Louis Balsan (1911-1982)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Balsan.
Louis Balsan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Conseiller général de l'Indre
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Famille
Enfant
Autres informations
Lieu de détention

Louis Balsan, né le à Paris et mort en 1982, est un industriel et bobeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Petit-fils de Charles Balsan et de Maurice Ternaux-Compans, il est le beau-frère d'Ernest-Antoine Seillière et le père d'Humbert Balsan.

Il participe comme bobeur aux Jeux olympiques d'hiver de 1932 et aux Jeux olympiques d'hiver de 1936[1].

Balsan a ensuite été arrêté par la Gestapo en 1942, pendant la Seconde Guerre mondiale pour avoir participé à des activités de résistance. Il a été emmené à Mauthausen, puis au sous-camp du col de Loibl, jusqu'à ce que la 8e armée (Royaume-Uni) libère la région en 1945. Il a écrit un témoignage de sa vie dans les camps de concentration dans Le Ver Luisant.

Il devient vice-président des Établissements Balsan en 1969.

Balsan est conseiller général du canton de Châteauroux-Centre de 1973 à 1979.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« Louis Balsan Profile, Bio, Stats, and Results », sur www.sports-reference.com (consulté le 10 juin 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anice Clément, Ernest-Antoine Seillière et al., Monsieur Louis : Louis Balsan, patron de l'industrie textile à Châteauroux, Vendœuvres, Lancosme multimédia, 2008
  • Christian Tessier, Daphné Dedet. Du Loibl-Pass à la Brigade Liberté. [autoédition]. cop. Christian Tessier, 2015.
  • Janko Tisler, Christian Tessier. De Mauthausen au Ljubelj. Paris : L'Harmattan, 2005.