Loïc Pietri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Loïc Pietri
Image illustrative de l'article Loïc Pietri
Contexte général
Sport pratiqué Judo
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Naissance (27 ans)
Lieu de naissance Nice (France)
Taille 1,76 m (5 9)
Catégorie -81 kg (mi-moyens)
-90 kg (moyens)
Entraîneur Stephane Auduc (club), Franck Chambily
Palmarès
Championnats du monde 1 1 1
Ch. du monde par équipes 0 0 1
Championnats d'Europe 0 1 1
Jeux européens 0 0 1
Meilleurs résultats en Grands Chelems
Tournoi Paris Ekaterinbourg Rio Tokyo
Résultat Médaille d'argent : 1 Médaille d'argent : 1

Loïc Pietri (né le à Nice) est un judoka français. Il concourre en moins de 81 kg, mi-moyens, remportant trois médailles mondiales, l'or en 2013, le bronze en 2014 et l'argent en 2015. Il remporte deuxtrois médailles continentales, l'argent des championnats d'Europe 2014 et le bronze lors de l'édition 2013 et des Jeux européens de 2015. Il concourre depuis l'automne 2016 en moins de 90 kg (moyens).

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de l'arrière-pays niçois et de Corse, Loïc Pietri a vécu toute sa jeunesse à Nice. Il commence le judo à l'âge de 6 ans au Judo Club de Monaco avec, pour professeur, son père Marcel Pietri, ancien international de judo (vice-champion d’Europe et vainqueur du Tournoi de Paris[1]).

Il intègre par la suite la section Pôle Espoirs Nice du lycée du Parc-Impérial. En 2005 et 2006, il obtient trois titres de champion de France cadets (UNSS & Fédéral). Trois ans plus tard, en 2009, quelques mois après avoir intégré l'INSEP et signé dans son nouveau club, l'Olympique Judo Nice, il confirme son potentiel en devenant successivement, lors de la même saison, champion de France, champion d'Europe et champion du Monde dans la catégorie juniors[2].

En septembre 2010, il participe à son premier championnat du monde chez les seniors, lors de l'édition de Tokyo, où il se hisse en huitième de finale en battant notamment le Coréen Song Dae-nam. Il est éliminé le Japonais Masahiro Takamatsu (en)[3]. Il se blesse contre celui-ci, ce qui le tient éloigné des tapis pour quelques mois.

En s'imposant en face à l'Allemand Yannick Gutsche lors du tournoi de Varsovie[4], il remporte son premier tournoi classé coupe du monde. Avec Alain Schmitt, il représente l'équipe de France en moins de 81kg aux championnats d'Europe d'Istanbul[5]. Dans la compétition par équipes, il fait partie de l'équipe de France qui s'incline face à l'Ukraine sur le score de trois à deux, Piétri perdant son match au golden score[6]. En septembre, lors des championnats du Monde à Paris, il se hisse en demi-finale en battant le champion du Monde 2005 Guillaume Elmont au deuxième tour. Lors de sa demi-finale, il perd face au champion du monde en titre et vice-champion olympique, Kim Jae-bum, puis face à Sergiu Toma dans le combat pour la troisième place[7]. Il se classe ainsi cinquième.

Alain Schmitt, grâce à deux deuxièmes place dans des tournois Grand Prix, d'Amsterdam et Düsseldorf prend l'avantage dans la course à la qualification. Après une succession de blessures, Piétri ne parvient à décrocher qu'une place de troisième au Grand prix de Düsseldorf, son premier dans un tournoi classé Grand Prix. Il est sélectionné pour les championnats d'Europe où Alain Schmitt, alors titulaire officieux de la place pour les Jeux de Londres, est laissé au repos par l'équipe de France. Dans cette compétition, il ne parvient pas à saisir la possibilité de changer la hiérarchie nationale en se faisant éliminer dès le deuxième tour par le Russe Sirazhudin Magomedov[8]. C'est ainsi Schmitt qui est désigné titulaire pour la catégorie des moins de 81 kg au tournoi olympique[9].

En 2013, pour le début de la nouvelle olympiade, Loïc Pietri change de club et signe à l'Athletic Club de Boulogne-Billancourt (ACBB)[10], où il confirme sa progression en remportant sa première victoire en Grand Prix à l'occasion du Grand Prix de Samsun. Il assure ainsi sa place de titulaire pour les championnats d’Europe à Budapest. Il s'incline lors de son quart de finale face à Belge Joachim Bottieau, puis en remporte une médaille de bronze lors des repêchages en s'imposant face au Russe Ivan Vorobev[11],[12]. Blessé, il ne participe pas à la compétition par équipes où la France est vite éliminée de la compétition sur le score de quatre à un par l'Allemagne[13].

Aux Championnats du monde de judo 2013 à Rio de Janeiro, il est sacré champion du monde en battant en finale le Géorgien Avtandil Tchrikishvili[14] par waza-ari. Il devient ainsi le dixième judoka masculin français à devenir champion du monde[15] et le premier dans la catégorie des moins de 81 kg[16].

Loïc Pietri renoue avec la compétition en obtenant la deuxième place lors du Grand Chelem de Tokyo où il est battu par le Japonais Takanori Nagase[17]. Le mois de février suivant, il est battu en finale du tournoi de Paris par le Géorgien Avtandili Tchrikishvili[18]. Lors des championnats d'Europe de Montpellier, de nouveau par Avtandil Tchrikishvili[19]. Dans la compétition par équipes, laFrance est battue par la Géorgie en demi-finale puis s'impose lors du match pour ma médaille de bronze face à la Slovénie sur le score de quatre à un, Pietri remportant son combat[20]. Lors des mondiaux de Tcheliabinsk,il est battu en demi-finale par le Canadien Antoine Valois-Fortier[21]. Il obtient la médaille de bronze en battant Takanori Nagase, Alain Schmitt échouant dans sa tentative d'obtenir également le bronze[22].

En , il obtient la médaille de bronze au Grand Prix de Düsseldorf. En mars, il remporte le tournoi de Samson en battant Sergiu Toma. qui représente désormais les Emirats arabes unis[23]. il participe aux Jeux européens de Bakou où il obtient la médaille de bronze en battant au golden score l'Allemand Sven Maresch[24]. Lors des championnats du monde d'Astana, il élimine lors de sa journée Antoine Valois-Fortier, prenant ainsi sa revanche sur l'édition précédente, mais s'incline sur ippon en finale face Takanori Nagase[25].

Deux judokas, l'un debout à gauche, l'autre au sol à droite.
Loïc Pietri, au sol, face à Antoine Valois-Fortier, lors des Jeux olympiques de Rio de Janeiro.

En , il se fait une entorse latérale interne du genou droit qui l'oblige à déclarer forfait pour le tournoi de Paris[26] puis il est confronté à une tendinite qui le prive des championnats d'Europe de Kazan[27]. Il est sélectionné pour représenter l'équipe de France aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro[28]. Lors du tournoi olympique, il est battu par yuko par Antoine Valois-Fortier lors de son premier combat[29].

En automne, il change de catégorie pour rejoindre celle des poids moyens, moins de 90 kg[30]. Il remporte sa première médaille d'or en coupe du monde dans sa nouvelle catégorie en remportant le tournoi de Sarajevo en avril 2017. Non retenu pour l'épreuve individuelle des mondiaux de Budapest[31], il participe à la compétition par équipes mixte, disputant notamment le premier tour face à la Hongrie[32]. La France, éliminée en quart de finale, bat ensuite l'Allemagne puis la Russie par cinq à un pour remporter la médaille de bronze[33].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Compétitions internationales[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Résultat Catégorie
2013 Championnats d'Europe Budapest 3e Moins de 81 kg
Championnats du monde Rio de Janeiro 1er Moins de 81 kg
2014 Championnats d'Europe Montpellier 2e Moins de 81 kg
Championnats du monde Tcheliabinsk 3e Moins de 81 kg
2015 Jeux européens Bakou 3e Moins de 81 kg
Championnats du monde Astana 2e Moins de 81 kg


Outre ses médailles individuelles, elle obtient des médailles dans des compétitions par équipes

Année Compétition Lieu Résultat
2011 Championnats d'Europe Istanbul 2e
2014 Championnats d'Europe Montpellier 3e
2015 Jeux européens Bakou 1er
2017 Championnats du monde Budapest 3e

Tournois Grand Chelem et Grand Prix[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Résultat Catégorie
2012 Grand Prix de Düsseldorf Düsseldorf 3e Moins de 81 kg
2013 Grand Prix Samsun Samsun 1er Moins de 81 kg
Grand Slam de Tokyo Tokyo 2e Moins de 81 kg
2014 Tournoi de Paris Paris 2e Moins de 81 kg
2015 Grand Prix de Düsseldorf Düsseldorf 3e Moins de 81 kg
Grand Prix Samsun Samsun 1er Moins de 81 kg

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jimmy Boursicot, « Marcel Pietri fier de son fils Loic, champion du monde de judo "On s'est déjà disputés pour la chasse », sur codesport.fr, .
  2. Florent Bouteiller, « Judo: Loïc Pietri, doux rêveur, force brute », sur blog.lemonde.fr, .
  3. « Mondiaux (-81kg): Jeannin et Piétri sortis », sur sports.fr, .
  4. (en) « World Cup Warsaw », sur judoinside.com, .
  5. Thomas Héteau, « Euro de Judo : la France veut "finir première nation européenne" », sur lemonde.fr, .
  6. « Des filles en or », sur eurosport.fr, .
  7. « Judo : Gévrise Emane sacrée championne du monde », sur lemonde.fr,
  8. Florent Bouteiller, « Les judokas Ugo Legrand et Gévrise Emane font un casse en Europe », .
  9. « Riner et Décosse emmèneront l'équipe de France de judo à Londres », .
  10. Florent Bouteiller, « Loïc Pietri, nouveau ténor du judo français », sur combat.blog.lemonde.fr, .
  11. « Euro 2013 : Clarisse Agbegnenou médaillée d'or, Duprat en bronze », sur eurosport.fr, .
  12. (en) « Georgia captures third gold medal for men in Budapest », sur eju.net.
  13. Laurent Mathieu, « La Géorgie conserve son titre », sur alljudo.net, .
  14. « Piétri champion du monde ! », sur lequipe.fr, (consulté le 29 août 2013)
  15. Les précédents champion du monde français sont Jean-Luc Rougé en 1975, Thierry Rey en 1979, Bernard Tchoullouyan en 1981, Fabien Canu en 1987 et 1989, Stéphane Traineau en 1991, David Douillet en 1993, 1995 et 1997, Larbi Benboudaoud en 1999, Frédéric Demontfaucon en 2001 et Teddy Riner qui obtient son premier titre en 2007.
  16. Florent Bouteiller, « Loïc Pietri, la force tranquille du judo français », sur blog.lemonde.fr, .
  17. (en) « Takanori Nagase steals the show at Grand Slam Tokyo », sur judoinside.com, .
  18. « Pietri s'incline en finale », sur lequipe.fr, .
  19. « Euro de judo : Agbegnenou titrée, Legrand et Pietri en argent », sur lequipe.fr, .
  20. « Euro de judo à Montpellier : par équipes messieurs, la France en bronze », sur midilibre.fr, .
  21. « - 81 kg: Pietri et Schmitt battus en demi-finale », sur lequipe.fr, .
  22. « Judo, Mondiaux 2014 - La tornade Agbegnenou en or, Loïc Pietri en bronze », sur lavoixdunord.fr, .
  23. « Pietri débloque le compteur », sur lequipe.fr, .
  24. « Loïc Pietri arrache le bronze », sur lequipe.fr, .
  25. « Championnats du monde -81kg : Loïc Pietri en argent », sur lequipe.fr, .
  26. « Loïc Pietri forfait pour le Paris Grand Slam », sur lequipe.fr, .
  27. « Judo : un Euro sans Agbegnenou ni Piétri », sur rmcsport.bfmtv.com, .
  28. « Les sélectionnés pour les Jeux Olympiques de Rio », sur lequipe.fr, .
  29. « Loïc Pietri éliminé dès les 16e de finale des -81kg », sur lequipe.fr, .
  30. « Loïc Pietri, cap sur les Mondiaux », sur lequipe.fr, .
  31. « La sélection française pour les Championnats du monde 2017 annoncée », sur lequipe.fr, .
  32. « Championnats du monde : la France en quarts de finale par équipes », sur lequipe.fr, .
  33. Thomas Broggini, « Championnats du monde de judo : la France remporte le bronze par équipe », sur leparisien.fr, .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :