Martial Piéchaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Piéchaud.
Martial Piéchaud
Description de l'image Martial_Piéchaud.png.
Nom de naissance Martial Piéchaud
Naissance
Bordeaux
Décès
Nay (Pyrénées-Atlantiques)
Nationalité Drapeau : France Français
Profession

Martial-Piéchaud, né le à Bordeaux et mort le à Nay (Pyrénées-Atlantiques), est un écrivain, critique littéraire et dramaturge français.

Il fut membre de la Génération Perdue, et ami d'enfance de François Mauriac, André Lafon et Jean de La Ville de Mirmont. Il est lauréat de l'Académie française en 1951 (Prix Narcisse Michaut).

Biographie[modifier | modifier le code]

Martial Piéchaud est issu d'une famille de la grande bourgeoisie bordelaise. Son père, Timothée Piéchaud, était professeur à la faculté de Médecine de Bordeaux et éminent chirurgien. Sa mère, Marie Cardez, était la fille du comte romain Ferdinand Cardez, et descendait d'une vieille famille du négoce bordelais, sa famille possédant les châteaux Jourdan, Carsin, Villandraut et Deylet (Rions). Il fit ses études au Lycée Saint-Joseph-de-Tivoli à Bordeaux et fit ensuite du droit à Paris, et obtint sa licence. Rédacteur de la Préfecture de la Seine, il écrivit son premier roman, Le Retour dans la nuit, publié d'abord dans La Revue hebdomadaire, puis chez Grasset en 1914. Ce premier roman lui assura une grande renommée. La guerre interrompit sa carrière de romancier. Il en sortit ayant perdu ses très chers amis, André Lafon et Jean de La Ville de Mirmont, et décoré de la Croix de Guerre. Il tint une chaire de critique littéraire dans de nombreuses revues, à savoir la Revue de Paris, L'Illustration, la Revue des deux Mondes ou La Revue hebdomadaire. Il écrivit pour le théâtre : Le Sommeil des amants au Théâtre Antoine ; Le Quatrième, qui fut joué à la Comédie-Française ou encore Mademoiselle Pascal à l'Odéon. Il se maria en 1922 avec Anne-Marie Berchon, d'où deux enfants, Philippe et Nicole Piéchaud. Il est l'oncle des artistes Dominique et Bertrand Piéchaud. Son frère, Louis Piéchaud, fut aussi un grand ami de François Mauriac, qui en parle à quelques reprises dans ses Nouvelles Lettres d'une vie 1906-1970, ainsi que de Martial. Il fut fait Officier de la Légion d'honneur, et mourut le à Nay (Pyrénées-Atlantiques).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • 1927 : La Filleule de l'Impératrice.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Œuvres radiophoniques[modifier | modifier le code]

  • Le Survivant.
  • L'Escalier de Barbe-Bleue.
  • La Remplaçante.

Biographies[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Conférences[modifier | modifier le code]

  • 1951 : Notre-Dame de la Sauve, Saint-Joseph de Tivoli, Bordeaux, conférence prononcée par Martial Piéchaud le 29 avril 1951.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site de l'Académie Française, prix Narcisse Michaut : [1]
  • J. et B. Guérin, Des hommes et des activités autour d'un demi-siècle
  • Temerson, Biographie des principales personnalités, 1956 – 1963