Poezibao

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Poezibao (mot-valise né de la fusion de Poésie et de Dazibao) est un site Internet d'actualités poétiques et de poésie créé fin novembre 2004 par Florence Trocmé.

Histoire[modifier | modifier le code]

Passionnée de musique et de littérature, la journaliste Florence Trocmé après une vie professionnelle dans la presse a mis à profit du temps libre pour créer une structure électronique qui lui permette de transmettre sa connaissance de la poésie contemporaine. Après une première expérience d’un almanach poétique sur le site Zazieweb, elle lance Poezibao en novembre 2004 grâce aux possibilités techniques offertes par les blogs. Depuis Poezibao a publié plusieurs milliers d’articles en ligne et est devenu une référence dans le milieu poétique en France comme à l'étranger.

Principe et buts[modifier | modifier le code]

Poezibao est à la fois :

  • une anthologie permanente avec un extrait de poésie publié chaque jour
  • un journal permanent de l’actualité de la poésie (événements, parutions, salons, lectures, etc)
  • un magazine avec des reportages, des rencontres et des fiches de lectures
  • une revue littéraire (qui sollicite et reçoit des textes inédits et des contributions de divers auteurs)
  • une recension régulière des revues de poésie
  • enfin une base de données qui se constitue au fur et à mesure de l'enrichissement du site[1]

Au-delà de sa fonction d'informations, le travail de Florence Trocmé constitue au fil du temps une véritable œuvre. Il couvre de plus en plus le champ (francophone mais aussi international) de la création poétique contemporaine. Il s'ouvre sur les autres arts (musique, peinture…) à chaque fois que l'occasion se présente, met l'accent sur la corrélation de la poésie avec les autres écritures et avec l'engagement dans la vie sociale. Poezibao s'intéresse tout autant à des auteurs déjà réputés qu'à des inconnus dont elle reconnait la langue. Par cela et par son intérêt à la vie des nombreuses revues de poésie, à l'actualité, aux parutions, elle met en exergue le fourmillement de cette part vivante de la création dont l'importance ne tient pas à l'économie mais à une pensée, une expression en mouvement.

« Je ne sais au vrai ce que j’admire le plus de la précision de Florence Trocmé ou de sa disponibilité à l’émotion du poème, à moins que ce ne soit finalement l’alliance de ces deux qualités que l’on veut croire à tort peu conciliables. S’y ajoute une parfaite liberté de jugement, une liberté de jugement qui va du reste étrangement de pair avec le plus grand éclectisme, ce qui est encore à mettre au compte de la rigueur de son auteur », écrit l’écrivain Gabrielle Althen[2].

En juin 2010, les poètes Alain Marc et Philippe Guénin lancent toutefois une lettre ouverte à Poezibao afin de soulever un problème de censure lié à Internet dont les Lettres françaises rendront compte[3].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Poezibao: Vous avez dit Poezibao ?
  2. Aujourd’hui Poème, n° 72, de juin/juillet 2006.
  3. Voir les Lettres françaises no 78 [PDF] page IX.

Liens externes[modifier | modifier le code]