Martine-Gabrielle Konorski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Martine-Gabrielle Konorski
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (62 ans)
Nationalités
Activités
Autres informations
Site web
Distinctions

Chevalier dans l'Ordre National du Mérite

Prix Poésie Cap 2020, web TV « Etoiles du Cœur »
Œuvres principales

Instant de Terres (2021)

Bethani suivi de Le bouillon de la langue (2019)

Une lumière s’accorde (2016)

Je te vois pâle… au loin (2014)

Sutures des saisons (1987)

Martine-Gabrielle Konorski est auteure de poésie, écrivain et musicienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Martine-Gabrielle Konorski est auteure de poésie[1], écrivain et musicienne. Elle est Chevalier dans l'Ordre National du Mérite[2].

Son parcours d’écriture a été déterminé par ses rencontres avec l’homme de théâtre, comédien, poète, Vicky Messica, fondateur du Théâtre Les Déchargeurs, ainsi qu’avec l’éditeur-poète Bruno Durocher, Prix de poésie de l’Académie Française, fondateur des éditions Caractères. Ses textes sont régulièrement publiés dans des revues[3],[4].

Des compositions musicales ont été réalisées sur ses textes, par le compositeur Pablo de Robertis.

Martine-Gabrielle Konorski a mené une carrière internationale en tant que directeur de la communication, en France et aux États-Unis (1984 - 2006), au sein de cabinets ministériels, d’entreprises publiques et privées[5], après des études supérieures de droit (Université Paris X Nanterre), d’anglais (Université Paris X Nanterre), de sciences politiques (IEP Paris), (1978-1985)[6].

Activités littéraires et culturelles[modifier | modifier le code]

Martine-Gabrielle Konorski est administrateure de l’Union des Poètes & Cie.

Elle a également été présidente du jury du concours « Faites des mots en prison »[7], organisé par le Ministère de la justice et a préfacé les livres édités à l’issue du concours par les éditions Le Temps des Cerises.

Depuis plusieurs années elle est membre du comité de rédaction de la revue de littérature, poésie et arts visuels, Les Carnets d’Eucharis.

Elle est également rédacteure en chef du magazine bimestriel Rebelle(s)[8].

En 2014, le Prix Poésie Cap 2020 lui a été décerné[9],[10],[5].

Elle participe régulièrement à des lectures, invitations, organisées dans le cadre du Printemps des Poètes[11], du Marché de la Poésie[12], du Club des poètes, de festivals :

En juin 2020, elle a participé au Premier festival en ligne de poésie franco-argentine, « Abra Pampa »[13], diffusé simultanément en France et en Argentine.

En 2018, Martine-Gabrielle Konorski a créé l’association " Poésiphonies" dont la vocation est de proposer des créations centrées sur un dialogue harmonique entre la parole poétique et la musique. Là où la dimension sonore de la poésie résonne sur scène. « Musique des paroles et poésie des instruments, retenue et éclats. Une liberté furieuse de paroles et de sons.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Livres de poésie[modifier | modifier le code]

Konorski, Martine-Gabrielle (préf. Nathalie Riera), Instant de Terres, Editions L’Atelier du Grand Tétras, 2021- Avec six illustrations de Colin Cyvoct[14],[15] Ouvrage publié avec l’aide du Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté[15].

Konorski, Martine-Gabrielle (préf. Emmanuel Moses), Bethani suivi de Le bouillon de la langue, Le Nouvel Athanor, (ISBN 978-2-35623-085-0 et 2-35623-085-8, OCLC 1125025268, lire en ligne)

Konorski, Martine-Gabrielle (préf. Angèle Paoli), Une lumière s'accorde, Le Nouvel Athanor, (ISBN 978-2-35623-063-8 et 2-35623-063-7, OCLC 946656091, lire en ligne)

Konorski, Martine-Gabrielle (préf. Jean-Luc Maxence), Je te vois pâle... au loin, Le Nouvel Athanor, (ISBN 978-2-35623-051-5 et 2-35623-051-3, OCLC 897655074, lire en ligne) Prix Poésie Cap 2020.

Sutures Des Saisons, Caractères, 1987

Traductions[modifier | modifier le code]

Je te vois pâle… Au Loin, traduction en anglais de Blandine Longre et Paul Stubbs

Une lumière s’accorde traduction en anglais de Blandine Longre et Paul Stubbs

Je te vois pâle… Au Loin, traduction en italien de Anna Tauzzi

Une Lumière s’accorde traduction en italien de Anna Tauzzi

Livre d’artiste[modifier | modifier le code]

Et Si C’était Là Bas, avec la peintre française Myriam Boccara, Éditions Les cahiers du Museur, coll. A Côté, 2020[16].

Anthologies[modifier | modifier le code]

Anthologie, Terres de Femmes, 2015

Anthologie Femmes, Poésie et Liberté, 2016-2017, 2018, 2019-2020

Anthologie, Le livre Parlé, Editions Unicité, 2019

Anthologie La Forêt des Signes-Claude Ber, 2020

Anthologie L’Athanor des Poètes, Editions Le Nouvel Athanor, 2021

Revues et sites Littéraires[modifier | modifier le code]

Ses textes sont régulièrement publiés dans des revues de littérature et de poésie : Les Carnets d’Eucharis, Terres de Femmes, Les Cahiers du Sens, Levure Littéraire, Poésie Première, Phoénix, Midi, Paysages Écrits, Terre à Ciel, Le journal des Poètes, La Revue Alsacienne de Littérature, Le Journal des Ressentis, Papiers Collés, Le Capital des Mots, Herbe Folle, Décharge, Écrits du Nord, Incendits, autour du sculpteur Georges Jeanclos, Sitaudis, Poezibao, Europe, La Cause littéraire, Quinzaines, Le Monde (Trans poésie).

Certains poèmes ont été traduits et publiés en polonais (Revue Poezia Dzisia).

Certains poèmes ont été traduits par Luigia Sorrentino en italien et publiés en version bilingue sur le site de poésie de la Radio italienne RAI I[17],[18].

Créations au théâtre[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Accords : en janvier 2018, au Théâtre Les Déchargeurs, elle crée le spectacle Accords[19], (5 représentations) à partir de ses textes et de la musique du compositeur espagnol Federico Mompou : avec la comédienne Maud Rayer et la pianiste Jacqueline Bourges-Maunoury. Accords est labélisé par le Printemps des Poètes et soutenu par l’Ambassade d’Espagne, le Word Poetry Movement, l’Union des Poètes & Cie, Les Carnets d’Eucharis, la librairie La Petite Lumière[20].

Bethani : en juin 2019, le Théâtre Les Déchargeurs organise une rencontre autour de Bethani[21]: lecture par la comédienne Maud Rayer. Échanges de l’auteur et de l’interprète avec le public.

Les 18 mars et 15 mai 2020, dans le cadre du Printemps des Poètes, le Théâtre Du Nord Ouest[22],[23] a programmé la nouvelle création : Bethani : lecture par la comédienne Maud Rayer. Percussions & voix par Frédéric Ligier, chef d’orchestre, compositeur, improvisateur. Cette création est décalée à l’automne 2020 à cause du COVID 19.

Réception[modifier | modifier le code]

A propos de Accords[modifier | modifier le code]

« Accords : Un spectacle entre poésie et musique », sur aufeminin, (consulté le )

L’œil d’Olivier, 13 janvier 2018, Accords ou la douce et mélancolique harmonie des notes et des mots, par Olivier Frégaville

La poétesse Martine-Gabrielle Konorski signe Accords, un nouveau spectacle qui fait dialoguer les partitions du compositeur espagnol Federico Monpou avec ses propres poèmes : “J’ai rêvé des histoires aux couleurs de musique. Musique des paroles et poésie du clavier… » L’Autre quotidien, 9 janvier 2018.

Radio Libertaire, (89.4), samedi 23 décembre 2017 à 15h30, deux sous de scène, invitée de l'émission animée par Evelyne Tran : MK Radio Libertaire 23.12.2017 (lire en ligne).

Rebelle (s) no 12, janvier 2018, interview par Jonathan Levy-Bencheton.

A propos de Bethani[modifier | modifier le code]

Le Monde, Trans-Poesie no 23304, 13 décembre 2019, Didier Cahen[24]

"Une terre introuvable" dans La Nouvelle quinzaine littéraire, no 1220, Oct 2019, France Burghelle Rey[25]

Europe - Septembre-Octobre 2019, Michel Ménaché[26]

Terres de Femmes, no 173-avril 2019, Angèle Paoli : Dire en Bethani le possible recommencement[27]

À propos de Bethani : La Cause Littéraire, 16 décembre 2019, Didier Ayres[28]

Poezibao, no 27, juin 2019, Pascal Boulanger[29]

Diérèse - poésie & littérature, no 79 (ISSN 1290-1946), Jean-Louis Bernard[30]

Revue Alsacienne De Littérature no 132, décembre 2019, Alain Fabre Catalan[31]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Poéthèque », sur uniondespoetesetcompagnie.com (consulté le )
  2. Jean-Guy Pelletier, « Les « archives orales » : rôle et statut; avis du Conseil économique et social, séance des 9 et 10 janvier 2001, présenté par Mme Georgette Elgey, rapporteur au nom de la section du cadre de vie. Paris : Journal officiel de la République française, 2001. II, 76 p. », Documentation et bibliothèques, vol. 47, no 1,‎ , p. 44 (ISSN 0315-2340 et 2291-8949, DOI 10.7202/1032651ar, lire en ligne, consulté le )
  3. « LES CARNETS D'EUCHARIS - Nathalie Riera », sur lescarnetsdeucharis.hautetfort.com (consulté le )
  4. « Martine – Gabrielle Konorski », sur Levure littéraire (consulté le )
  5. a et b Le Capital des Mots, « LE CAPITAL DES MOTS - MARTINE-GABRIELLE KONORSKI », sur Le Capital des Mots. (consulté le )
  6. « Martine Konorski », sur Le Printemps des Poètes (consulté le )
  7. « Concours Faites des mots en prison », sur justice.gouv.fr (consulté le )
  8. « MARTINE KONORSKI PORTRAIT », sur Pascal Therme (consulté le )
  9. Éric Dubois, « Le Capital des Mots – Martine-Gabrielle Konorski » (version du 14 octobre 2020 sur l'Internet Archive), sur le-capital-des-mots.fr, .
  10. Jean-Luc Maxence, « Web TV EDC Jean-Luc Maxence, Pierre Selos et Marie-Gabrielle », sur Etoiles du Coeur,
  11. « Martine Konorski », sur Le Printemps des Poètes (consulté le )
  12. « Martine-Gabrielle Konorski – Marché de la Poésie » (consulté le )
  13. « FESTIVAL VIRTUEL DE POÉSIE FRANCO-ARGENTINE ABRA PAMPA ÉDITIONS », sur Le Printemps des Poètes (consulté le )
  14. « 37531, 1877-05-30 », sur Art Sales Catalogues Online (consulté le )
  15. a et b Martine-Gabrielle Konorski, Bethani : Suivi de Le bouillon de la langue, (ISBN 978-2-35623-085-0 et 2-35623-085-8, OCLC 1125025268, lire en ligne)
  16. « Les Cahiers du Museur - Collection "À côté" », sur lapoesieetsesentours.blogspirit.com (consulté le )
  17. (it) « Martine-Gabrielle Konorski, “Une lumière s’accorde” », sur Poesia, di Luigia Sorrentino, (consulté le )
  18. (it) « Martine-Gabrielle Konorski, “Une lumière s’accorde” », sur Poesia, di Luigia Sorrentino, (consulté le )
  19. « Accords | Les Déchargeurs », sur www.lesdechargeurs.fr (consulté le )
  20. « martinekonorskipoesie - MON SPECTACLE : "ACCORDS" », sur www.martinekonorskipoesie.com (consulté le )
  21. « Bethani, suivi de Le bouillon de la langue | Les Déchargeurs », sur www.lesdechargeurs.fr (consulté le )
  22. « BETHANI », sur Le Printemps des Poètes (consulté le )
  23. « Bethani récit poétique de Martine -Gabrielle Konorski. », sur Le Printemps des Poètes (consulté le )
  24. Didier Cahen, « Transpoésie, La chronique de Didier Cahen », sur lemonde.fr, (consulté le )
  25. France Burghelle Rey, « Une terre introuvable », sur La Nouvelle quinzaine littéraire, (consulté en )
  26. Michel Ménaché, « Europe », sur europe-revue.net, (consulté en )
  27. Angèle Paoli, « Dire en Bethani le possible recommencement », sur terresdefemmes.blogs.com, (consulté le )
  28. Didier Ayres, « A propos de Bethani », sur La Cause Littéraire, (consulté le )
  29. Pascal Boulanger, « Poezibao », sur Poezibao, (consulté en )
  30. Marie-Christine Lala, « La poésie aux âges de la vie », Littérature, vol. 79, no 3,‎ , p. 76–86 (ISSN 0047-4800, DOI 10.3406/litt.1990.2541, lire en ligne, consulté le )
  31. Alain Fabre Catalan, « Revue Alsacienne De Littérature », sur Revue Alsacienne De Littérature no 132, (consulté en )

Liens externes[modifier | modifier le code]