Marie Jules Dupré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dupré.
Marie Jules Dupré
Marie Jules Dupré (cropped).jpg
Marie Jules Dupré vers 1890.
Fonction
Gouverneur de La Réunion
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Administrateur colonial, officier de marineVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Grade militaire
Conflit
Distinction

Marie Jules Dupré, né le 25 novembre 1813 à Albi et mort à Paris le 8 février 1881 est un officier de marine français qui fut gouverneur de La Réunion de 1865 à 1869, puis de 1871 à 1874, gouverneur de la Cochinchine.

Il est nommé membre du Conseil d'amirauté en 1874, Vice-amiral et préfet maritime en 1875.

Biographie[modifier | modifier le code]

Officier de marine[modifier | modifier le code]

Jules Dupré suit les cours de l'École navale et en sort en 1831.

Il est nommé enseigne de vaisseau en 1837, puis affecté dans les Caraïbes et ensuite en Extrême-Orient où il se livre à des travaux magnétiques, météorologiques et hydrographiques. Promu lieutenant de vaisseau en 1846, il est affecté au dépôt des cartes et plans au ministère de la Marine.

La guerre de Crimée[modifier | modifier le code]

Capitaine de frégate en 1854, il prend part à la guerre de Crimée en 1855 et remporte des succès tactiques importants.

Affectation dans l'océan indien[modifier | modifier le code]

Il est ensuite chargé des opérations navales en mer des Indes. En 1861, capitaine de vaisseau, il représente la France à la signature du traité de commerce avec Madagascar. Son affectation se termine en 1864, et il rentre en France.

Gouverneur de la Réunion[modifier | modifier le code]

Jules Dupré est nommé gouverneur de la Réunion en octobre 1864 et rejoint l'île pour prendre son poste le 4 janvier 1865. En 1867, il est promu au rang de contre-amiral. Il retourne en métropole en 1869.

Gouverneur de la Cochinchine[modifier | modifier le code]

En 1870, Dupré reçoit le commandement de la division des Mers de Chine, puis en 1871, il est nommé gouverneur de Cochinchine, poste qu'il occupe jusqu'au 16 mars 1874.

Fin de carrière[modifier | modifier le code]

À son retour en France en avril 1874, il est nommé membre du Conseil d'amirauté. Promu au grade de Vice-amiral en août 1875, Dupré est nommé le mois suivant préfet maritime de Rochefort, puis de Toulon en 1877[1].

Il quitte le service actif en novembre 1878 et meurt en février 1881[1].

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Trois mois de séjour à Madagascar, par le capitaine Dupré, 284 p., Paris, éd. Louis Hachette, 1863

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Taillemite 2002, p. 164.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marthe Du Bert, L'Amiral Dupré et la conquête du Tonkin, Paris, E. Leroux, 1924, 137 p.
  • « Dupré (Marie-Jules) », dans Étienne Taillemite, Dictionnaire des marins français, Tallandier, (1re éd. 1982) (ISBN 2-84734-008-4), p. 164.

Liens externes[modifier | modifier le code]