Arnaud d'Ossat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arnaud d'Ossat
Image illustrative de l’article Arnaud d'Ossat
Biographie
Naissance
Larroque
Décès
Rome
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de Saint-Eusèbe
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Fonctions épiscopales Évêque de Rennes
Évêque de Bayeux

Ornements extérieurs Cardinaux.svg
Blason du cardinal d'Ossat.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Arnaud d'Ossat, né le à Larroque et mort le à Rome, est un diplomate et prélat français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Berger dans la région de Castelnau-Magnoac, remarqué par un gentilhomme local du nom de Thomas de La Marque pour son intelligence, il devint le précepteur des deux enfants de ce dernier et les accompagna à Paris où il put compléter ses études et commencer une formidable ascension. Cardinal et homme politique, il débuta comme secrétaire de Paul de Foix, évêque de Toulouse.

Il fut à partir de 1584 ambassadeur à Rome et obtint du Saint-Siège l'absolution d'Henri IV, puis l'approbation de l'édit de Nantes et l'annulation du mariage du roi avec Marguerite de France.

Évêque de Rennes, puis de Bayeux, il est élevé au cardinalat par Clément VIII lors du consistoire du 3 mars 1599, le chapeau de cardinal récompensant ses succès diplomatiques. Ses lettres, publiées en 1624, sont un classique de la diplomatie.

Il est enterré dans l'église Saint-Louis-des-Français de Rome.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
d'azur au pigeon d'argent becqué de gueules, tenant au bec une branche d'olivier de sinople

Publications[modifier | modifier le code]

  • Lettres au roy Henri le Grand et à Monsieur de Villeroy, depuis l'année MDXCIV jusques à l'année MDCIII, Paris : Joseph Boullerot, 1624
« Cette sorte de lettres de grands homes traitants les affaires des grands princes (...) ont plus de naïveté que les harangues, qui sont ennuyeuses (...). Par cette sorte d'esprits, l'on donne l'âme à l'histoire, & particulièrement à la nôtre, les secrets de laquelle n'ont été connus depuis quelques années que d'un seul. » Présentées en ordre chronologique, les 260 lettres du diplomate éclairent l'histoire des relations tourmentées de la couronne de France avec le Vatican, ainsi que tous les enjeux stratégiques de la Contre Reforme et gallicanisme.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Courtès (dir.), Le Gers. Dictionnaire biographique de l'Antiquité à nos jours, Société archéologique et historique du Gers, Auch, 1999 (ISBN 2-9505900-1-2)

Iconographie[modifier | modifier le code]