Jasmine Thomas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jasmine Thomas
Image illustrative de l'article Jasmine Thomas
Sous le maillot des Mystics.
Fiche d’identité
Nom complet Jasmine Loretta Thomas
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (28 ans)
Fairfax
Taille 1,75 m (5 9)
Poids 66 kg (145 lb)
Situation en club
Club actuel Sun du Connecticut
Numéro 6
Poste arrière
Carrière universitaire ou amateur
?
2007-2011
Oakton HS
Blue Devils de Duke
Draft WNBA
Année 2011
Position 12e
Franchise Storm de Seattle
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017

2011-2012
2012-2013
2014-2015
2015-2016
2016-2017
Mystics de Washington
Mystics de Washington
Dream d'Atlanta
Dream d'Atlanta
Sun du Connecticut
Sun du Connecticut
Sun du Connecticut

Brno
Tchevakata Vologda
Ormanspor
Bnot Herzliya
A.S. Ramat-Hasharon
06,4
08,2
08,5
04,8
08,2
11,7
14,2[1]

11,1
10,7
8,1
?
en c.

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Jasmine Thomas, née le à Fairfax en Virginie, est une joueuse américaine de basket-ball.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses performances à Oakton incluent cinq triple-double, réussissant sur quatre ans le second meilleur total historique en points (2 598), le troisième en passes (504) et en interceptions (519) et le dixième en trois points réussis (124) de l'État. Elle est retenue pour le WBCA High School All-America Game, où elle marque neuf points et prend cinq rebonds et pour le McDonald's, dont elle est MVP avec seize points, neuf rebonds et six passes[2].

À l'été 2007, elle remporte avec la sélection américaine le Mondial Juniors (9 victoires-0 défaite) à Bratislava. Dans le cinq de départ de toutes les rencontres, elle inscrit en moyenne 7,4 points (44 % à 3 points), 4,1 rebonds, 3,0 passes, 1,0 interceptions[2].

Elle choisit Duke, où elle joue avec Krystal Thomas et Karima Christmas, qui sont toutes deux draftées la même année qu'elle. En junior, elle inscrit 16,0 points, 4,3 rebonds, 4,1 passes et 2.8 interceptions et est distinguée également pour sa réussite scolaire (Women’s Basketball Scholar-Athlete of the Year Award). En avril 2010, elle est invitée aux matches de préparation de la pré-sélection américaine[2].

En senior, elle inscrit en moyenne 15,0 points et 3,8 rebonds en 32 minutes[3].

Elle est sélectionnée au premier tour de la draft 2011 (12e choix) par le Storm de Seattle[4], puis est transférée aux Mystics de Washington le dans un échange entre trois équipes[5]. Elle se réjouit cependant de ce transfert qui l'envoie jouer avec Alana Beard, ancienne des Blue Devils qui avait inspiré son choix de rejoindre Duke[6]. En février 2013, elle est transférée par les Mystics au Dream d'Atlanta avec le 13e choix de la future draft WNBA 2013, contres les 7e et 19e choix, à la satisfaction du coach Fred Williams qui déclare apprécier son style de jeu en phase avec le jeu de transition du Dream : « Elle a un premier pas rapide et les capacités athlétiques pour pénétrer et se fondre dans notre défense qui fait notre réputation»[7].

A Brno, elle aligne en moyenne 11,1 points, 4,6 rebonds et 2,7 passes décisives en Euroligue et 12,2 points, 4,6 rebonds et 2,3 passes en championnat, puis en 2012-2013, elle signe pour le club russe de Tchevakata Vologda[8]. En 23 rencontres de championnat, elle inscrit en moyenne 8,0 points, 3,8 rebonds et 2,3 passes décisives ainsi que 10,7 points, 3,4 rebonds et 3,1 passes décisives en 12 rencontres d'Eurocoupe[9]. Sans club européen la saison suivante, elle signe à l'été 2014 pour le club turc promu d'Ormanspor [10]. En Turquie, ses statistiques sont de 8,1 points, 2,8 rebonds et 2,1 passes décisives , puis s'engage pour 2015-2016 avec le club israélien de Bnot Herzliya[11].

Pour la dernière semaine de saison régulière WNBA 2016, elle remporte pour la première fois de sa carrière la récompense de joueuse de la semaine de la conférence Est avec 3 succès et des statistiques de 16,3 points (4e de la conférence) et 7,3 passes décisives (1re de la WNBA). Sur la saison, elle finit seconde de la WNBA avec 5,1 passes décisives[12].

Après la saison WNBA 2016, elle rejoint le club israélien de Ramat Hasharon Electra[13].

Lors de la saison WNBA 2017, le Sun accède aux play-offs (21 victoires-13 défaites) pour la première fois depuis la saison WNBA 2012. Jasmine Thomas réussit ses meilleures performances en carrière avec 14,2 points avec une adresse de 42,1 % et 40,3 % à trois points, ce qui lui permet d'obtenir une première sélection pour le WNBA All-Star Game[14].

Club[modifier | modifier le code]

NCAA[modifier | modifier le code]

WNBA[modifier | modifier le code]

Étranger[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Médaille d'or au Mondial Juniors 2007 en Slovaquie

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Jasmine Thomas », WNBA (consulté le 12 septembre 2017)
  2. a, b et c « Jasmine Thomas », Duke Blue Devils (consulté le 18 juillet 2011)
  3. [PDF]« 2010-11 Duke Women's Basketball », Duke Blue Devils (consulté le 18 juillet 2011)
  4. « 2011 WNBA Draft board », WNBA (consulté le 18 juillet 2011)
  5. « Mystics Acquire Jasmine Thomas », WNBA (consulté le 18 juillet 2011)
  6. « Mystics rookie Jasmine Thomas goes by the book », Washington Times (consulté le 18 juillet 2011)
  7. « Atlanta Dream Acquire Jasmine Thomas in a Trade with Washington Mystics », Love Women's Basketball, (consulté le 19 février 2013)
  8. « Vologda Chevakata sign Jasmine Thomas and Glory Johnson », Love Women's Basketball, (consulté le 9 septembre 2012)
  9. « Overseas Update - April 23 », WNBA (consulté le 2 mai 2013)
  10. « Ormanspor signs guard Jasmine Thomas », Love Women's Basketball, (consulté le 29 juin 2014)
  11. (en) Jānis Kacēns, « Bnot Herzliya signs guard Jasmine Thomas », Love Women's Basketball, (consulté le 6 septembre 2015)
  12. (en) « Sun’s Jasmine Thomas, Sparks’ Nneka Ogwumike Named Players of the Week », WNBA, (consulté le 20 septembre 2016)
  13. (en) « Where In The World Are The Sun? », wnba.com, (consulté le 27 octobre 2016)
  14. (en) « Connecticut’s Curt Miller Named WNBA Coach Of The Year », wnba.com, (consulté le 12 septembre 2017)
  15. (en) « Defensive Player of the Year Alana Beard Headlines 2017 WNBA All-Defensive Team », wnba.com, (consulté le 13 septembre 2017)
  16. (en) « Sylvia Fowles, Nneka Ogwumike Headline 2016 WNBA All-Defensive Team », WNBA, (consulté le 1er octobre 2016)
  17. (en) Tim Booth, « Moore leads West past East 130-121 in WNBA All-Star Game », wnba.com, (consulté le 24 juillet 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]