Christophe Mourthé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (avril 2015).

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La typographie de cet article ou de cette section ne respecte pas les conventions de Wikipédia (janvier 2016).

Vous pouvez corriger, en discuter sur l’Atelier typographique ou créer la discussion.

image illustrant un photographe image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un photographe français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Pour plus d’informations, voyez le projet associé.

Christophe Mourthé
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (57 ans)
BordeauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Christophe Mourthé (né le à Bordeaux) est un photographe français vivant à Paris et ayant notamment travaillé sur le thème du fétichisme. Habitué du Palace à la fin des années 1970, son travail reçoit une notoriété publique la décennie suivante lorsqu'il photographie Mylène Farmer puis Dita Von Teese à l'aube de l'an 2000. Il est le fils de l'écrivain et réalisateur Claude Mourthé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christophe Mourthé a débuté comme photographe de théâtre et de music-hall à l’âge de 19 ans. Il a collaboré également à divers magazines, comme Playboy, Vanity Fair, Vogue ou Newlook, et réalisé des commandes pour le monde de la publicité, et pour des maisons de disques.

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages photo sur le sujet du fétichisme. Il est aussi réalisateur et directeur artistique.

Depuis 2010, il réalise les couvertures des fameux S.A.S de Gérard de Villiers[1].

Expositions[modifier | modifier le code]

  • VENISE BAC ART GALLERY, 1986
  • TORINO FOTOGRAPHIA 87, Biennale Internazionale, Turin, Italie, 1987
  • PALAZZO A VELA GALLERY, Turin, Italie, 1987
  • TARGET GALLERY, Turin, Italie, 1987
  • MARCO POLO GALLERY, Bordeaux, France, 1987
  • SELECTION ART GUEST, États-Unis, 1994
  • PHEROMONE GALLERY, Hollywood, États-Unis, 1994
  • BLACK IRIS GALLERY, Laguna Beach, Californie, États-Unis, 1994
  • PACIFIC EDGE GALLERY, Laguna Beach, Californie, États-Unis, 1994
  • MUSEUM OF CONTEMPORARY ART, The Store, Los Angeles, Californie, États-Unis, 1995
  • Hambourg, Allemagne, 1995
  • Drammen, Norvège, 1996
  • PISCINE DE L'HÔTEL LUTÉTIA, Paris, France, 2002
  • MARCHÉ SAINT-JOSEPH, Marcq-en-Baroeul, France, 2003
  • GALERIE DÈMONIA, Paris, France, 2003
  • RETROSPECTIVE MAJEURE FESTIVAL FOTO, Knokke, Belgique, 2004
  • MUSÉE DE L'ÉROTISME, Paris, France, 2006
  • MUSÉE DE L'ÉROTISME, Venise, Italie, 2006
  • GALERIE SPARTS, Paris, France, 2007
  • GALERIE CONCORDE, Paris, France, 2012
  • GALERIE MOMENTUM ART, Knokke, Belgique, 2012
  • ESPACE GINGKO’ART, "Les Muses de l'artiste", Pontoise, France, 2012

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

  • PHYLÉA (France, 1993) 25 000 exemplaires vendus[réf. nécessaire]
  • MARLENE LOVE (France, 1994)
  • FETISH DREAM (Japon, 1994)
  • PRÉLUDE AU SCANDALE (France, 1997)
  • BOUTIQUE MINUIT, FEMMES FATALES (Belgique, 1998)
  • SCANDAL (France, 2001)
  • CONFIDENCE (France, 2004)
  • BIOGRAPHIE, LA FEMME EST UN ART (France, 2011)
  • MES HÉROS DE QUAND J'ÉTAIS P'TIT (France, 2015)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Béatrice De Rochebouet, Le come-back des pin-up sur Le Figaro, 13 janvier 2011

Lien externe[modifier | modifier le code]

http://www.relookingphotoparis.com/