Monastère de Stavroniketa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les Chrétiens d'Orient
Cet article est une ébauche concernant les Chrétiens d'Orient.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Monastère de Stavronikita
Image illustrative de l'article Monastère de Stavroniketa
Le monastère de Stavronikita
Présentation
Culte orthodoxe
Type Monastère
Site web www.mountathos.gr
Géographie
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
République autonome Mont-Athos
Coordonnées 40° 16′ 05″ Nord 24° 16′ 36″ Est / 40.267983, 24.276733

Géolocalisation sur la carte : République monastique du Mont-Athos

(Voir situation sur carte : République monastique du Mont-Athos)
Monastère de Stavronikita

Géolocalisation sur la carte : Grèce

(Voir situation sur carte : Grèce)
Monastère de Stavronikita

Le monastère de Stavronikita[1] (en grec moderne : Μονή Σταυρονικήτα, Moní Stavronikíta) est un des vingt monastères orthodoxes de la République monastique du Mont-Athos, dont il occupe la 15e place dans le classement hiérarchique.

Situé au centre-est de la péninsule, il est dédié à saint Nicolas de Myre, fête votive le 6 décembre (19 décembre).

L'origine du nom n'est pas clairement établie. Il pourrait être une contraction des noms de deux moines, Stávros et Nikítas, ou dériver du nom d'un fondateur hypothétique.

En 1990, il comptait une trentaine de moines.

Histoire[modifier | modifier le code]

La date de fondation du monastère est inconnue, mais il semble probable qu'elle remonte au moins au début du XIe siècle[2].

Patrimoine artistique[modifier | modifier le code]

La Cène, fresque de Théophane le Crétois.

Le catholicon de Stavronikita est le plus petit de tous les monastères athonites. Il est dédié à saint Nicolas, et a été construit au XVIe siècle sur l'emplacement d'une église plus ancienne dédiée à la Theotokos (c'est-à-dire la Vierge Marie). Le catholicon est décoré de fresques et d'une iconostase de Théophane le Crétois.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon les différentes transcriptions et l'utilisation ou non du génitif, on peut trouver les formes stavronikita(s), stavroniketa(s), stauroniketa(s).
  2. Un document signé du protos Nikoforos, daté de 1012, porte la signature d'un "Nikoforos de Stavronikita". S'il s'agit bien d'une référence au monastère, cela fait de celui-ci un de ceux des premières années de l'organisation monastique du Mont-Athos. Source (el) : To Hagion Oros : ta monastēria kai hoi thēsauroi tous, par Sotiris Kadas, Athènes, 1979, (ISBN 9602131993)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]