Amble

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la biologie
Cet article est une ébauche concernant la biologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Amble
Animation en noir et blanc montrant la marche par bipèdes latéraux.
Chameau allant à l'amble, animation de 1887.
Éléphant au Parc national d'Etosha en Namibie pratiquant l'amble

L'amble est une sorte d'allure de marche rapide de certains quadrupèdes. Il est possible d'entendre des termes comme aller l'amble ou aller à l'amble.

Les quadrupèdes marchent généralement par bipèdes diagonaux (c'est-à-dire la pose des membres antérieur droit / postérieur gauche puis la pose des membres antérieur gauche / postérieur droit) alors qu'un quadrupède faisant de l'amble marche par bipèdes latéraux (c'est-à-dire la pose des membres antérieur droit / postérieur droit puis la pose des membres antérieur gauche / postérieur gauche).

Cette démarche donne une allure typique à ceux qui la pratiquent, caractérisée par un fort déroulé latéral puisque les deux jambes du même côté se lèvent ou se baissent en même temps. Bien que cette démarche puisse paraître pataude, il n'en est rien. Ainsi, l'ours, un animal qui marche l'amble, est-il réputé pataud et lent, alors que c'est tout le contraire, un ursidé n'ayant aucun mal à rattraper un humain.

Au sein d'une même espèce, certaines races peuvent marcher l'amble et d'autres non. C'est ainsi le cas chez les chiens et les chevaux.

Par ailleurs une grande partie des primates utilisent cette allure en milieu arboricole. Cela leur permet d'une part de garder un contact continu avec le substrat (contrairement au galop) augmentant ainsi leur stabilité. D'autre part, cette allure permet de réduire de manière significative les oscillations verticales du centre de masse, et par ce biais le fait de secouer les branches[1].

Animaux marchant l'amble[modifier | modifier le code]

Chien[modifier | modifier le code]

Cheval[modifier | modifier le code]

  • Certaines races de chevaux ont été sélectionnées pour leur amble spontané. Ces chevaux sont destinés à être montés en amazone, cette allure étant plus confortable. L'amble est l'une des cinq allures caractéristiques du cheval islandais. On parle d'un cheval amblier ou ambleur, ces deux termes pouvant être adjectifs ou substantifs.
  • Dans les épreuves de dressage équestre, l'amble est considéré comme une dégradation de l'allure, une allure défectueuse et il est fortement pénalisé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Daniel Schmitt, Matt Cartmill, Timothy M. Griffin et Jandy B. Hanna, « Adaptive value of ambling gaits in primates and other mammals », Journal of Experimental Biology, vol. 209,‎ , p. 2042–2049 (ISSN 0022-0949 et 1477-9145, PMID 16709907, DOI 10.1242/jeb.02235, lire en ligne)