Mélanie Coste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mélanie Coste
Description de cette image, également commentée ci-après
Mélanie Coste dans une scène du film La Menteuse de Fred Coppula (2003).
Naissance (44 ans)
Bordeaux, Gironde, France
Nationalité Drapeau : France Française
Distinctions
Caractéristiques physiques
Yeux Noisette
Cheveux Châtains
Signes distinctifs
Symbole celte tatoué sur le ventre[1]
Carrière
Années d’activité 2001 - 2004
Films notables

Mélanie Coste est une ancienne actrice pornographique française, née le à Bordeaux[1]. Vedette du X français au début des années 2000, notamment dans les productions de Marc Dorcel et de Fred Coppula, elle met fin à sa carrière après avoir tourné une vingtaine de films.

Biographie[modifier | modifier le code]

La future Mélanie Coste travaille pour une agence de voyages dans la région de Bordeaux[2] lorsqu'elle postule en 2001 pour un concours de photos « amateur » pour le magazine de charme Hot Vidéo. Elle le remporte et gagne une séance de pose avec le photographe de charme Christophe Mourthé[3].

Elle fait ensuite part, dans une émission diffusée sur TF1, de son désir de commencer une carrière d'actrice pornographique. Les propositions des producteurs de films X commencent alors à affluer[3]. En 2002, elle est engagée par Marc Dorcel, qui la considère comme « un peu le pendant de Clara Morgane dans l’esprit » grâce à son physique « très distingué, stylé, genre mannequin » et sa capacité à dire des dialogues[2]. Elle signe avec le studio un contrat d'exclusivité d’un an, devenant après Laure Sainclair la deuxième « Dorcel girl ». Elle ne renouvelle pas son contrat à son échéance et tourne ensuite en indépendant pour d'autres maisons de production comme Blue One ou Fred Coppula. On la voit également dans plusieurs téléfilms érotiques diffusés sur M6.

À l'époque en couple avec le journaliste Philippe Vecchi, animateur sur Canal+[2], elle met fin à sa carrière de hardeuse en 2004. Elle travaille ensuite pour le magazine masculin FHM dans lequel elle tient une rubrique Sexo. Les lecteurs du magazine la classent à l'époque « 15e femme la plus sexy du monde »[2]. Elle cesse ensuite cette collaboration pour viser une carrière de comédienne. Mélanie Coste apparaît en 2004 en religieuse dans le film Touristes ? Oh yes ! de Jean-Pierre Mocky. Elle cesse ensuite toute apparition médiatique. Au milieu des années 2010, elle anime, sous son vrai nom, un site Internet consacré au développement personnel[4].

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Pornographique[modifier | modifier le code]

Non pornographique[modifier | modifier le code]

Téléfilms érotiques[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Marie ou la fascination charnelle de Marc Riva
  • 2002 : Manuela ou L'impossible plaisir de Marc Riva
  • 2004 : Ces plaisirs qui vous hantent
  • 2004 : Désirs troublés
  • 2005 : Plaisirs défendus de Marc Riva
  • 2005 : Vengeance brûlante de Marc Riva

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Personal Bio Melanie Coste », IAFD.com (consulté le 8 novembre 2011)
  2. a b c et d Philippe Vecchi, Mélanie, mon ange pervers, GQ, août 2008
  3. a et b Mélanie Coste, fiche biographique sur le site de Hot Vidéo
  4. Rendez-nous Mélanie !, webzine Bignoze.fr, 13 mars 2015
  5. (en) Tim Connelly, « Private and Americans Win Big at Venus Fair », AVN.com, (consulté le 8 novembre 2011)
  6. Actrice étrangère de l'année
  7. (en) Trent Brown, « AVN Awards Nominations », AVN.com (consulté le 8 novembre 2011)
  8. (en) « 2005 AVN Awards Nominations » [PDF], AVN.com (consulté le 8 novembre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]