Marie-France Hirigoyen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hirigoyen.
Marie-France Hirigoyen
Portrait de Marie-France Hirigoyen

Marie-France Hirigoyen lors du salon du livre de Paris en mars 2012.

Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité(s) FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession(s) Psychiatre, psychothérapeute (d) et écrivainVoir et modifier les données sur Wikidata

Marie-France Hirigoyen (née en France en 1949) est docteur en médecine depuis 1978. Elle est aussi psychiatre et psychothérapeute familiale, et connue pour ses succès d'édition.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formée aux États-Unis à la victimologie, elle développe le principe de « harcèlement moral » en France.

Son essai Le Harcèlement moral : la violence perverse au quotidien, paru en 1998, est devenu un succès de librairie et s'est vendu à 450 000 exemplaires. Il a, de plus, été traduit dans plus de 24 pays. Elle y évoque les effets destructeurs (souffrance, dépression, traumatisme psychique, suicide, etc.) de ce que certains appellent en France pervers narcissiques et pervers paranoïaques, identifiés à des prédateurs sur le psychisme de leurs victimes en milieu conjugal, familial, éducatif et professionnel.

Spécialisée en gestion du stress en entreprise, elle fait introduire un amendement de loi contre le harcèlement moral dans le Code du travail. Une notion qu'elle analyse dans son second ouvrage sur la violence psychologique au travail, Malaise au travail. Harcèlement moral: démêler le vrai du faux qui est paru en mars 2001.

Citations[modifier | modifier le code]

  • « Il est possible de détruire quelqu'un juste avec des mots, des regards, des sous-entendus : cela se nomme violence perverse ou harcèlement moral. »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]