Mamnoon Hussain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hussain.

Mamnoon Hussain
ممنون حسین
Illustration.
Mamnoon Hussain en 2014.
Fonctions
Président de la République islamique
du Pakistan

(5 ans)
Élection
Premier ministre Nawaz Sharif
Shahid Khaqan Abbasi
Nasir-ul-Mulk
Imran Khan
Prédécesseur Asif Ali Zardari
Successeur Arif Alvi
Gouverneur du Sind

(3 mois et 23 jours)
Prédécesseur Moinuddin Haider
Successeur Azim Daudpota
Biographie
Date de naissance (77 ans)
Lieu de naissance Agra (Inde)
Nationalité pakistanaise
Parti politique Ligue musulmane du
Pakistan (N)

(1988-2013)
Indépendant (depuis 2013)
Conjoint Begum Mehmooda Hussain
Profession Homme d'affaires
Industriel
Religion Islam
Résidence Aiwan-e-Sadr, Islamabad

Mamnoon Hussain
Présidents de la
République islamique du Pakistan

Mamnoon Hussain, né le à Agra (Inde), est un homme d'affaires et homme d'État pakistanais. Membre de la Ligue musulmane du Pakistan (N), il a été gouverneur du Sind pendant quelques mois, en 1999, et est président de la République de 2013 à 2018.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Mamnoon Hussain est né le à Agra, dans l'actuelle Inde. Ourdouphone, sa famille émigre à Karachi en 1949 après la partition des Indes[1].

Homme d'affaires dans l'industrie textile, il a été président de la chambre de commerce de Karachi[2].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière politique en 1969 et rejoint la Ligue musulmane du Pakistan puis la Ligue musulmane du Pakistan (N) après la scission de 1988[3].

Conseiller du ministre en chef du Sind Liaquat Ali Jatoi, il est nommé gouverneur du Sind en 1999, poste qu'il occupe durant une période très courte du fait du coup d’État du 12 octobre 1999 qui renverse le Premier ministre Nawaz Sharif et provoque la suspension de la Constitution[3].

Lors des élections législatives de 2002, il se présente dans la douzième circonscription de Karachi mais ne remporte qu'environ 8 % des voix, alors que son parti subit une défaite importante au niveau national[4].

Président de la République[modifier | modifier le code]

Proche et fidèle de Nawaz Sharif[1],[5], il devient président à la suite des élections législatives du 11 mai 2013, qui ont été marquées par la défaite du parti au pouvoir, la nette victoire de la Ligue musulmane du Pakistan (N) et le retour de Nawaz Sharif au poste de Premier ministre.

Il est élu président de la République le [6],[7],[8],[2] par le collège électoral avec 432 voix, contre 77 pour Wajihuddin Ahmed, du Mouvement du Pakistan pour la Justice et alors que le principal parti d'opposition, le Parti du peuple pakistanais, a boycotté le scrutin pour dénoncer une campagne trop courte[3]. Il démissionne de son parti peu après pour s'afficher comme un président indépendant[9].

Le 9 septembre 2013, il remplace Asif Ali Zardari.

Le 9 septembre 2018, Arif Alvi lui succède.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]