Michelle Akers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Akers
Michelle Akers
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Naissance (50 ans)
Lieu Santa Clara, Drapeau de la Californie Californie
Taille 1,78 m
Poste Attaquante
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1985-1989 Drapeau : États-Unis UCF Golden Knights
1990-1994 Drapeau : Suède Tyresö FF
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1985-2000 Drapeau : États-Unis États-Unis 153 (105)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Michelle Akers, née le 1er février 1966 à Santa Clara en Californie (États-Unis), est une joueuse de football internationale américaine.

Considérée comme l'une des meilleurs joueuses de l'histoire du football féminin, elle a notamment remporté le titre olympique à Atlanta en 1996 et les Coupes du monde de football féminin 1991 et 1999 avec les États-Unis. En 2004, Michelle est nommée au FIFA 100, liste des 125 meilleurs footballeurs vivants dont elle est la seule femme avec Mia Hamm.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michelle Akers grandit dans la région de Seattle (Washington) et pratique alors le football à la Shorecrest High School (en). Elle y est nommée parmi les All-American athletes (en) à trois reprises[1]. Akers intègre par la suite l'Université de Central Florida à Orlando (en Floride), pendant laquelle elle évolue sous les couleurs des Golden Knights, l'équipe de soccer de l'université[1]. Elle y est désignée All-American athlete durant les quatre années de son cursus et gagne le Hermann Trophy (en) récompensant la meilleure joueuse universitaire des États-Unis en 1988, avant l'obtention de son diplôme en 1989.

Durant cette période universitaire, elle appartient à la première sélection des États-Unis en 1985. Elle inscrit quinze buts en 24 matchs avec la sélection américaine entre 1985 et 1990.

En 1990, elle quitte les États-Unis pour le championnat professionnel de Suède, où elle défend les couleurs de Tyresö FF pendant trois saisons (1990, 1992 et 1994). En 1992, elle établit un record de la compétition en marquant 43 buts[2] et remporte avec son club le championnat suédois.

Entre-temps, elle évolue pour le Orlando Calibre Soccer Club en 1993, année où elle découvre qu'elle est atteinte du Syndrome de fatigue chronique. Malgré sa maladie, elle est une membre majeur de son équipe nationale. En 1991, elle prend part à la première Coupe du monde de football féminin, organisée par la FIFA en Chine. Elle en sort meilleure buteuse (avec dix buts) et remporte le titre en signant les deux buts de son équipe en finale contre la Norvège (2-1).

Quatre ans plus tard, elle se blesse lors du premier match de la Coupe du monde et l'équipe américaine ne termine qu'à la troisième place. Championne olympique à domicile en 1996, elle remporte de nouveau la Coupe du monde en 1999, année où elle est élue FIFA Women's Player of the Century[3]. Elle quitte la compétition professionnelle en 2000, peu avant les Jeux olympiques de Sydney. Sous le maillot des États-Unis, elle aura marqué au total 105 buts. Elle fait à ce titre partie du National Soccer Hall of Fame.

En 1998, elle est nommée au FIFA Order of Merit (en) pour sa contribution au développement du football.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques en sélection nationale[modifier | modifier le code]

Pays Année Statistiques en sélection
M. Titu. Min. B. P.D.
Drapeau des États-UnisÉtats-Unis 1985 2 2 180 2 0
1986 5 5 420 0 0
1987 9 8 720 3 0
1988 2 2 180 0 1
1990 6 5 425 9 1
1991 26 25 1941 39 8
1993 12 12 887 6 6
1994 12 7 571 11 7
1995 18 17 1195 15 5
1996 17 16 1246 7 3
1997 2 2 180 1 0
1998 15 15 929 5 4
1999 20 18 1334 6 1
2000 7 3 242 1 0
Total 14 153 137 10 450 105 36

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Tyresö FF[modifier | modifier le code]

  • Championnat de Suède : 1992

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Elizabeth D Schafer, Great Athletes, , 26–28 p. (ISBN 1-58765-008-8)
  2. (en) Janet Woolum, Outstanding women athletes,
  3. Michelle Akers, National Soccer Hall of Fame and Museum