Marie-Célie Agnant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marie-Célie Agnant
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Marie-Célie Agnant est une écrivaine québécoise née à Port-au-Prince (Haïti) en 1953. Elle vit au Québec depuis 1970.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir enseigné le français et travaillé comme traductrice d’interprète pendant plusieurs années, elle se consacre à plein temps à l'écriture.

Auteure de poèmes, romans et nouvelles, elle publie aussi des romans de littérature d'enfance et de jeunesse. Elle est aussi conteuse et travaille occasionnellement avec le Bread and Puppet Theatre du Vermont.

Ses textes, où elle aborde les thèmes de l’exclusion, de la solitude, du racisme et de la condition des femmes, ont été traduits en espagnol, anglais, néerlandais, italien et coréen.

Elle a participé au Festival Metropolis bleu à plusieurs reprises depuis 2004.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • La Dot de Sara, Remue-Ménage, 1995
  • Le Livre d'Emma, Remue-Ménage, 2001
  • Un alligator nommé Rosa, Remue-Ménage, 2006
  • Femmes au temps des carnassiers, Remue-Ménage, 2015

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Le Silence comme le sang, 1997

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Balafres, Centre international de documentation et d'information haïtienne, caribéenne et afro-canadienne (CIDIHCA), 1994
  • Et puis parfois quelquefois... (poèmes), Mémoire d'encrier, 2009

Littérature d'enfance et de jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Alexis d'Haïti, Hurtubise, 1999 ; réédition, Hurtubise HMH, coll. « Atout » no 30, 2006
  • Le Noël de Maïté, Hurtubise, 1999
  • Alexis, fils de Raphaël', Hurtubise, 2000  ; réédition, Hurtubise HMH, coll. « Atout » no 47, 2006
  • Vingt petits pas vers Maria, Hurtubise, 2001
  • Maria, Maria, Maria, Hurtubise, 2001
  • L'Oranger magique, Les 400 coups, 2003
  • La Légende du poisson amoureux, Mémoire d'encrier, 2003
  • La Nuit du tatou : un conte aymara de la forêt péruvienne, Les 400 coups, 2008

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Créer, penser, informer, Université de Montréal, 2005

Honneurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Colette Boucher et Thomas C. Spear (dir.), Paroles et silences chez Marie-Célie Agnant : l'oublieuse mémoire d'Haïti, Éd. Karthala, Paris, 2013, 202 p. (ISBN 978-2-8111-0954-7)
  • (de) Beatrice Schuchardt, Räume der Verdrängung, Räume der Vertreibung im Werk Marie-Célie Agnants, in: Gesine Müller, Susanne Stemmler, éds., Raum, Bewegung, Passage. Postkoloniale frankophone Literaturen, Gunter Narr, Tübingen, 2009 (ISBN 9783823365150), p. 165 - 182
  • Florence Ramond Jurney, « Entretien avec Marie-Célie Agnant », The French Review, vol. 79, no 2,‎ , p. 384-394
  • Patrice J. Proulx, « revue de Le Livre d'Emma », The French Review, vol. 76, no 6,‎ , p. 1250-1251
  • Antje Ziether, « Migration, imagination, poétique. Le paradigme transnational chez Marie-Célie Agnant », Études littéraires 46.1, 2015, p. 105-118

Liens externes[modifier | modifier le code]