Liz Cambage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Liz Cambage Portail du basket-ball
Elizabeth Cambage at day three of the Opals camp.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Elizabeth Cambage
Nationalité Drapeau de l'Australie Australie
Naissance (22 ans)
Londres
Taille 2,03 m (6 8)
Poids 104 kg (229 lb)
Surnom Liz
Situation en club
Club actuel Shock de Tulsa
Numéro 8
Poste pivot
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2007
2007-2008
2009-2012
2012-2013

2011
2013
Dandenong Rangers
AIS
Bulleen Boomers
Zhejiang Chouzhou

Shock de Tulsa
Shock de Tulsa
-
-
?
16,3

11,5
en c[1].
Sélection en équipe nationale **
Drapeau : Australie Australie

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Liz Cambage, Elizabeth « Liz » Cambage, née le 18 août 1991 à Londres, est une joueuse australienne de basket-ball. Avec l'Australie, elle remporte la médaille de bronze lors des Jeux olympiques de 2012 à Londres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Londres, d'un père nigérian et d'une mère australienne, Liz Cambage débute sa carrière professionnelle en Women's National Basketball League (WNBL) avec les Dandenong Rangers lors de la saison 2007-2008, saison où elle dispute quatre matchs et termine avec des moyennes de 3,3 points et 3 rebonds par match[2]. Lors de la même saison, elle rejoint l'équipe de Australian Institute of Sport (AIS) avec laquelle elle joue dix rencontres pour des statistiques sensiblement identiques, 3,7 points et 2,9 rebonds. Sa saison suivante est perturbée par une blessure. Elle ne dispute que 16 rencontres et présente des statistiques de 14,6 points et 6,9 rebonds[2].

Pour la saison 2009-2010, elle rejoint une nouvelle équipe les Bulleen Boomers de Melbourne. Elle dispute le All star-Game de la ligue et termine avec des statistiques de 20,1 points et 9,8 rebonds[2]. À l'issue de cette saison, elle rejoint la South East Australian Basketball League, conférence féminine de la Australian Basketball Association. Pour sa seconde saison avec les Boomers, elle fait progresser sa moyenne de points pour atteindre 23,2, sa moyenne de rebonds étant de 8,2 rebonds. Elle délivre également 1,6 passe et réalise 2,7 contres[2]. Elle est élue MVP de la ligue[3]. Elle contribue au premier titre de champion WNBL remporté par les Bulleen Boomers.

Lors de cette même saison, elle est choisie en deuxième position de la draft WNBA par le Shock de Tulsa[4]. Bien que le bilan de sa nouvelle équipe soit catastrophique, trois victoires pour 31 défaites, elle est élue dans la WNBA All-Rookie Team en compagnie de Maya Moore, WNBA Rookie of the Year (débutante de l'année) et de Courtney Vandersloot, Danielle Robinson et Danielle Adams[5]. Comme elle l'avait annoncé dès avril 2011[6], elle fait l'impasse sur la saison WNBA 2012 pour privilégier la sélection nationale.

En 2012, elle rejoint la Ligue chinoise au Zhejiang Chouzhou[7]. Début novembre, elle signe une marque à 41 points lors de la victoire sur Bayi[8]. Sélectionnée avec le Sud pour le WCBA All-Star Game en janvier 2013, elle y inscrit un dunk[9].

Liz Cambage est élue joueuse australienne de basket-ball de l'année 2012 par la Fédération australienne de basket-ball[10].

De retour au Shock en 2013, elle joue avec la rookie Skylar Diggins pour tenter de faire accéder la franchise à ses premiers play-offs depuis son arrivée à Tulsa. Le 2 août 2013, elle inscrit un nouveau record personnel en WNBA avec 28 points inscrits face aux Sparks de Los Angeles(à 9 tirs réussis sur 11)[11].

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Elle fait ses débuts avec les sélections australiennes en 2008. Elle remporte le Championnat d'Océanie des 19 ans et moins, puis l'année suivante, elle dispute, toujours avec la sélection des 19 ans et moins, le Championnat du monde de cette catégorie d'âge. Les Australiennes terminent à la cinquième place de la compétition dont elle termine meilleure marqueuse avec 20,4 points[12] et deuxième du classement des contreuses avec 2,4 contres[13]. Elle réalise également 6,8 rebonds et 0,2 passe.

L'année suivante, elle est retenue chez les Opals, surnom de l'équipe d'Australie qui dispute le championnat du monde en République tchèque. Les Australiennes s'imposent face l'équipe hôte en quart de finale sur le score de 79 à 68. Lors de cette rencontre, elle inscrit 22 points, capte 10 rebonds et réalise 2 contres[14]. Sur l'ensemble de la compétition, elle présente des statistiques de 13,6 points, 5,4 rebonds, 1 contre par match[15]. Comme Lauren Jackson et Penny Taylor, les autres joueuses australiennes évoluant en WNBA, elle ne dispute pas la série de matchs contre l'équipe de Nouvelle-Zélande qualificative pour les Jeux olympiques de Londres[16]. Les Australiennes remportent finalement cette série.

Joueuses, debout ou assisses, entourant l'entraîneure, accroupie, lors d'un temps-mort.
Australie contre la Russie aux Jeux de Londres

En 2012, elle figure, avec la capitaine Lauren Jackson, comme une des pièces maîtresse de l'équipe d'Australie qui est une des principales candidates à une médaille olympique pour les Jeux olympiques de Londres. Lors de ceux-ci, le 3 août 2012 contre la Russie, elle devient la première femme à effectuer un dunk lors d'un match olympique[17],[18], ce dunk étant le premier qu'elle réalise lors d'une rencontre depuis le début de sa carrière. Elle termine le premier tour en étant la meilleure marqueuse de son équipe lors des deux dernières rencontres, 17 points face à la Russie et 19 face au Canada. L'Australie s'impose sans surprise lors de son quart de finale face à la Chine, Cambage inscrivant 17 points et captant 9 rebonds. Opposée aux Américaines lors de la demi-finale, elle réussit une grosse première mi-temps avec 19 points mais elle bien prise en défense lors de la seconde période où elle ne parvient pas à inscrire le moindre points[19]. L'Australie s'incline sur le score de 86 à 73. Lors de la finale pour la troisième place, que l'Australie remporte 83 à 74 face à la Russie[20], elle ne réussit que 3 points, avec 2 rebonds[21]. Sur l'ensemble du tournoi, où ses statistiques sont de 13,6 points, avec 60,3 % de réussite à deux points, 5,6 rebonds, 1,1 passes, elle est la deuxième marqueuse et troisième rebondeuse de son équipe[21].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Très impressionnante physiquement (2,03 mètres pour 104 kg), elle fait souvent la différence en termes de force en poussant ses adversaires pour, par exemple, laisser à une de ses coéquipières de l'espace. Elizabeth Cambage a aussi un très bon shoot pour les paniers aux 3 points. À cause de sa taille imposante, elle commet parfois des fautes mais se reprend très vite par des rebonds ou alors des paniers[réf. nécessaire].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Liz Cambage », WNBA (consulté le 25 janvier 2014)
  2. a, b, c et d (en) « Elizabeth Cambage », sur wnbl.com.au (consulté le 17 septembre 2011)
  3. (en) « AUS - Cambage named WNBL Player of the Year », sur fiba.com,‎ 14 avril 2011 (consulté le 17 septembre 2011)
  4. (en) « Aussie Liz Cambage selected No.2 in WNBA draft by the Tulsa Shock », sur dailytelegraph.com.au,‎ 12 avril 2011 (consulté le 17 septembre 2011)
  5. (en) « Moore highlights WNBA All-Rookie team », sur miamiherald.com,‎ 16 septembre 2011 (consulté le 17 septembre 2011)
  6. (en) « Tulsa Shock's Liz Cambage To Choose Country Over Career in 2012; Nolan Richardson Unfazed  », sur swishappeal.com,‎ 11 avril 2011 (consulté le 4 août 2012)
  7. « Laa Chine, nouvel Eldorado du basket féminin », Catch & Shoot,‎ 16 juillet 2012 (consulté le 13 août 2012)
  8. « Round-up: Round 5 in Chinese WCBA – Spectacular 60 Point Performance by Maya Moore, Liz Cambage has 41 », Love Women's Basketball,‎ 10 novembre 2012 (consulté le 11 novembre 2012)
  9. « Chine : Le Nord remporte le All Star Game », sur Basquetebol Saulzoir,‎ 12 janvier 2013 (consulté le 13 janvier 2013)
  10. (en) « International stars honoured at 2013 BA MVP », Basketball Australia,‎ 24 mars 2013
  11. « Home teams sweep Friday’s WNBA games », Love Women's Basketball,‎ 3 août 2013 (consulté le 5 août 2008)
  12. (en) « 2009 FIBA U19 World Championship for Women - Player Leaders - Points per game », sur archive.fiba.com (consulté le 17 septembre 2011)
  13. (en) « 2009 FIBA U19 World Championship for Women - Player Leaders - Blocks per game », sur archive.fiba.com (consulté le 17 septembre 2011)
  14. (en) « Opals' title defence in tatters », sur abc.net.au,‎ 2 octobre 2010 (consulté le 17 septembre 2011)
  15. (en) « 2010 FIBA World Championship for Women - Elizabeth Cambage », sur archive.fiba.com (consulté le 17 septembre 2011)
  16. (en) « Opals name squad for Olympic qualifiers », sur abc.net.au,‎ 2 septembre 2011 (consulté le 17 septembre 2011)
  17. Amaury Boulay, « JO (F) : Australie vs Russie : 70 – 66 », Catch and Shoot,‎ 3 août 2012 (consulté le 3 août 2012)
  18. (en) « Liz Cambage dunks, leads Australia », sur espn.go.com,‎ 3 août 2012
  19. Amaury Boulay, « JO (F) : Les Etats-Unis en finale », sur catch-and-shoot.com,‎ 9 août 2012
  20. « JO (F) : L’Australie médaillée de Bronze », Catch & Shoot,‎ 11 août 2012 (consulté le 11 août 2012)
  21. a, b et c (en) « Liz Cambage's profile  », sur london2012.fiba.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :