Louis de La Saussaye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Saussaye (homonymie).
Louis de La Saussaye
Louis de La Saussaye.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Distinction

Louis de La Saussaye, né le et mort le , est un érudit français.

Lithographie publiée en 1836, faite d'après un dessin de Louis de La Saussaye, intitulée " La tour d’argent ; Ancien hôtel de la Monnoie de Blois"[1]

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean, François de Paule, Louis Petit de La Saussaye naît à Blois le 6 mars 1801[2], au sein d'une famille ancienne de l'Orléanais[3]. Il envisage une carrière militaire puis devient percepteur, à Blois[2]. Il se consacre alors à des études historiques et à des fouilles archéologiques dans la région des châteaux de la Loire et le Blésois[4], dessinant ce qu'il voyait[5]. En 1835, il obtient une médaille au concours des antiquités nationales[2].

Conseiller général de Loir-et-Cher sous le Second Empire, Louis de la Saussaye est nommé recteur des académies de Poitiers puis Lyon[4], respectivement le 22 août 1854 et en septembre 1856[2]. Il prend sa retraite en juin 1873[2].

En 1828, il hérite[6] du château de Troussay dont il dirige les restaurations entre 1850 et 1873, et participe à la restauration du château de Blois[7]. Dans les deux cas, il a plus été recherché une atmosphère que la véracité historique, même s'il était prévu de respecter au maximum l'architecture et le style originaux des lieux[7]. Il s'intéresse également au château de Chambord[8] et à d'autres châteaux moins connus, notamment en Sologne, comme Le Moulin et le château de La Ferté-Imbault[9].Érudit autodidacte, il correspond avec Prosper Mérimée[7], inspecteur général des Monuments historiques.

Numismate, il fonde en 1835 — le premier numéro paraît en 1836 —[10] la Revue de la numismatique française avec Étienne Cartier, revue qui devient plus tard la Revue numismatique et qui eut une grande influence sur la connaissance des monnaies gauloises[11]. À son départ, la direction de la Revue numismatique française sera reprise par Jean de Witte et A. de Longpérier[12].

Il participe à l'enrichissement du fonds local de la bibliothèque de Blois[13],[14], et s'intéresse également aux légendes locales[15],[16],[17].

Il meurt au château de Troussay le 24 février 1878[2].

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Louis de la Saussaye participa à différentes sociétés savantes. Il fut[18] :

  • membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, de 1845 à sa mort en 1878,
  • membre de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon,
  • membre non résidant du Comité des travaux historiques et scientifiques, de 1838 à 1870.

Il était commandeur de la Légion d'honneur[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Histoire de la ville de Blois, 1846
  • Histoire du château de Blois, première édition à Paris en 1840 chez Techener, plusieurs fois réédité à l'époque[19]
  • Blois et ses environs, guide artistique et historique dans le Blésois et le nord de la Touraine, 1862
  • Les Six premiers siècles littéraires de la ville de Lyon, 1876
  • Notice sur le domaine de Chambord, 1834
  • Numismatique de la Gaule narbonnaise, 1842, qui lui permet de devenir membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres[2]
  • Mémoire sur l'organisation de l'instruction publique dans l'Empire romain
  • Mémoire sur la voie gallo-romaine d'Orléans à Bourges
  • La Vie et les ouvrages de Denis Papin, 1869
  • Tableau général de la noblesse des bailliages de Blois et de Romorantin en 1789
  • Mémoires sur les antiquités de la Sologne blésoise
  • Monnaies des Éduens
  • Album blésois. Dessins et aquarelles-1820-1830. Édité par le Comité départemental du Patrimoine et de l'Archéologie en Loir-et-Cher (Blois, Loir-et-Cher) et le Groupe de Recherches archéologiques et historiques de Sologne (Lamotte-Beuvron, Loir-et-Cher), 1995.
  • Journal historique et archéologique du Blésois et de la Sologne. Introduction de Bruno Guignard. Saint-Claude-de-Diray (Loir-et-Cher), Éditions Hesse, 2009 (publication du manuscrit 267 de la bibliothèque Abbé-Grégoire de Blois, rédigé de 1827 à 1834).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La tour d’argent, « ancien hôtel de la Monnoie de Blois » Lithographie de Ch Pensée d’après un dessin de Louis de La Saussaye (fait avant 1836, car la lithographie en est publiée en frontispice de la Revue numismatique, revue dirigée par E Cartier et L de la Saussaye, de la société royale des antiquaires de France et de plusieurs autres sociétés archéologiques françoises et étrangères, Volume 1 (1836), n°4 ; par la Société française de numismatique, 490 pages
  2. a b c d e f g et h Biographies des recteurs d'académie d'Orléans-Tours, dont biographie de Louis de la Saussaye en pop-up
  3. « Famille sur laquelle fut écrit une Histoire généalogique de la maison de La Saussaye par Alonso Péan, qui est présentée sur le site viaLibri »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  4. a et b Présentation du fonds Louis de la Saussaye des Archives départementales de Loir-et-Cher
  5. Publication de 45 dessins et aquarelles de Louis de la Saussaye
  6. Troussay sur le site Routes François Ier
  7. a b et c Le château de Troussay sur le site Patrimoine de France
  8. Recherches archéologiques sur Chambord
  9. Louis de La Saussaye, Journal historique et archéologique du Blésois et de la Sologne (publication du manuscrit 267 de la bibliothèque Abbé-Grégoire de Blois, rédigé de 1827 à 1834)., Éditions Hesse,
  10. Lettre de La Saussaye, sur le site Traces Écrites
  11. Les précurseurs de la numismatique gauloise au XIXe siècle, sur le site Sacra Moneta
  12. Lafaurie Jean. La Revue numismatique a 150 ans. In: Revue numismatique, 6e série - Tome 28, année 1986 p. 24
  13. « Historique du fonds de la bibliothèque de Blois »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  14. « Envoi d'un ouvrage à la bibliothèque dirigée par Louis de la Saussaye »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  15. Louis de la Saussaye présente le lieu-dit le Charbonnier
  16. Louis de la Saussaye présente la Pierre de Minuit
  17. « Louis de la Saussaye présente la Motte à la Dame »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  18. Louis de la Saussaye sur le site du CTHS, Comité des travaux historiques et scientifiques
  19. Présentation d'une réédition moderne, sur le site Le livre d'histoire

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]