Monthly CoroCoro Comic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Monthly CoroCoro Comic
Image illustrative de l'article Monthly CoroCoro Comic
月刊コロコロコミック
(Gekkan KoroKoro Komikku)
Type Magazine de prépublication
Mensuel japonais
Éditeur Drapeau du Japon Shōgakukan
Publié depuis
Cible
éditoriale
Kodomo
Site Internet http://corocoro.tv/

Monthly CoroCoro Comic (月刊コロコロコミック, Gekkan KoroKoro Komikku?) est un magazine de prépublication de mangas mensuel de type kodomo publié par Shōgakukan depuis le . Certaines des séries publiées dans ses pages sont devenues de véritables phénomènes au Japon, tel que Doraemon, mais il est surtout connu pour publier une majorité de mangas adaptés le plus souvent de jeux vidéo, tel que Pokémon, Super Mario, Megaman, Kirby ou encore Crash Bandicoot.

Le magazine a trois dérivés : Bessatsu CoroCoro Comic (別冊コロコロコミック?) et CoroCoro Ichiban! (コロコロイチバン?), tous deux bimensuels, ainsi que CoroCoro Aniki (コロコロアニキ?), publié à un rythme trimestriel.

Historique[modifier | modifier le code]

Le magazine est créé en 1977 pour publier des histoires de Doraemon, l'un des mangas les plus célèbres au Japon, jusqu'alors publiées dans divers magazines de l'éditeur Shōgakukan.

Le manga Pocket Monsters inspiré de la franchise de jeu vidéo Pokémon débute dans le magazine pour la sortie du jeu. Depuis, les premières images des nouveaux jeux Pokémon sont généralement dévoilées dans le CoroCoro Comic.

Monthly CoroCoro Comic est le troisième magazine de prépublications le plus vendu au Japon avec un tirage moyen de 1,01 million d'exemplaires derrière Weekly Shonen Jump 1er, avec un tirage moyen de 2,872 millions et Weekly Shonen Magazine, 2e avec 1,571 million d'exemplaires tirés en moyenne[1]. À l'instar de ses concurrents, le magazine a publié de nombreux mangas en version reliée, sous un label éponyme, après leur parution mensuelle.

En 2017, le magazine célèbre son 30e anniversaire avec une exposition au Musée international du manga de Kyoto[2]

Mangas notables[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Magazine AnimeLand #163
  2. (en) Egan Loo, « Kyoto Museum Exhibits Genius Party, Coronary, Terra E… », Anime News Network, (consulté le 2 septembre 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]