Magnoac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Magnoac
Pays Drapeau de la France France
Subdivision administrative Occitanie
Subdivision administrative Hautes-Pyrénées
Villes principales Monléon-Magnoac,
Thermes-Magnoac,
Sariac-Magnoac
Siège du pays Castelnau-Magnoac
Coordonnées 43° 15′ 07″ nord, 0° 31′ 09″ est
Communes 23
Régions naturelles
voisines
Bigorre
Neurest
Vallée d'Aure
Astarac
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées
(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Magnoac
Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées
(Voir situation sur carte : Hautes-Pyrénées)
Magnoac
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Magnoac

Le Magnoac est une région gasconne du plateau de Lannemezan, dans le département des Hautes-Pyrénées en Occitanie, centrée sur Castelnau-Magnoac et Monléon-Magnoac, à l’extrémité nord-est des Hautes-Pyrénées, limitophe avec le Gers et la Haute-Garonne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Définies comme région naturelle ou encore pays traditionnel le Magnoac est situé au nord de Lannemezan et à l’ouest de Boulogne-sur-Gesse.

Elle est bordée par l'Astarac, l'Arrensou, l'Arroustang à l'ouest et au nord, le Comminges à l'est et le Pays d'Aure au sud le Nébouzan au sud-ouest.

Topographie[modifier | modifier le code]

Le Magnoac est sur un plateau de 400 m d'altitude.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La région est coincée entre les ruisseaux de la Baïsole à l'ouest, la Gimone à l'est et la Gèze en son centre, tous coulants vers le sud.

Géologie[modifier | modifier le code]

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est tempéré de type océanique, dû à l'influence proche de l'océan Atlantique situé à peu près 150 km plus à l'ouest. La proximité des Pyrénées fait que la commune profite d'un effet de foehn, il peut aussi y neiger en hiver, même si cela reste inhabituel.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Communes[modifier | modifier le code]

Magnoac.
Monléon-Magnoac. Carte postale de la Porte fortifiée.

Liste des 30 communes du Magnoac.

Commune Population (2018) Superficie (km²) Altitude (mini) Altitude (maxi) Illustration
Aries-Espénan 81 5.5 262 405
Barthe 25 1.35 286 385
Bazordan 109 9.22 350 494
Betbèze 49 3.45 270 428
Betpouy 76 4.15 287 456
Campuzan 142 6.62 249 333
Castelnau-Magnoac 779 12.56 249 385
Casterets 16 1.86 290 376
Caubous 31 3.77 340 466
Cizos 135 7.61 301 462
Devèze 50 5.05 277 422
Gaussan 95 7.72 329 489
Guizerix 121 7.2 217 307
Hachan 45 1.86 274 350
Lalanne 100 6.56 292 416
Laran 47 3.44 324 486
Larroque 94 6.89 250 392
Lassales 39 2.52 358 508
Monléon-Magnoac 412 19.66 295 507
Monlong 107 7.21 372 529
Organ 30 2.73 310 440
Peyret-Saint-André 57 6.25 253 392
Pouy 41 1.92 294 411
Puntous 160 8.85 241 345
Sabarros 33 3.67 312 483
Sariac-Magnoac 156 10.93 243 240
Tajan 134 4.93 393 564
Thermes-Magnoac 219 10.83 266 416
Vieuzos 46 4.93 293 465
Villemur 59 3.71 305 476

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Magnoac comprenait deux sièges royaux : l'un à Castelnau-Magnoac, l'autre à Monléon.

Les localités dépendantes du siège de Castelnau-Magnoac étaient, outre Castelnau-Magnoac[1] : Auban et Coudemajou, Barthes[2], Campuzan[3], Hachan[4], Savriac-Derrière, Villemur[5] et Vieuzos[6].

Les localités dépendantes du siège de Monléon étaient, outre Monléon[7] : Ariès et Espenan[8], Castérets[9], Cizos[10] et Houlon, Devèze[11], Garaison, Gaussan[11], La Commanderie ou Sariac-Devant, Lalanne[12], Laran[13], Legoua, Lepouy, Madiran, Sabarros[14] et Termes (auj. Thermes-Magnoac)[15].

Protection environnementale[modifier | modifier le code]

Démographie et économie[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Castelnau-Magnoac », sur oxyd.net via Wikiwix (consulté le ).
  2. « Barthe », sur oxyd.net via Wikiwix (consulté le ).
  3. « Campuzan », sur oxyd.net via Wikiwix (consulté le ).
  4. « Hachan », sur oxyd.net via Wikiwix (consulté le ).
  5. « Villemur », sur oxyd.net via Wikiwix (consulté le ).
  6. « Vieuzos », sur oxyd.net via Internet Archive (consulté le ).
  7. « Mauléon-Barousse », sur oxyd.net via Internet Archive (consulté le ).
  8. « Ariès-Espenan », sur oxyd.net via Wikiwix (consulté le ).
  9. « Castérets », sur oxyd.net via Wikiwix (consulté le ).
  10. « Cizos », sur oxyd.net via Wikiwix (consulté le ).
  11. a et b « Devèze », sur oxyd.net via Internet Archive (consulté le ).
  12. « Lalanne », sur oxyd.net via Internet Archive (consulté le ).
  13. « Laran », sur oxyd.net via Wikiwix (consulté le ).
  14. « Sabarros », sur oxyd.net via Wikiwix (consulté le ).
  15. « Thermes-Magnoac », sur oxyd.net via Wikiwix (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]