Michel Simion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Michel Simion, né à Bucarest le , est un essayiste, traducteur de textes théologiques et professeur de relations internationales reconverti du secteur de l'informatique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Simion

Michel Simion est titulaire d'une licence en mathématiques[1] et diplômé du Centre international de formation européenne de Nice (1981), de l'Institut d'études politiques de Paris (1983) et de l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge (2016).

Il a enseigné les études européennes[pas clair] au CESEM Business School de Reims (1983-1984) et l'histoire contemporaine au Pôle universitaire Léonard-de-Vinci de Paris (1996-2001). Par la suite il a été chargé de cours en géopolitique à l'ICD Business School de Paris (2006).

Outre son activité d'enseignement universitaire, il a assuré pendant une trentaine d'années, des fonctions de directeur marketing, France et Europe, dans différentes entreprises informatiques d'édition de logiciel (la dernière en date étant Stratus Technologies, éditeur du logiciel Compuware)[1],[2],[3].

À partir de 2013, il se consacre exclusivement à la théologie orthodoxe et à son rayonnement en France[4]. Il publie des articles, des recensions et des traductions dans des revues de théologie orthodoxe, comme Apostolia, Contacts, Orthodoxie.com .

L'écrivain roumain Răzvan Petrescu, a publié en 2014 sa correspondance avec Michel Simion dans le volume Scrisori către Mihai[5], (Lettres à Michel).

Michel Simion a traduit et a fait connaitre en France les homélies de Nicolae Steinhardt. Elles ont été publiées, sous le titre Donne et tu recevras[6]. Michel Stavrou[7], professeur H.D.R. de théologie des dogmes, note dans la revue française d'orthodoxie Contacts [8] : « Michel Simion nous offre accès, par son excellente traduction française, à ce recueil d'homélies [...] proprement extraordinaires ». Le père professeur Nicolas Ozoline[9], souligne également l'importance de cette publication et la qualité de la traduction [Note 1]. À la suite de la publication du livre Donne et tu recevras, Michel Simion a présenté la vie et l'œuvre de Nicolae Steinhardt dans des émissions et des débats, à la radio et à la télévision, notamment sur France Culture et France 2.

En 2020, Michel Simion publie le livre La souffrance - Regard d'un orthodoxe, aux Éditions Apostolia, un ouvrage « engagé et personnel sur l'éternelle question de la souffrance », selon Alexis Chrissostalis[réf. nécessaire].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Didier Schlacther (dir.) et al., Questions d’Europe : le débat économique et politique, Paris, Editions Ellipses, , 288 p. (ISBN 2-7298-5816-4 et 978-2729858162).
  • « Le défi du Grand Inquisiteur », revue Apostolia, Édition Teognost,‎ .
  • « Platon, un cercueil sur la tête… », revue Apostolia, Édition Teognost,‎ .
  • « Deux victimes du diable : Ivan Karamazov et Adrian Leverkühn », revue Apostolia, Édition Teognost,‎ .
  • « Origène, oui et non… », revue Apostolia, Édition Teognost,‎ .
  • « Constantin Brâncoveanu, prince roumain, saint et martyr », revue Apostolia, Édition Teognost,‎ .
  • (ro) Răzvan Petrescu (préf. Michel Simion), Scrisori către Mihai, Bucarest, Editura Curtea Veche, (ISBN 978-606-588-777-0).
  • 62e Semaine d’études liturgiques Saint-Serge, Münster, Aschendorff Verlag, (ISBN 978-3-402-11338-7), « Nicolae Steinhardt, prédicateur de la félicité ».
  • 63e Semaine d’études liturgiques Saint-Serge, Münster, Aschendorff Verlag, (ISBN 978-3-402-12025-5), « La liturgie, théologie en acte : l’octave de Pâques selon André Scrima », p. 207.
  • La souffrance - regard d'un orthodoxe (préf. Archiprêtre Marc-Antoine Costa de Beauregard), Éditions Apostolia, (ISBN 979-10-97454-75-3)[10].

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Nicolae Steinhardt (trad. du roumain par Michel Simion, préf. Michel Simion), Donne et tu recevras : paroles de foi, Limours, Apostolia, coll. « Souffle de vie », , 476 p. (ISBN 979-10-97454-00-5).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Donne et tu recevras : Paroles de foi », Contacts, no 261,‎ , Bibliographie (ISSN 0045-8325).
  • Alexia Colson Duparchy, De l'art d'envoyer valser sa carrière, Ed. Hachette, (ISBN 978-2-01945275-9), « Michel, du marketing en informatique à la théologie ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Émission Orthodoxie, France 2, 18 octobre 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Michel Simion », sur lesechos.fr, .
  2. « Des maths au marketing », sur usinenouvelle.com, .
  3. « Michel Simion », sur lesechos.fr, .
  4. Colson Duparchy 2020, p. 187-189.
  5. (ro) Radu Paraschivescu, « Da-te la o carte », Digi24,‎ (lire en ligne).
  6. Steinhardt 2017.
  7. « Michel Stavrou », .
  8. Contacts n° 261 2018.
  9. « Nicolas Ozoline ».
  10. « éditions Apostolia – Orthodoxie.com » (consulté le 20 mai 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]