Famille Piéchaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Piéchaud.
Famille Piéchaud
Période XIXe siècle - XXIe siècle
Pays ou province d’origine Auvergne
Demeures Château Carsin (Rions)[1]

Château de Ranton[2]
Château de Vermette[3]
Château de Tennessus[4]
Château de Niré-le-Dolent[5] Château Jourdan[6]
Abbaye de Nanteuil-en-Vallée[7]

La famille Piéchaud est une famille de la grande bourgeoisie bordelaise. Elle compte de nombreux médecins et artistes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les ancêtres Piéchaud venaient de Pradiers en Auvergne[8]. Ils émigrent peu avant la Révolution française sur l'Île d'Oléron. Négociants, Louis-Guillaume est le premier des Piéchaud à devenir médecin. Il épouse la fille d'un médecin girondin, Marie-Camille Lahens. Leurs enfants, Adolphe et Timothée, sont aussi médecins. Adolphe restera célibataire à Paris, fréquentant la haute société littéraire et artistique. Timothée restera à Bordeaux où il sera professeur à la Faculté et précurseur en chirurgie infantile. Ses nombreux enfants devinrent médecins, écrivain, journaliste. Ses petits-enfants seront artistes ou encore médecins.

Personnalités de la famille[modifier | modifier le code]

Alliances[modifier | modifier le code]

Cardez, Combelle (de), Schewabel, Beguerie, Pouey, Guillot de Suduiraut, Bartouilh de Taillac, Fargue, Maurel, Menne, Touzet, Carmentran (de), Moreau, Gavelle (de), d'Aboville, Lasteyrie du Saillant (de), Trogoff du Boisguézennec (de), Descubes du Chatenet, Botet de Lacaze, Romance (de), Berterèche de Menditte (de), Le Proux de La Rivière, Rochebrune (de).

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • J. et B. Guérin, Des hommes et des activités autour d'un demi-siècle
  • Henry Carnoy (dir.), Dictionnaire biographique des membres des sociétés savantes
  • Louis-Guillaume Piéchaud, Mémoires.

Références[modifier | modifier le code]