Marguerite Blais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marguerite Blais, (née à Montréal le - ) est une animatrice de télévision et une femme politique québécoise. Elle est députée de la circonscription de Saint-Henri-Sainte-Anne à l'Assemblée nationale du Québec depuis 2007 sous la bannière du Parti libéral du Québec. Elle a été ministre responsable des Aînés, vice-présidente du Comité ministériel du développement social, éducatif et culturel et membre du Conseil du trésor dans le gouvernement de Jean Charest.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a fait des études supérieures en piano et orgue au Conservatoire de musique du Québec. Après plusieurs années consacrées à l'enseignement de la musique à des enfants de la maternelle (1969-1971), elle plonge dans l'univers des communications. Elle acquiert une maîtrise (Université du Québec à Montréal, 1997), un doctorat (Université du Québec à Montréal, Université de Montréal et Université Concordia, 2005) et un postdoctorat (Université du Québec à Montréal, 2008) dans cette discipline. Elle cumule par ailleurs une trentaine d'années d'expérience comme animatrice et journaliste à la télévision et à la radio (1971-2002).

De 1996 à 2003, madame Blais est directrice générale de la Fondation du maire de Montréal pour la jeunesse. Elle accepte par la suite la présidence du Conseil de la famille et de l'enfance (2003-2007).

Marguerite Blais s'associe à plusieurs organismes à vocation caritative : Centraide, Les petits frères des pauvres, Vision mondiale pour l'Afrique, Le Garde-Manger Pour Tous. Elle se dévoue au sein de plusieurs instances préoccupées par le sort des jeunes, des aînés et des moins nantis de notre société. Madame Blais se distingue notamment par son soutien à la communauté sourde et sa contribution à l'épanouissement des personnes touchées par la surdité.

Élue députée de la circonscription de Saint-Henri–Sainte-Anne aux élections générales du 26 mars 2007, Marguerite Blais y est réélue en 2008. Elle est ministre responsable des Aînés depuis le 18 avril 2007. Tout au long de la campagne électorale de l'été 2012 elle fut seconde dans les sondages derrière la candidate du Parti québécois, Sophie Stanké, mais est réélue avec 2300 voix d'avance.

Lors de ce mandat son mari tombe gravement malade, elle devient alors personne-aidante et médiatise sur les difficultés de cette fonctions et l'importance de l'aide à apporter aux famille. En août 2015, quelques semaines après le décès de son mari, elle décide de prendre sa retraite et démissionne de l'Assemblée Nationale[1]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Auteure de Quand les Sourds nous font signe : histoires de sourds, éditions Dauphin Blanc (2003)
  • Auteure de La culture sourde : Quête identitaires au cœur de la communication, Les Presses de l'Université Laval, collection Sociologie au coin de la Rue (2006)
  • Coauteure de Apprendre à vivre aux frontières des cultures sourdes et entendantes, Les Presses de l'Université Laval, coauteur Jacques Rhéaume (2009)

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]