Love Parade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Love Parade est un festival annuel de musique électronique et une technoparade qui s'est tenu chaque année en Allemagne, au début de l'été, de 1989 à 2010.

Love Parade de Berlin en 1998

Histoire[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Rainer Schaller, l'organisateur de la Love Parade depuis 2006.

Créée en 1989 par Matthias Roeingh, alias « Dr Motte », sa petite amie de l'époque, Danielle de Picciotto, et Maximilian Lenz, alias « Westbam », la première Love Parade (« parade de l'amour » en anglais) avait pour but de manifester contre le mur de Berlin qui coupait la ville en deux parties. Elle réunissait environ 150 personnes autour d'une camionnette sonorisée. Depuis 2006, Dr Motte a cessé toute participation à l'organisation de la Love Parade. En 2010, il fut néanmoins le DJ principal du Lovemobile d'ouverture à la Street Parade zurichoise. Il fut remplacé par Rainer Schaller.

Plus tard, la musique fut assurée par des camions follement décorés qu'on appelle love mobiles et équipés de puissants systèmes sonores. La manifestation a rassemblé en moyenne un million de personnes par année de 1997 à 2010 et, forte de son succès et d'une affluence record, la Love Parade était devenue le deuxième plus grand rassemblement musical du monde après le carnaval de Rio.

Popularisation[modifier | modifier le code]

Love Parade de Tel Aviv
Fréquentation des Love parades entre 1989 et 2008.

De 1989 à 1995, la parade se déroulait au Kurfürstendamm, axe névralgique de l'ex-Berlin Ouest. À la suite d'une affluence toujours plus grande et des plaintes des habitants, le parcours a ensuite été modifié : à partir de 1996, le trajet de la Love Parade a relié la place Ernst Reuter à la porte de Brandebourg, en passant par la Siegessäule (colonne de la victoire).

Les éditions de 2004, 2005 et 2009 n'ont pas eu lieu, pour des raisons liées au financement, à l'organisation et à la sécurité. En 2006, la Love Parade a eu lieu dans la rue du 17 juin (Straße des 17. Juni), axe débutant à la porte de Brandebourg et coupant le zoo du Großer Tiergarten. À partir de 2007, la Love parade ne s'est plus déroulée à Berlin mais dans le bassin de la Ruhr : Essen en 2007 et Dortmund en 2008.

Selon la conférence de presse du 25 juillet 2010, le festival n'aura plus lieu à la suite des évènements tragiques de 2010 à Duisbourg.

Au cours de son développement, le concept de la Love Parade a été repris peu à peu dans diverses villes du monde occidental.

Date Lieu Devise Participants
1er juillet 1989 Berlin Friede, Freude, Eierkuchen (paix, joie, œufs au plat) 150
7 juillet 1990 Berlin The Future Is Ours 2 000
6 juillet 1991 Berlin My House Is Your House And Your House Is Mine 6 000
4 juillet 1992 Berlin The Spirit Makes You Move 15 000
3 juillet 1993 Berlin The Worldwide Party People Weekend 31 000
2 juillet 1994 Berlin Love 2 Love 110 000
8 juillet 1995 Berlin Peace on Earth 280 000
13 juillet 1996 Berlin We Are One Family 750 000
12 juillet 1997 Berlin Let the Sunshine In Your Heart 1 000 000
1997 Sydney
11 juillet 1998 Berlin One World One Future 800 000
10 juillet 1999 Berlin Music Is The Key 1 500 000
8 juillet 2000 Berlin One World One Loveparade 1 300 000
2000 Leeds Radio One - One Love 1 100 000
21 juillet 2001 Berlin Join The Love Republic 800 000
13 juillet 2002 Berlin Access Peace 750 000
2002 Mexico
12 juillet 2003 Berlin Love Rules 750 000
2004 San Francisco
2005 San Francisco
2005 Santiago Sal a la calle y baila 100 000
15 juillet 2006 Berlin The Love is Back 1 200 000
2006 San Francisco LoveFest
2006 Santiago El Baile es de Todos 200 000
25 août 2007 Essen Love is everywhere 1 200 000
2007 Caracas Live the Love! 80 000
2007 San Francisco LoveFest 89 000
19 juillet 2008 Dortmund Highway to love 1 600 000
2008 Rotterdam Olympic Édition 500 000
2008 San Francisco LoveFest 120 000
2008 Caracas Keep the Love Alive!
2009 Bochum (annulé)
2009 San Francisco LovEvolution[1] 150 000
24 juillet 2010 Duisbourg The Art of Love 1 400 000
2010 San Francisco LovEvolution

Si l'on s'en tient à la seule Love Parade allemande, les chiffres de fréquentation sont en dents de scie. Les records d'affluence ont été constatés en 1999 et 2000, ainsi qu'en 2006, 2007 et 2008. Pour la manifestation de 2010, 1 à 1,6 million de participants étaient attendus[2].

Panneau de condoléances apposé par les organisateurs de la Love Parade de Duisbourg à l'entrée du tunnel de la rue Karl Lehr, à la suite du drame du 24 juillet 2010.

Drame du 24 juillet 2010[modifier | modifier le code]

Lors de l'édition 2010 de la Love Parade à Duisbourg, 340 personnes sont blessées et 21 personnes trouvent la mort lors de mouvements de foules dans un tunnel menant au lieu du festival. Les organisateurs du festival sont mis en cause, en particulier par Dr. Motte, l'un des fondateurs historiques de la Love Parade[3], et accusés de ne pas avoir su prévoir la possibilité de ces mouvements de panique[4].

Les organisateurs ont annoncé que la Love Parade n'aurait plus lieu après 2010[5].

Ambiance[modifier | modifier le code]

L'excentricité des costumes est généralement de mise : costumes de légionnaires et de vestales, hommes à la carrure d'athlète en robe de mariée et bottes montantes à talons, simples sous-vêtements... La coiffure style Love Parade forme un cœur, symbole tutélaire de la Love Parade. La nuit se prolonge jusque le lendemain soir dans des raves parties privées plus petites.

Critiques[modifier | modifier le code]

Au fil des années, la fête est devenue un rendez-vous extrêmement sponsorisé par les marques. Des sifflets et autres bibelots marketing y étaient distribués à l'approche de la manifestation. Parmi ces distributions de rue, de protections auditives permettaient d'atténuer la dangerosité de la musique, diffusée à un volume extrêmement élevé.

À la fin de la journée, les lieux étaient généralement jonchés de détritus, en particulier de bouteilles et canettes de bière. À Berlin, le Großer Tiergarten était tellement piétiné qu'il fallait replanter des arbres après chaque édition. La présence d'alcool et de drogues a également été reprochée au festival. Les conditions de célébration se sont durcies après que les autorités de Berlin eurent constaté un taux de mortalité dépassant deux ou trois individus par an. D'autre part, en réaction à l'importance de l'aspect commercial du concept, s'était montée en marge de la Love Parade une « anti-parade », nommée « Hateparade » en 1997 puis Fuckparade[6].

Depuis 2001, le festival n'était plus considéré comme une manifestation à but politique. En Allemagne, cela induit que l'ensemble des frais dépensés pour le nettoyage et la sécurité doivent être assumés par les organisateurs de la manifestation, et non plus par les pouvoirs publics, comme cela avait été le cas jusqu'en 2001. La Cour constitutionnelle a ainsi donné tort aux organisateurs de la Love Parade et de la Fuck Parade, en considérant que ces deux manifestations ont un but commercial et non politique.

Hymnes[modifier | modifier le code]

Une danseuse à l'édition 2009

Depuis 1997, chaque Love Parade allemande a eu son hymne.

Année Interprète Titre de l'hymne
1997 Dr Motte et WestBam Sunshine
1998 Dr Motte et WestBam One World One Future
1999 Dr Motte et WestBam Music Is the Key
2000 Dr Motte et WestBam Love Parade 2000
2001 The Love Committee You Can't Stop Us
2002 The Love Committee Access Peace
2003 The Love Committee Love Rules
2006 WestBam & the Love Committee United States of Love
2007 WestBam & the Love Committee Love Is Everywhere (New Location)
2008 WestBam & the Love Committee Highway to Love
2010 Anthony Rother The Art of Love

Le titre Meet Her at the Love Parade de 1997 du DJ allemand Da Hool se place dans le Top-10 des classements musicaux de plusieurs pays européens et obtient un disque d'or en France.

Événements « dérivés »[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Site officiel de LovEvolution
  2. Les chiffres de participation sont sujets à caution dans la mesure où les accès sont libres et non contrôlés. Ils sont donc fournis chaque année par les organisateurs, mais les estimations de la police sont en général jusqu'à 30 % inférieures.
  3. (de) Loveparade-Gründer – "Man hätte auf Warnungen hören müssen" - Die Welt, 27 juillet 2010
  4. Love Parade : le bilan s'alourdit à 20 morts et plus de 500 blessés - Le Parisien, 26 juillet 2010
  5. Love Parade: une 20ème victime - L'Express/AFP, 27 juillet 2010
  6. a et b (de) Versammlungsrecht und Demonstrationen - Eve-rave.net, 17 mai 2007

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]