Marcus Burghardt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marcus Burghardt
DM2015 Strasse IMG 6116.jpg

Marcus Burghardt lors des championnats d'Allemagne sur route 2015

Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (34 ans)
ZschopauVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Allemand, Est-allemand (jusqu'au )Voir et modifier les données sur Wikidata
Équipe actuelle
Spécialité
Coureur de classiques
Équipes professionnelles
09.2004-12.2004 T-Mobile (stagiaire)
2005-2007 T-Mobile
01.2008-07.2008[n 1] High Road
07.2008-12.2008[n 2] Columbia
01.2009-06.2009[n 3] Columbia-High Road
07.2009-12.2009[n 4] Columbia-HTC
2010-2016 BMC Racing
2017- Bora-Hansgrohe
Principales victoires
1 championnat
MaillotAlemania.PNG Champion d'Allemagne sur route 2017
1 classique
Gand-Wevelgem 2007
1 étape de grand tour
Tour de France (1 étape)

Marcus Burghardt, né le à Zschopau, est un coureur cycliste professionnel allemand, membre de l'équipe Bora-Hansgrohe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marcus Burghardt commence le cyclisme en 1993, à l'âge de 10 ans. Champion d'Allemagne junior du contre-la-montre, puis vainqueur du Trofeo Karlsberg en 2001, Marcus Burghardt rejoint l'équipe espoirs (moins de 23 ans) de l'équipe Wiesenhof en 2003 et 2004, avec laquelle il termine quatrième de Paris-Roubaix espoirs et porte deux jours le maillot de leader du Tour des régions italiennes en 2004. Fort de ces résultats, en 2005, il intègre la grande équipe allemande T-Mobile.

Dès sa première saison, il s'affirme comme un coureur de classiques, et plus particulièrement de classiques flandriennes. Quatrième d'À travers les Flandres, il fait un temps la course en tête sur le Tour des Flandres, et termine 20e de Gand-Wevelgem, dans le premier groupe. Il signe des performances du même niveau en 2006, terminant septième d'À travers les Flandres, puis 19e de Gand-Wevelgem et 22e de Paris-Roubaix. Une blessure au genou gauche gâche le reste de sa saison[1].

2007 est l'année de la révélation. En mars, sur le Grand Prix E3, il fait partie de l'échappée victorieuse, avec les spécialistes Tom Boonen, Fabian Cancellara et Manuel Quinziato, et prend la troisième place. Il obitent plusieurs autres places d'honneur sur les courses flandriennes, et remporte sa plus belle victoire sur Gand-Wevelgem, devant son coéquipier Roger Hammond. Il clôt cette saison avec deux victoires d'étape sur le 3-Länder Tour.

Tandis que l'équipe T-Mobile devient High Road, Marcus Burghardt compte parmi les grands favoris des classiques flandriennes, mais une blessure au genou contractée à l'entraînement en décembre[2] le contraint à renoncer à y participer. Il revient à la compétition en mai et remporte le une étape du Tour de France à Saint-Étienne, devançant au sprint Carlos Barredo à l'issue d'une échappée au long cours.

En 2009, Burghardt compte à nouveau parmi les favoris des courses pavées. Il confirme ce statut sur le Het Nieuwsblad, dont il prend la cinquième place.

Il court en 2010 pour la formation BMC Racing. Il remporte en juin les cinquième et septième étapes du Tour de Suisse.

En 2011, il est l'un des équipier de l'Australien Cadel Evans lors de sa victoire au Tour de France.

En 2012, Burghardt dispute à nouveau le Tour de France. En septembre, il fait partie de l'équipe d'Allemagne lors de la course en ligne des championnats du monde, avec pour leader John Degenkolb[3]. Celui-ci prend la quatrième place, tandis que Burghardt est 111e.

En 2013, il termine meilleur grimpeur du Tour de Romandie.

Il débute sa saison 2016 au Tour Down Under, où il subit une fracture du coude gauche à la suite d'une chute.

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Podium du championnat d'Allemagne sur route 2015 : Nikias Arndt (2e), Emanuel Buchmann (1er) et Marcus Burghardt (3e).

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

9 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

1 participation

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Classement ProTour 55e[4] nc[5]
Calendrier mondial UCI 95e[6] 153e[7]
UCI World Tour nc[8] nc[9] nc[10] 171e[11] nc[12]
UCI America Tour 308e[13]
UCI Asia Tour 79e[14]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2008 au 4 juillet 2008
  2. Du 5 juillet 2008 au 31 décembre 2008
  3. Du 1er janvier 2009 au 30 juin 2009
  4. Du 1er juillet 2009 au 31 décembre 2009

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Burghardt has knee surgery, Cyclingnews.com, 23 août 2006.
  2. (en) Burghardt to miss spring season, Cyclingnews.com, 18 mars 2008.
  3. (en) « Degenkolb, Martin lead German team at world championships », sur cyclingnews.com, (consulté le 26 septembre 2012)
  4. « Classement ProTour 2007 », sur uciprotour.com (consulté le 16 juillet 2011)
  5. « Classement ProTour au 20 septembre 2008 », sur http://www.memoire-du-cyclisme.eu/, (consulté le 6 avril 2013)
  6. « Classement Mondial UCI 2009 », sur dataride.uci.ch, UCI, (consulté le 15 août 2017)
  7. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  8. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  9. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  10. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  11. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  12. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI America Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :