Liste des seigneurs de Montbrun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer (octobre 2014).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Découvrez comment faire.

La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sourcesetc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Les raisons de la pose de ce bandeau sont peut-être précisées sur la page de discussion. Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

image illustrant le Moyen Âge image illustrant l’Aude
Cet article est une ébauche concernant le Moyen Âge et l’Aude.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Cette liste des seigneurs de Montbrun concerne la commune de Montbrun-des-Corbières. Les seigneurs ont eu pour charge d'administrer ce fief. La période couvre les périodes du Moyen Âge à la Révolution française. La première famille régnante appartenait à la Maison de Montbrun qui possédait d'autres fiefs voisins. Les différentes familles ont vécu à Narbonne et possédait un château fortifié sur la commune où résidait une garnison armée. Elle était tenue par un châtelain. Les dates citées correspondent aux périodes de règne sur leur fief ou à des dates d’apparition témoignant de leur existence.

Cette page présente les différentes Maisons qui ont eu le titre de seigneur de Montbrun, il y a aussi bien les détenteurs du titre que leur famille.

Cet âge comporte des abréviations dont la signification est énoncée à la rubrique des notes[1].

Origines[modifier | modifier le code]

Sous la période gallo-romaine, le site de Montbrun était une place forte.

C'est en 1272 qu'apparaît pour la première fois le nom du lieu Montbrun, il s'agissait du castrum de Montbrun (château de Montbrun).

Le nom de la famille de Montbrun apparaît pour la première fois en 1175 à travers l'existence de sa seigneurie.

Maison de Montbrun[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une des plus vieilles familles de la noblesse médiévale.

Le prénom Raymond fut un des prénoms les plus affectionnés par cette famille.

La famille possédait d'autres fiefs que celui de Montbrun, il s'agissait de communes voisines : Roquecourbe, Escales, Cuxac, Sérame, Boutenac, Mailhac[2].

Seigneurie de Montbrun[modifier | modifier le code]

Pierre de Montbrun est le premier seigneur connu, son existence est connue dès 1175[3].

Les dates indiquées ci-dessous indiquent la période pendant laquelle les membres de la famille de la Maison de Montbrun furent maintenus à leur poste. Ils occupèrent plusieurs fonctions telles qu'évêque, archevêque ou consul de la ville de Narbonne. Ils étaient élus par les habitants[4].

En 1209, Montbrun devient une des 31 baronnies de la vicomté de Narbonne.

Nom Dates Conjoint(e)s Notes Portrait
Gauthier de Montbrun 1100 Il donne en 1105 à l'abbé du monastère de Saint-Pons de Thomières le château qu'il avait au lieu d'Autignac.[5]
Marguerite de Montbrun Robert de Raymond Fille de Gauthier de Montbrun, le précédent. Elle épouse en 1130 Robert de Raymond.[6]
Pierre de Montbrun Fils de Gauthier de Montbrun, le précédent. Second témoin du mariage d'Ermengarde, vicomtesse de Narbonne, le 21 octobre 1142. Représentant de l'archevêque de Narbonne, Arnaud de Lévézou.[7]
Pierre de Montbrun 1175-1204 Premier seigneur de Montbrun connu.[8],[9]
Élie de Montbrun Maître du Temple du Rouergue à Sainte-Eulalie.[10]
Odon de Montbrun Mabille de Saint-Martin Épouse Mabille de Saint-Martin en 1177.[11]
Raymond de Montbrun 1199-1242 dame Plazères Épouse dame Plazères en 1180.[12],[13]
Simon de Montfort En 1211, Simon de Montfort confisque tous les biens du seigneur de Montbrun. C'est son fils, Amaury de Montfort qui restituera le fief au vicomte de Narbonne. En effet, l'évêque de Narbonne, Arnaud Amalric attaqua la donation.[14]
Pierre-Raymond de Montbrun 13 avril 1222 - septembre 1257 Chevalier, il est élu consul de Narbonne en 1222, puis, 1237, 1241, 1244, juillet 1252 et enfin juillet 1527.[15],[16],[17]
Galard de Montbrun Seigneur de Montbrun, il rend hommage au vicomte de Narbonne. Il prête serment en 1229 au roi de France Louis IX.[18]
Bertrand de Montbrun 1203 De la Seigneurie de Montbrun, il a trois frères.[19]
Bernard de Montbrun Consul de Narbonne en 1229, il demeure à Roquecourbe.[20]
Raymond de Montbrun Saurina N. Fils de Pierre de Montbrun.[21]
Gauthier de Montbrun Garsinde Seigneur de Montbrun.[21]
Pierre de Montbrun 1256-1262 Fils de Gauthier de Montbrun et de Garsinde.[22]
Sicard de Montbrun Fils de Gauthier de Montbrun et de Garsinde, il est élu consul de Narbonne en 1252, 1272 et 1279. Il achète la seigneurie de Sérame en 1279.[20],[23]
Huga de Montbrun Pierre de Cathalan Fille de Raymond de Montbrun et de dame Plazères, épouse en 1279, Pierre de Cathalan, fils d'Arnaud de Cathalan.[21],[24]
Guiraud de Montbrun Fils de Raymond de Montbrun.[20]
Pierre-Raymond de Montbrun Chevalier, est élu consul de Narbonne en 1272 et en 1282.[20],[25]
Pierre-Bérenger de Montbrun Évêque d'Agde de 1271 à 1296.[26]
Pierre de Montbrun 1272 - 1286 Ecclésiastique, il devient archevêque de Narbonne en 1272. Il fit bâtir la tour de la Magdelaine à la cathédrale Saint-Just de Narbonne.[27]
Guillaume de Montbrun Grosse de Saint-Martin Frère de Pierre-Bérenger de Montbrun. Décédé en 1286.[21]
Jean-Gauthier de Montbrun 1278 - 1291 Évêque de Carcassonne.[28],[29]
Fays de Montbrun Sœur Fays de Montbrun, devient religieuse le 7 mars 1275 à Prouilhe.[30]
Marguerite de Montbrun Sœur Marguerite de Montbrun, religieuse à Prouilhe.[31]
Gauthier de Montbrun Helis Honor Fils de Pierre-Raymond de Montbrun. Seigneur de Montbrun décédé en 1298.[32]
Guillaume-Pierre de Montbrun 1290 - 29 juillet 1292 Damoiseau de Carcassonne. Demeure à Roquecourbe.[33]
Guillaume-Pierre de Montbrun Fils de Guillaume-Pierre de Montbrun, le précédent. Seigneur de Haurellan. Il demeure à Roquecourbe.[34]
Gauthier de Montbrun Fils de Sicard de Montbrun, le précédent. Il achète en 1292 le castrum de Langoust. Il demeure à Roquecourbe.[35]
Alix-Honors de Montbrun Gauthier de Montbrun Veuve de Gauthier de Montbrun, elle reconnaît en 1298 la suzeraineté du vicomte de Narbonne. Elle demeure à Roquecourbe.[35]
Arnaud de Montbrun Fils de Gauthier de Montbrun et Helis de Honor. Seigneur de Paulignan.[21]
Pierre-Raymond de Montbrun Amblard Sobira Fils de Gauthier de Montbrun et de Alix-Honors de Montbrun. Il demeure à Roquecourbe. Le 2 novembre 1298, alors qu'il est mineur, il épouse Amblard Sobira.[21],[36]
Pierre Catala Il est désigné feudataire d'enclaves en 1303.[37]
Pierre-Raymond de Montbrun Damoiseau, bourgeois, il est élu consul de Narbonne en 1307, 1310, 1317 et 1321.[38],[39]
Guillaume de Montbrun Damoiseau, conseiller du cardinal de Sabine à Avignon, il est élu consul de Narbonne en 1325 et 1326.[20],[40]
Raymond de Montbrun Damoiseau, il est élu consul de Narbonne en 1327.[20]
Pierre-Raymond de Montbrun Damoiseau, il est élu consul de Narbonne en 1331 et en 1334.[20]

Par le mariage de Marguerite de Montbrun à Hugues de Cardailhac en 1389, la seigneurie de Montbrun passe au main de la Maison de Cardailhac. La Maison de Montbrun subsiste, mais ne possède plus que des fiefs voisins.

Seigneurie de Roquecourbe[modifier | modifier le code]

La Maison de Montbrun déteint la seigneurie de Roquecourbe de 1298 à 1558.

Nom Dates Conjoint(e)s Notes Portrait
Sicard de Montbrun 1298-septembre 1317 Premier seigneur de Roquecourbe. Fils de Pierre-Raymond de Montbrun, petit-fils de Gauthier de Montbrun.[41]
Ermesinde de Montbrun 1304 Guillaume de Thézan Veuve de Guillaume de Thézan.[42]
Reine de Montbrun Abbesse de Rieunette.[43]
Jean de Montbrun Seigneur de Roquecourbe en 1322.[44]
Sicard de Montbrun Seigneur de Roquecourbe en 1329.[45]
Marguerite de Montbrun Guillaume de Villeneuve

(coseigneur de Palaja)

Fille de Gérard (ou Sicard) de Montbrun, le précédent. Seigneuresse de Roquecourbe en 1329.[46]
Guiraud de Montbrun Seigneur de Roquecourbe en 1329. Consul de Narbonne le 1er septembre 1330.[47]
Reine II de Montbrun 1332-1334 Abbesse de Rieunette. Elle demeurait à Roquecourbe.[48],[49]
Reine III de Montbrun Abbesse de Rieunette en 1370.[48]
Pierre-Arnaud de Montbrun Évêque d'Agde, puis, évêque de Tarbes, mort le 14 mars 1357 à Avignon.[50]
Germond de Montbrun Écuyer.[51]
Jean de Montbrun Catherine de Thézan Fils de Guiraud de Montbrun. Seigneur de Roquecourbe. Il épouse catherine de Thézan en 1404.[52]
Né de Montbrun Gaston d'Hautpoul Fille de Guiraud de Montbrun, sœur de Jean de Montbrun.
Jean 1er de Montbrun 1402-1422 damoiselle Jeannette d'Aniort Fils de Jean de Montbrun. Seigneur de Roquecourbe, de la Redorte, Puech-Garric et Saint-Couat, épouse damoiselle Jeanne d'Aniort, fille de Bertrand d'Aniort, seigneuresse de Brenac et Mazerolles, deux fiefs qu'elle apporte à la seigneurie de Roquecourbe.
Antoine de Montbrun Seigneur de Roquecourbe en 1432. Fils de Jean 1er de Montbrun.
Jean II de Montbrun Seigneur de Roquecourbe. Fils de Jean 1er de Montbrun, il détenait le château de Rupp-Curva. Il rend hommage au vicomte de Narbonne le 3 avril 1436.[53]
Guérin de Montbrun 1452-1510 Seigneur de Roquecourbe.[54]
Sobrianne de Montbrun Raymond de Donos Sœur de Guérin de Montbrun. Épouse en 1476 Raymond de Donos.
Antoine de Montbrun Aumônier majeur au monastère de Lagrasse.[55]
André de Montbrun 1497 Bâtard de Roquecourbe. Fils de Guérin de Montbrun.[54]
Jeanne de Montbrun Jean de Graves Jeanne de Montbrun épouse Jean de Graves, seigneurs de Villegly et de Rélines.[54]
Jean III de Montbrun 1510-1514 N. d'Abban Seigneur de Roquecourbe.[54]
François de Montbrun Isabelle de Narbonne-Pelet Fils de Jean III de Montbrun. Seigneur de Roquecourbe et Saint-Couat. Il épouse en 1539 Isabelle de Narbonne-Pelet.[56]
Dauphine de Montbrun (1) Gaston de Roquefort

(1516)

(2) Jean de Roquefort

(juillet 1517)

Fille de Jean III de Montbrun.[57]
Guérin de Montbrun Fils illigitime de Jean III de Montbrun. Seigneur de Roquecourbe.[58]
Jean de Montbrun Fils de Guérin de Montbrun. co-seigneur de Roquecourbe.
Jacques de Montbrun 1551-1559 Marguerite de Donos Fils de François de Montbrun. Seigneur de Roquecourbe. Jacques de Montbrun épouse Marguerite de Donos, fille de Jean Donos et demoiselle Hélène d'Abbon.[59],[60]
Jeanne de Montbrun Sieur de Génibrouse Jeanne de Montbrun épouse en 1559 le Sieur de Génibrouse et lui apporte la seigneurie de Roquecourbe.[61]
Anne de Montbrun Prieure de la Salvetat en 1603.[62]

À la mort de Jacques de Montbrun, la seigneurie de Roquecourbe passe à la Maison de Génibrouse.

Seigneurie d'Escales[modifier | modifier le code]

La famille de Montbrun acquit la seigneurie d'Escales.

Nom Dates Conjoint(e)s Notes Portrait
Agrorial de Montbrun Seigneur d'Escales.[48]
Bérenger de Boutenac Seigneur d'Escales.

Seigneurie de Boutenac[modifier | modifier le code]

La Maison de Montbrun fut coseigneur de Boutenac avec la famille du Lac.

Nom Dates Conjoint(e)s Notes Portrait
Arnaud du Lac dame Risonendis Coseigneur d'Escales. Arnaud du Lac épouse dame Risonendis en 1428.
Pierre de Montbrun 1432 Coseigneur d'Escales. héritier Risonendis. La Famille du Lac récupèrera ensuite la seigneurie de Boutenac.[48]

Seigneurie de Cuxac[modifier | modifier le code]

La famille de Montbrun apparaît à Cuxac du XIIIe au XVe siècles.

Nom Dates Conjoint(e)s Notes Portrait
Sicard de Montbrun 1298 Fils de Sicard de Montbrun. Il possède le château de Cuxac.[48]
Sicard de Montbrun Fils de Sicard de Montbrun, le précédent. Seigneur de Cuxac et Siuran.[48]
Jean de Montbrun 1436 Feudataire d'enclaves à Cuxac.[48]

Seigneurie de Mailhac[modifier | modifier le code]

La famille acquit les terres de Mailhac par achat.

Nom Dates Conjoint(e)s Notes Portrait
Pierre de Montbrun 1292 Seigneur de Mailhac.[48]
Pierre de Montbrun 1321-1346 Il rend hommage à l'abbaye de Fontfroide dont il est vassal. Le roi de France échangea ses terres de Mailhac contre celles de Carcassonne de Pierre de Montbrun.[48]
Pierre-Raymond de Montbrun 1353 Fils de Pierre de Montbrun, le précédent. Il vend ses droits sur les terres de Mailhac à l'abbaye de Fontfroide.[48]

Seigneurie de Sérame[modifier | modifier le code]

Sérame est aujourd'hui un hameau faisant partie de la commune d'Escales.

La seigneurie de Sérame fut achetée en 1279 par Sicard de Montbrun.

C'est à partir de 1444 qu'apparaît pour la première fois le titre de baron de Montbrun avec Geraud de Montbrun..

Nom Dates Conjoint(e)s Notes Portrait
Sicard de Montbrun 1279 Seigneur de Sérame.[48]
Gautier de Montbrun Il achète le castrum de Langoust en 1292.[48]
Geraud de Montbrun Charlotte de la Jugie Chevalier de Montbrun, Sérame et autres. Baron de Montbrun. Il épouse Charlotte de la Jugie en 1444.[48]

Geraud de Montbrun est le dernier seigneur de Sérame et baron de Montbrun.

Seigneurie de Maureilhan[modifier | modifier le code]

La seigneurie de Maureilhan apparut dans la famille de Montbrun dès le XIVe siècle[21].

Nom Dates Conjoint(e)s Notes Portrait
Guillaume de Montbrun Grosse de Saint-Martin Décédé en 1286.[63]
Guillaume-Pierre de Montbrun Agnès de Montlaur (1308) Fils de Guillaume de Montbrun. Seigneur de Maureilhan et de Saint-Martin entre deux eaux. Damoiseau de 1290 à 1292. Décédé en 1328.[64],[65]
Guillaume de Montbrun Chânoine d'Agde.
Sicard de Montbrun Chânoine d'Agde.[66]
Guillaume-Pierre de Montbrun Né de Ganos (1325) Seigneur de Maureilhan et de Saint-Martin entre deux eaux. Décédé en 1348.[67]
Pierre-Raymond de Montbrun Fille de Guillaume-Pierre de Montbrun. Seigneur de Maureilhan et de Ganos.[68]
Guilhen-Pierre de Montbrun Alayssette de Melquel Seigneur de Maureilhan. Fils de Pierre-Raymond de Montbrun.[21]
Raymond-Pierre de Montbrun Alayssette de Mauquio (1380) Seigneur de Maureillan et de Saint-Martin entre deux eaux. Fils de Pierre-Raymond de Montbrun.
Pierre-Raymond de Montbrun Fils de Raymond-Pierre de Montbrun. Seigneur de Maureilhan et de Saint-Martin entre deux eaux.
Pierre-Raymond de Montbrun Fils de Pierre-Raymond de Montbrun, le précédent. Seigneur de Mailhan et de Saint-Martin entre les deux eaux.
Catherine de Montbrun Foulques de Beauvoir de Roure de Beaumont Fille de Pierre-Raymond de Montbrun. décédée le 12 avril 1490.[69]

Seigneurie de Cambounès[modifier | modifier le code]

Par le mariage de Pierre-Raymond de Montbrun avec une fille d'Amblard, les seigneuries de Cambounès (dans le Tarn) et Lavalette reviennent à la Maison de Montbrun[21].

Nom Dates Conjoint(e)s Notes Portrait
Jean de Montbrun Né Sobira Fils de Pierre-Raymond de Montbrun et Helis Honor. Seigneur de cambounès.
Pierre-Raymond de Montbrun Marguerite d'Agasse Fils de Jean de Montbrun et Né Sobira. Seigneur de Gaïx.[70],[71]
Girmond de Montbrun Fils de Jean de Montbrun et Né Sobira.[72]
Agnès de Montbrun Sœur de Pierre-Raymond de Montbrun. Abbesse de l'abbaye de Olieux.[73]
Isabeau de Montbrun Fils de Jean de Montbrun et Né Sobira.
Pierre-Raymond de Montbrun Fils de Jean de Montbrun et Né Sobira. Seigneur de Burlat.
Marguerite de Montbrun Fille de Pierre-Raymond de Montbrun, le précédent.
Helis de Montbrun Bernard III de Cénaret Fille de Pierre-Raymond de Montbrun, le précédent.
Girmond de Montbrun Sybille de Roquefort Fils de Pierre-Raymond de Montbrun et de Marguerite d'Agasse. Écuyer.
Honor de Montbrun Fille de Pierre-Raymond de Montbrun et de Marguerite d'Agasse.
Philippe de Montbrun Catherine Durfort Fils de Pierre-Raymond de Montbrun, mère inconnue. Écuyer.[74]
Catherine de Montbrun 1393-1413 Fille de Pierre-Raymond de Montbrun, mère inconnue. Abbesse de Vielmur.[75]
Girmont de Montbrun Catherine de Soubiran Fils de Philippe de Montbrun et de Catherine de Durfort. Seigneur de Lamothe et du Blan (haute-Garonne).
Pierre-Raymond de Montbrun Fils de Philippe de Montbrun et de Catherine de Durfort. Seigneur de Burlat.
Lou Cadet de Montbrun Fils de Pierre-Raymond de Montbrun, mère inconnue.[76]
Jacquette de Montbrun Pierre de Rouaix Fille de Girmont de Montbrun et de Catherine de Soubiran.
Antoine de Montbrun Violante d'Hautpoul Fils de Girmont de Montbrun et de Catherine de Soubiran. Seigneur de Lamothe et du Blan.[77]
Hughes de Montbrun Fils d'Antoine de Montbrun et de Violante d'Hautpoul. Seigneur de Lamothe et de Rouairoux, du Blan et de Montbrun.[78]
Ysabeau de Montbrun Adrien Bonhomme Fille d'Antoine de Montbrun et de Violante d'Hautpoul.
Ysabeau de Montbrun Jacques des Guillots Fille d'Antoine de Montbrun et de Violante d'Hautpoul.[79]
Delphine de Montbrun Jacques de Roquefort Fille d'Antoine de Montbrun et de Violante d'Hautpoul.
Delphine de Montbrun Jean de Roquefort Fille d'Antoine de Montbrun et de Violante d'Hautpoul.
Adrien de Montbrun Françoise de Montaut Fils d'Antoine de Montbrun et de Violante d'Hautpoul. Marié le 25 novembre 1529 à Ribaute à Françoise de Montaut.[80]
Marie de Montbrun Pierre Duran Fille d'Antoine de Montbrun et de Violante d'Hautpoul.
Marguerite de Montbrun Pierre Hunaud Fille d'Adrien de Montbrun et de Violante d'Hautpoul.[81]

Seigneurie de Bassan[modifier | modifier le code]

Cette branche de la famille de Montbrun s'est installée à Pézenas.

En 1558, un arrêt de la Cour des Aides de Montpellier lie cette famille aux seigneurs de Roquecourbe.

Au XVIIe siècle, Pierre de Montbrun est seigneur de Bassan[21].

Nom Dates Conjoint(e)s Notes Portrait
Jean de Montbrun Marie de Rafelin Marié le 15 janvier 1549 à Marie de Rafelin à Pézenas.[82],[83]
Claude-Pierre de Montbrun Braide Anduze Fils de Jean de Montbrun et Marie de Rafelin.
Jean-Pierre de Montbrun Esclarmonde de Carrion Fils de Claude-Pierre de Montbrun et Braide Anduze. Écuyer. Décédé et inhumé le 28 novembre 1687 aux cloître des Cordeliers de Pézenas.
Claire de Montbrun Pierre Fabre de Cœuret Fille de Jean-Pierre de Montbrun et Esclarmonde de Carrion.
Gabrielle de Montbrun Fille de Jean-Pierre de Montbrun et Esclarmonde de Carrion.
Isabeau de Montbrun Fille de Jean-Pierre de Montbrun et Esclarmonde de Carrion.
Thoinette de Montbrun Fille de Jean-Pierre de Montbrun et Esclarmonde de Carrion
Gabrielle de Montbrun Fille de Jean-Pierre de Montbrun et Esclarmonde de Carrion.
Pierre de Montbrun (1) Louise de Rouquette

(2) Françoise de Quintin

Fils de Jean-Pierre de Montbrun et Esclarmonde de Carrion. Écuyer. Seigneur de Bassan. Inhumé en 1712 à l'église de l'Observance de Pézenas.
Marie-Françoise de Montbrun Fils de Pierre de Montbrun et de Françoise de Quintin.
Anne de Montbrun Fille de Pierre de Montbrun et de Françoise de Quintin.
Jeanne-Anne de Montbrun Fille de Jean-Pierre de Montbrun et Esclarmonde de Carrion.
Jeanne-Marie de Montbrun Fille de Jean-Pierre de Montbrun et Esclarmonde de Carrion.
Joseph de Montbrun Fils de Pierre de Montbrun et Louise de Rouquette.
Louis de Montbrun Fils de Pierre de Montbrun et Louise de Rouquette.
Jean-François de Montbrun Fils de Pierre de Montbrun et Louise de Rouquette.
Pierre de Montbrun Marie Laurens Fils de Pierre de Montbrun et Louise de Rouquette. Épouse Marie Laurens le 3 juin 1730 à Castelnaudary. Décédé le 3 septembre 1748 à Rieux-Volvestre.
Pierre de Montbrun Fils de Pierre de Montbrun et Louise de Rouquette.
Jeanne-Françoise de Montbrun Fils de Pierre de Montbrun, le précédent.
Marie de Montbrun Fils de Pierre de Montbrun et Louise de Rouquette.
Anne de Montbrun Fille de Pierre de Montbrun et de Marie Laurens.
Marie-Anne de Montbrun Jean-Antoine Peytal Fille de Pierre de Montbrun et de Marie Laurens.
Louise-Bonne de Montbrun Pierre-Joseph Lagarde Fille de Pierre de Montbrun et de Marie Laurens.
Jean-Joseph de Montbrun Rose-Marie Arvieu Fils de Pierre de Montbrun et de Marie Laurens. Né le 14 mai 1735 à Sorèze. Marié le 18 septembre 1764 à Rose-Marie Arvieu à Florensac où il est enterré.
Sernin de Montbrun Fils de Pierre de Montbrun et de Marie Laurens.
Marie-Rose de Montbrun Fille de Jean-Joseph de Montbrun et de Rose-Marie Arvieu.
Marie-Jeanne de Montbrun Fille de Jean-Joseph de Montbrun et de Rose-Marie Arvieu.
Jean-Joseph de Montbrun Fils de Jean-Joseph de Montbrun et de Rose-Marie Arvieu.
Louis-Pierre de Montbrun Anatoile de Morand Fils de Jean-Joseph de Montbrun et de Rose-Marie Arvieu. Né le 1er mars 1770 à Florensac. Général de division. Reçoit le titre de baron de Montbrun le 27 novembre 1808 et celui de comte de Montbrun le 15 octobre 1809. Décédé le 7 septembre 1812 à la bataille de la Moskowa ou Borodino, en Russie.
Marie-Louise de Montbrun Esprit Simoneau Fille de Jean-Joseph de Montbrun et de Rose-Marie Arvieu.
Jaquète-Féilicité de Montbrun Marc-Louis-Gabriel de Roussac Fille de Jean-Joseph de Montbrun et de Rose-Marie Arvieu.
Sernin de Montbrun Fils de Jean-Joseph de Montbrun et de Rose-Marie Arvieu.
Alexandre de Montbrun Marie-Angèle Jard-Panvillier Fils de Jean-Joseph de Montbrun et de Rose-Marie Arvieu. Baron d'Empire de Montbrun. Né le 2 février 1775 à Florensac. Général de Brigade. Décédé le 29 septembre 1821 à Paris, inhumé au cimetière du Père-Lachaise.
Alexandre de Montbrun Joséphine Tascher de la Pagerie Fils d'Alexandre de Montbrun et Marie-Angèle Jard-Panvillier. Baron d'Empire de Montbrun. Né le 7 juin 1811. Préfet du Palais. Décédé le 30 janvier 1897.
Henri de Montbrun Louise Filippini Fils d'Alexandre de Montbrun et Joséphine Tascher de la Pagerie. Baron d'Empire de Montbrun. Né le 28 janvier 1839 à Paris. Sous-Préfet de Saint-Claude. Décédé le 27 avril 1910.
Henri de Montbrun Marguerite Serre-Renoult Fils d'Alexandre de Montbrun et Joséphine Tascher de la Pagerie.
Auguste de Montbrun Fils de Jean-Joseph de Montbrun et de Rose-Marie Arvieu.
Louis de Montbrun Adeline Briansiaux Fils de Louis-Pierre de Montbrun et Anatoile de Morand. Comte d'Empire de Montbrun. Né le 25 juin 1810 à Paris. Décédé le 9 octobre 1897 à Paris (16°).
Louise-Clarisse de Montbrun Paul-Charles de Bourgouin Fille de Louis-Pierre de Montbrun et Anatoile de Morand. Baron d'Empire de Montbrun. Né le 16 août 1839 à Clarques.
Marie-Louise de Montbrun Casimir-Edmond Vissecq de la Prade Fille de Louis de Montbrun et Adeline Briansiaux.
Louis de Montbrun Marie-Louise Gaugain de Saint-Vigor Fils de Louis de Montbrun et Adeline Briansiaux. Baron d'Empire de Montbrun.
Maurice de Montbrun Fils de Louis de Montbrun et Adeline Briansiaux. Né le 17 mars 1841 à Clarques. Décédé le 23 mars 1861 à Paris.
Marie-Louise de Montbrun Fille de Louis de Montbrun et Marie-Louise Gaugain de Saint-Vigor.
Louis de Montbrun Fils de Louis de Montbrun et Marie-Louise Gaugain de Saint-Vigor. Comte d'Empire de Montbrun. Né le 17 juin 1876 à Paris. Professeur à la Sorbonne. décédé le 7 décembre 1954 à Strasbourg.
Pierre de Montbrun Marie-Thérèse Peraldi Fils de Louis de Montbrun et Marie-Louise Gaugain de Saint-Vigor. Baron d'Empire de Montbrun. Né le 2 septembre 1878 à Paris. Décédé le 5 mars 1955 à Bordeaux.

Maison de Cardailhac[modifier | modifier le code]

Par mariage avec la famille de Montbrun, la famille de Cardailhac acquiert des droits sur les seigneuries de Montbrun et Sérame. Il s'agit ici de la branche de la famille de Cardaillac-Brengues[84].

Nom Dates Conjoint(e)s Notes Portrait
Jean de Montbrun Fils de Gauthier de Montbrun et Hélis Honor. Seigneur de Gaïx et de Cambounès.
Pierre-Raymond de Montbrun Gausserande de Voisins Seigneur de Gaïx.
Hugues de Cardailhac Marguerite de Montbrun Il épouse Marguerite de Montbrun en 1389, c'est la fille de Pierre-Raymond de Montbrun et Gausserande de Voisins. Il acquiert ainsi le château de Montbrun et le fief de Sérame.[85]
Mathurin de Cardailhac 1375 - 1468 Baron de Montbrun.
Antoine de Cardailhac 22 août 1435 Seigneur de Sérame.
Guillaume de Cardailhac 17 décembre 1483 Seigneur de Sérame.
Pierre de Cardailhac 1503 Seigneur de Montbrun.
Pierre de Cardailhac 1514 Seigneur de Sérame.

Les familles de Cardailhac, puis, plus tard, celle de Trégoin s'allièrent par mariage à la famille Niquet. L'hôtel particulier de la famille de Niquet subsiste à Narbonne.

Maison de Villeneuve[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs familles de Villeneuve dans cette région qui eurent un lien avec les Montbrun. Il y eut un Guillaume de Villeneuve, notable de Narbonne en 1491, qui épouse Marguerite de Montbrun. Une autre famille de Villeneuve occupa le château de Boutenac[86],[87].

Nom Dates Conjoint(e)s Notes Portrait
Gaspard de Villeneuve Seigneur de Montbrun, gouverneur de la vicomté de Narbonne an 1491.

Il est probable que la famille de Villeneuve soit issue de Narbonne et soit liée à celle de Walchaire qui fonde la ville de Villeneuve, près de Béziers, en 896 et en fut le premier seigneur, fils de Maïeul, vicomte de Narbonne, descendant de Francon 1er, premier vicomte de Narbonne connu, attesté en 852[88].[2][3]

Maison de Potier[modifier | modifier le code]

La famille de Potier acquit la seigneurie de Montbrun par mariage.

Il existait une famille de Potier, seigneur de la Palme qui semble liée à cette famille, on y trouve Pierre de Potier à la Palme[89].

En 1663, une affaire oppose Françoise de Potier au sieur Pierre de Potier, sieur de la Palme[90].

Nom Dates Conjoint(e)s Notes Portrait
Sieur de Potier 1537 Seigneur de Montbrun. Acquisition du fief par mariage.
Françoise de Potier 1625 Héritière du titre de la seigneurie de Montbrun.

Maison de Trégoin[modifier | modifier le code]

La famille Trégoin de la Condamine a été pris le titre de la Condamine au XVIe siècle. La seigneurie de Montbrun fut acquise par mariage. La famille de Trégoin serait originaire de Bretagne.

La Maison se divise en trois branches : Celle de Montfort, Malvésy et Montbrun.

Une branche des Trégoin prit le titre de seigneur de Ricardelle qui était un domaine près de Narbonne. attaché à un château qui subsiste encore[91].

Nom Dates Conjoint(e)s Notes Portrait
André Trégoin 1430 Consul de Montbrun en 1430.
Guy Trégoin 1470 Bourgeois, consul du bourg et de la cité de Narbonne réunis en 1470.
Jean Trégoin Bourgeois, consul du bourg et de la cité de Narbonne réunis en 1497 et 1503.
Marie Trégoin Guinot de la Condamine Marie Trégoin épouse Guinot de la Condamine alors veuf..
Jean Trégoin de la Condamine Fils de Marie Trégoin et Guinot de la Condamine. Il prend le titre de la Condamine.
Antoine Trégoin Consul du bourg et de la cité de Narbonne réunis en 1527, puis en 1533.
Guillaume de Trégoin Fils de Jean Trégoin, consul du bourg et de la cité de Narbonne réunis en 1532 et 1553. Le 16 janvier 1549, il devient seigneur de Ricardelle.
Pierre de Trégoin Seigneur de Ricardelle. Consul du bourg et de la cité en 1560 et 1561.
Joachim de Trégoin Marguerite Puiméjau Fils de Guillaume de Trégoin. Seigneur de Malvésy, Saint-Amans et de Vires, lieutenant du roi. Consul du bourg et de la cité de Narbonne réunis en 1568, 1583 et 1588. Il épouse Marguerite Puiméjau le 16 janvier 1649.
Jean de Trégoin Isabeau Andréa Fils de Joachim de Trégoin. Seigneur de Ricardelle et baron de Montbrun. Gentillaume de la chambre du roi. Lieutenant du roi. Consul du bourg et de la cité de Narbonne réunis en 1599. Il épouse Isabeau Andréa le 20 janvier 1586.
Pierre de Trégoin Isabeau de Castillon Neveu de Joachim de Trégoin. Écuyer, seigneur de Ricardelle. Consul du bourg et de la cité de Narbonne réunis en 1604. Il épouse Isabeau de Castillon le 10 février 1590.
Jean-Pierre de Trégoin Frère de Pierre de Trégoin.
François de Trégoin Chanoine de Saint-Paul, envoyé en remplacement à la cathédrale Saint-Just. Prêtre, recteur de Roubis. Sieur de Ricardelle et de Cazalets. 1620, 1631, 1665.
Antoine de Trégoin 1621 Seigneur de Prat-de-Cest.
Pierre-Antoine de Trégoin 1625 - 1668 (1) Marie le Noir

22 octobre 1622

(2) Françoise de Potier

17 mai 1625

Seigneur de Prat-de-Cest et de Ricardelle. En épousant Françoise de Potier, il devient seigneur de Montbrun. Consul du bourg et de la cité de narbonne réunis en 1628. Lieutenant du roi au gouvernement de Narbonne en 1632. Maréchal de camp en 1654. Lieutenant des maréchaux de France à Narbonne en 1661. Demeure seigneur de Montbrun jusqu'en 1668.
Guillaume de Trégoin Marie de Thézan

9 décembre 1617

Frère de Jean de Trégoin. Consul du bourg et de la cité de Narbonne réunis en 1611. Notable de Narbonne en 1656.
Gabrielle de Trégoin 1635 Jean de Reynard Veuve de Jean de Reynard.
Théodore de Trégoin dame de Vinassan Il épouse dame de Vinassan, veuve de Gabriel de Boyes de Sorgues, seigneur de Vinassan. Il devient consul du bourg et de la cité de Narbonne réunis en 1639.
Guillaume de Trégoin 1650 Sieur de Malvésy.
Pierre-Hercule de Trégoin Priscille de Trégoin Sieur de Malvésy et Saint-Amans. Chevalier de l'ordre du roi. Lieutenant du roi au gouvernement de Narbonne en 1656. membre de la commission des maréchaux de France. Il épouse le 11 juin 1651 Priscille de Trégoin, marquise de Saint-Aunès, veuve du marquis de Saint-Aunès.
Marc de Trégoin Frère de Pierre-Hercule de Trégoin. Seigneur de Montfort.
Jean de Trégoin Frère de Pierre-Hercule de Trégoin. Seigneur de Malvésy, Saint-Amans, Vires, Ricardelle, Montfort et Montbrun. Consul du bourg et de la cité de Narbonne réunis en 1677.
Hercule de Trégoin 1680 Fils de Pierre-Hercule de Trégoin. Sieur de Malvésy. Lieutenant du roi.
Jean-Pierre de Trégoin 1690 Fils de Pierre-Antoine de Trégoin et de Marie le Noir, aïeul de Jean Trégoin. Seigneur et baron de Montbrun. Seigneur de Prat-de-Cest. Il demeure à Narbonne.
Jean-Charles-Hyacinthe de Trégoin 1699 Jeanne-Gabrielle le Brun Fils de Pierre-Hercule de Trégoin. Seigneur de Montbrun et autres lieux, vicomte de Montbrun, baron de Flory Denrouger Pradessel, seigneur de Montfort. Maire de Montbrun. Viguier de la vicomté de Narbonne. Consul du bourg et de la cité réunis de Narbonne de 1693 à 1707. maire perpétuel de Narbonne. Conseiller du roi. lieutenant de Messieurs les maréchaux de France pour le diocèse de Narbonne. Il rend hommage au roi le 12 novembre 1715.

Maison de Frégose[modifier | modifier le code]

La famille de Frégose est originaire de Gênes, elle descend de la famille dont certains membres furent doges de Gênes (de Fregoso) jusqu'en 1534. Mais, ayant soutenu le roi de France pour ses guerres en Italie, la famille s'exile en France où le roi de France leur cède des terres. La famille de Frégose accapare le titre abbatial de Fontfroide de 1579 à 1646[92].

Nom Dates Conjoint(e)s Notes Portrait
Dominique de Frégose Abbé de Fontfroide de 1620 à 1646.
Jean-Pierre de Frégose 1675 Gentillaume du diocèse de Narbonne. Baron de Montbrun. Chassé de la baronnie de Montbrun, la baronnie est restituée ensuite à la famille de Trégoin.

Maison de Pascal[modifier | modifier le code]

La famille de Pascal serait originaire d'Auvergne, au XVe siècle, on retrouve la famille à Montpellier. Antoine de Pascal fut le premier membre de cette famille à s'établir à Narbonne. Par alliance, il serait parent avec le mathématicien Blaise Pascal par sa cousine germaine. On donna à cette famille la seigneurie de Saint-Félix. On ignore de quelle terre de Saint-Félix il s'agit car il y avait trois quartiers Saint-Félix à Narbonne : Un du côté de la gare actuelle, un autre du côté de Vinassan et de Crabit[93].

Nom Dates Conjoint(e)s Notes Portrait
Antoine de Pascal 1650 Isabeau de Gothias Habite à Narbonne.
Jacques de Pascal fin XVIIe Joachime de Morogues Fils d'Antoine de Pascal Seigneur de Saint-Félix.
Antoine de Pascal fin XVIIe Marguerite-Gabirelle de Trégoin Fils d'Antoine de Pascal. Seigneur de Saint-Félix, il achète le titre de marquis de Saint-Félix. Il épouse Marguerite-Gabrielle de Trégoin, fille de Jean de Trégoin et acquiert la seigneurie de Montbrun. En 1741, l'hôtel de Trégoin prend le nom d'hôtel de Saint-Félix.
Hyacinthe-Xavier-Joachim-Antoine de Pascal 1775 Anne-Marie-Madeleine de la Maisonfort Fils d'Antoine de Pascal, le précédent. Vicomte de Montbrun, marquis de Saint-Félix, seigneur de Pradette et autres lieux. Ancien capitaine des dragons. Lieutenant du roi de la Province de Narbonne. À sa mort, en 1790, la seigneurie de Montbrun disparait. Il résidait à l'hôtel de Saint-Félix. Il est enterré à l'église Saint-Vincent de Narbonne. Sa veuve disparait en 1824.

La seigneurie de Montbrun disparait en 1790 à la mort du dernier descendant de la famille de Pascal portant ce titre[94].

Sa veuve, Anne-Marie-Madeleine de la Maisonfort s'éteint en 1824. Le château de Montbrun et ses biens sont vendus à Antoine Boutet, premier maire de Montbrun. Il fait démanteler le château des seigneurs de Montbrun et, avec les pierres, se fait construire un domaine : la métairie Boutet localisée au lieu-dit du Clus. La métairie Boutet porte aujourd'hui le nom de château de l'Horte[95].

Voici une reconstitution de l'ascendance connue d'Antoine de Pascal à Montpellier :

Nom Dates Conjoint(e)s Notes Portrait
Geoffroy Pascal Arnaude Meynier Premier membre de la famille de Pascal connu à Montpellier.
Alexandre Pascal Fils de Geoffroy Pascal et Arnaude Meynier.
Michel-Antoine Pascal

(† 1548)

Anne Lasset Fils de Geoffroy Pascal et Arnaude Meynier. Bourgeois, aubergiste à Montpellier.
François Pascal Fils de Michel-Antoine Pascal et Anne Lasset.
Arnaud Pascal

(1531-1596)

Jeanne de Philippy Fils de Michel-Antoine Pascal et Anne Lasset. Conseiller du roi. Inhumé au cimetière protestant de Montpellier.
Daniel Pascal de Saint-Félix

(1562-1621)

Marie de Beauxhostes Fils de Arnaud Pascal et Jeanne de Philippy. Conseiller du roi à Montpellier.
Louis-Henri de Pascal Fils de Daniel Pascal et Marie de Beauxhostes.
Hyacinthe Pascal Fils de Daniel Pascal et Marie de Beauxhostes.
Pierre de Pascal

(1600-1657)

Anne de Maistre Fils de Daniel Pascal et Marie de Beauxhostes. Général aux Aides à la Cour aux Aides, Comptes et Finances de Montpellier.
Antoine de Pascal

(1600-1668)

Fils de Pierre de Pascal et d'Anne de Maistre. Écuyer, ministre protestant.
Louis de Pascal Fils de Pierre de Pascal et d'Anne de Maistre. Officier, capitaine de régiment en Picardie.
Jacques de Pascal de Saint-Félix Fils de Pierre de Pascal et d'Anne de Maistre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Abréviations : AD11= Archives départementales de l’Aude AM = Archives Municipales BN= Bibliothèque Nationale Inv. = inventaire mss=Manuscrits PO=pièces originales
  2. « Généalogie de Montbrun », sur Geneanet,‎ (consulté en 2000)
  3. Armorial des familles nobles du Languedoc Archives départementales de l'Aude
  4. Annale des Consuls de Narbonne Archives Municipales de Narbonne
  5. En 1105, Gautier de Montbrun donne le château d'Autignac à l'abbé du monastère de Saint-Pons de Thomières : « Fond Thézan » par Pasquier et Olive côte XVIII 6/9 AD 34 p. 304 n°VIII« Fond Thézan » par Pasquier et Olive côte XVIII 6/9 AD 34 p. 304 n°VIII
  6. Mariage de Marguerite de Montbrun et Robert de Raymond en 1130. La France pontificale (Gallia christiana), histoire chronologique et biographique des archevêques et évêques de tous les diocèses de France depuis l'établissement du christianisme jusqu'à nos jours, divisée en 17 provinces ecclésiastique – Montpellier p. 86 I M. H. Fisquet
  7. Contrat de Mariage de Ermengarde, vicomtesse de Narbonne. 21 octobre 1142. Contrat de mariage d’Ermengarde, vicomtesse de Narbonne, 8 témoins dont Pierre de Montbrun, Fredric L. Cheyette : Ermengard of Narbonne and the world of troubadours, Cornell University Press ; traduction : Ermangarde de Narbonne, Perrin 2006, p. 34 et 36 citant : Aliscans I, v. 3105-3109 (Aliscans, Claude Reygner, (éd). Les classiques français du Moyen Âge p. 110-111, Paris, Champion, 1990. Pierre de Montbrun, second témoin de l’acte serait le représentant de l’archevêque de Narbonne, Arnaud de Lévézou
  8. 1175, Pierre de Montbrun, seigneur de Montbrun, est témoin de la vente de terres, à Védillan, de Bernard de Minerve à l'abbaye de Fontfroide. Archives de l’abbaye de Fontfroide Doat vol49 f°79 ; in DVHGL VIII c.318
  9. En 1184, Pierre de Montbrun est témoin de la vente de biens entre Aymerci de Clermont et le vicomte de Narbonne. Doat, vol.158 f°250 DVHGL VIII c.380
  10. En 1148, Guillaume Alaman fait don à Elalie de Montbrun, maître du Temple à Sainte-Eulalie, de l’église et du village de Bégon ainsi que de nombreux mas avoisinants
  11. 29 juin 1177, Odo de Montbrun est témoin de la vente de biens du vicomte de Narbonne à Hugues de Bariel. trésor des chartres Toulouse sac 11 no 5 in DVHGL VIII c. 319
  12. Mariage en 1180 de Raymond de Montbrun. Inv. Des A.M. de Narbonne AA p. 470
  13. En 1211, Confiscation de la seigneurie de Montbrun par Simon de Montfort à Raymond de Montbrun et dame Plazères. Inv. Des A.M. de Narbonne série AA note E(Villedaigne) p. 399
  14. Centre d’études cathares, maison des Mémoires, Meresis.
  15. Les consuls de Narbonne.Annales de Narbonne. Archives Municipales de Narbonne.
  16. Cité le 13 avril de 1322, lors de la lecture de la décision du vicomte de Narbonne de pêcher dans l'étang de Narbonne avec des filés particuliers "burgine". AA.103,5°thalamus f°19v°; Inv. Des A.M. de Narbonne p. 96
  17. 12 octobre 1232, acte de coutumes des nobles de la vicomté de Narbonne. Pierre-Raymond de Montbrun est un des témoins. Bernardi de Rocacorba Registre des arrêts de la Vté de Narbonne, BN, Doat Vol 48 f°54 in DV HGL VIII c.963 preuve CCVIII ; AA.106 6°thalamus, f°6 inv AM Narbonne p. 109
  18. En 1199, Galard de Montbrun est témoin de la signature d'actes entre le comte de Foix et le vicomte de Béziers. DVHGL VIII c.453
  19. 1er septembre 1203, il signe avec les capitouls de Toulouse un accord destiné à leur restituer les biens pris par le comte d'Armagnac alors aliés aux seigneurs de chevaliers et autres chevaliers. Lundi 1er septembre 1203. Charte-partie. AA1 – 1203 Acte n°: 67concordances de: AA2/67, AA3/78 archives municipales de Toulouse probablement famille différente cf en 1163
  20. a, b, c, d, e, f et g Les consuls de Narbonne.Annales de Narbonne. Archives Municipales de Narbonne.
  21. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j « Généalogie des Montbrun », sur Geneanet,‎ (consulté en 2014)
  22. Les chevaliers de l'Ordre de Malte : Pierre de Raymond est cité. La Roque : les chevaliers de Malte et du Bourg : grand prieuré de Toulouse.
  23. Sicard de Montbrun, consul de Narbonne en 1279, fils de Gauthier et Garsinde. BN Doat Vol.53ou 63
  24. Acte d'hommage au vicomte de Narbonne. Citation de Huga de Montbrun, en tant qu'épouse de Pierre Cathalan. BN Doat vol 47 p87.BN Doat vol 47 p. 87
  25. En 1272, Pierre-Raymond de Montbrun rend hommage au vicomte de Narbonne. BN, Doat, Vol. 47 p. 140.BN, Doat, Vol. 47 p. 140
  26. 1270 Pierre Béranger de Montbrun archidiacre de la cathédrale d’Agde de 1271 à 1296+, évêque d’Agde (frère de l’archevêque de Narbonne). DV HGL Tome V p. 1327. Balthazar Jordan Histoire d’Agde 1824 p. 360 ; DV HGL Tome IX p. 21 ; Gallia Christiana T6 p.21.DV HGL Tome V p. 1327.Balthazar Jordan Histoire d’Agde 1824 p. 360 ; DV HGL Tome IX p. 21 ; Gallia Christiana T6 p.21DV HGL Tome V p. 1327
  27. 1270 Pierre de Montbrun notaire apostolique et camérier du Pape (Clément IV ancien archevêque de Narbonne) de 1271 à 1286 + archevêque de Narbonne. DV HGL Tome V p. 1327. DV HGL Tome V p. 1327. R.P. Burgès Hist. Ville &Dioc.de Carc.Paris 1741 p. 192. Hist.gén.du Languedoc par un religieux bénédictin de la congrégation de St-Maur, Paris 1742 Tome IV p. 28 ; Balunze, Schedae narbonenses vol 374R.P. Burgès Hist. Ville &Dioc.de Carc.Paris 1741 p. 192
  28. 26 janvier 1278 : Jean-Gauthier de Montbrun, 36e évêque de Carcassonne. Rituel du diocèse de Carcassonne, liste des évêques, imprimé sous l’autorité de Mgr Bazin de Beson à Paris 1764.
  29. Extrait sur le procès des dominicains inquisiteurs. Michel Roquebert : Les Cathares de la chute de Montségur aux dernier bûchers 1244-1329.
  30. Sœur Fays de Montbrun, religieuse à Prouille, cité de Fanjeaux. Annales de Prouille p. 38.Annales de Prouille p. 38
  31. Liste des religieuses de la communauté de Prouilles. Archives départementales de l’Aude : Archives civiles volume 3, édité en↵ 1864, page 360-361 série H :Dominicaines de Prouilles H 374 En 1321 ↵seule Marguerite est citée (en dernier) page 362.
  32. En 1273, Gauthier de Montbrun, cité comme premier consul de Narbonne. Blad-Lancelin Études…p. 34.Blad-Lancelin Études…p. 34
  33. En 1292, Guillaume-Pierre de Montbrun reçoit le château de Moussan. M.Colombié, historien de Maureilhan.M.Colombié, historien de Maureilhan
  34. Guillaume-Pierre de Montbrun. damoiseau. AD 11 Mss 9551, f° 282v°.AD 11 Mss 9551, f° 282v°
  35. a et b Hommage au vicomte de Narbonne. M. Bessery La communauté de Cambounès et Lavallette p. 11 & seq.
  36. En 1371, Pierre-Raymond de Montbrun est cité héritié de Amblard Sobira. Arch. de la ville de Castres, II, 2 in Bessery « La communauté de Cambounès et Lavalette » Bibl. Munic. d’Albi 1898, page 10.Arch. de la ville de Castres, II, 2 in Bessery « La communauté de Cambounès et Lavalette » Bibl. Munic. d’Albi 1898, page 10
  37. Bulletin de la Société d'études scientifiques de l'Aude, Bulletin de la Société d'études scientifiques de l'Aude, Carcassonne, Bulletin de la Société d'études scientifiques de l'Aude, , 328 p. (ISSN 0153-9175, [feudataires%20du%20vicomte%20de%20Narbonne lire en ligne]), Pierre Catala feudataire d'enclaves.
  38. Les consuls de Narbonne.Annales de Narbonne. Archives Municipales de Narbonne.
  39. Pierre-Raymond de Montbrun, consul de Narbonne en 1310. Blad-Lancelin Études…p. 36.
  40. En 1325, Guillaume de Montbrun est cité comme étant conseiller du cardinal de Sabine, résidant à Avignon. Annales de Prouille p. 101.Annales de Prouille p. 101
  41. 3 novembre 1298, hommage de Sicard de Montbrun. BN Doat Vol 47 p. 365 D’où est issu directement la branche de Montbrun-Roquecourbe archives du château de Roquecourbe du 8 octobre 1299 à septembre 1318.BN Doat Vol 47 p. 365 D’où est issu directement la branche de Montbrun-Roquecourbe archives du château de Roquecourbe du 8 octobre 1299 à septembre 1318
  42. Le sénéchal de Carcassonne fait une estimation des revenus de la veuve Ermesinde de Montbrun. Maison de Thézan, Généalogie des branches de St Géniès et Poujol, Pasquier et Olive, Montpellier 1923.Maison de Thézan, Généalogie des branches de St Géniès et Poujol, Pasquier et Olive, Montpellier 1923
  43. Famille de Montbrun. Armorial de la Noblesse du Languedoc, Louis de la Roque.
  44. 6 avril 1322, Jean de Montbrun, seigneur de Roquecourbe. Archives du château de Roquecourbe.
  45. 6 novembre 1298, Sicard de Montbrun, fils de Sicard, rend hommage au vicomte de Narbonne. BN, Fond Doat, Vol. 47 p. 363.BN, Fond Doat, Vol. 47 p. 363
  46. En 1329, Marguerite de Montbrun, épouse du seigneur de Palaja, sieur de Villeneuve. Inv. Des AD 11 H103 (Cf. en 1491).Inv. Des AD 11 H103 (Cf. en 1491)
  47. 15 octobre 1330, Guiraud de Montbrund est élu consul de Narbonne. AD11 cartulaire AA.90, f°219, invent.AM de Narbonne p. 28 ; Blad-Lancelin p. 37, le nomme en 1329.AD11 cartulaire AA.90, f°219, invent.AM de Narbonne p. 28 ; Blad-Lancelin p. 37, le nomme en 1329
  48. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m Armorial de la Noblesse du Languedoc, Louis de la Roque.
  49. Raine de Montbrun, abbesse de Rieunette. Cartulaire Mahul I p. 325 (366) et V p. 28.
  50. le 15 octobre, Pierre-Raymond de Montbrun est cité comme témoin dans un arbitrage entre Pierre Béranger de Montbrun évêque d’Agde et les consuls de cette ville.
  51. Quittance de gage des guerres de Gascogne. B.N. Inv.des sceaux collection Clairembault, r76, p. 5937.B.N. Inv.des sceaux collection Clairembault, r76, p. 5937
  52. Dénombrement de Jean de Montbrun. BN, Doat vol.252 f°247v.BN, Doat vol.252 f°247v.
  53. 3 avril 1436, il rend hommage au vicomte de Narbonne. Inv. Des Archives de Narbonne p. 402-403.Inv. Des Archives de Narbonne p. 402-403
  54. a, b, c et d Guérin de Montbrun, seigneur de Roquecourbe, a trois enfants : Jean III, Jeanne et bâtard André. Bibl. de Carcassonne mss 9551 f°225. p. 162 Guérin est sgr de Roquecourbe de 1452 à 1510.
  55. fin du XVe siècle, Antoine de Montbrun est cité à l'ababye de Lagrasse. Auteur de Mémoires « de faicts arrivés de son tems ». AD11 Cartulaire du diocèse de Carcassonne II p. 433 cf. en 1503.
  56. En 1523, Démembrement de François de Montbrun, seigneur de Roquecourbe. La Maison de Narbonne p. 111,119 (François de M. Sgr de Roquefeuille ↵selon le père Anselme) Père Anselme : Grands officiers de la couronne ↵VII p. 787 d’où fut procréer Jacques qui suit photocopie p. 162.
  57. Juillet 1517, mariage de Dauphine de Montbrun avec Jean de Roquefort. AD11 G30 passim & BN 298,8132 in photocopie p. 162 Cf. 1533 et 1552.
  58. En 1523, démembrement de Guérin de Montbrun, du lieu de Roquecourbe. BN Doat vol.252 f°252 v°(diocèse de Narbonne).
  59. 25 avril 1520, Legs à Jacques de Montbrun. Junsègue 9840 : Testament Noble Achille de ROUAIX sgr Belpech cosgr Francarville.
  60. 24 février 1546, contrat de mariage de Jacques de Montbrun et Marguerite de Donos par contrat devant Maître Jean Pouchelon notaire à Douzens.par contrat devant Maître Jean Pouchelon notaire à Douzens
  61. 23 septembre 1593, Accord entre les enfants de Marguerite de Montbrun et de François de Génibrouse sur le partage de l'héritage. Archives de l’Aude 2 E 101/1-4 (le no 2).
  62. En 1603, Sommation à Anne de Montbrun, prieure de la Salvetat, de faire réparer l'église Saint-Michel del Bosc. de faire réparer l'église Saint-Michel del Bosc.Inventaire sommaire des Archives départementales antérieures à 1790, Tarn, page 208, Archives du Tarn série E ; E 628.
  63. Frère de Pierre-Bérenger de Montbrun.
  64. En 1302, Guillaume-Pierre de Montbrun se présente devant le vicomte de Narbonne avec le sitre de seigneur de Maureilhan. correspondance de M.Colombié, historien de Maureilhan et livre : Histoire de mon village page21 avec comme référence :Bibliothèque municipale de Narbonne T. X du livre commission archéologique.
  65. 11 mai 1308, mariage de Guillaume-Pierre de Montbrun. Histoire d’un nom -Généalogie Villardi-Montlaur p. 13.Histoire d’un nom -Généalogie Villardi-Montlaur p. 13
  66. 9 janvier 1305 : Sicard de Montbrun, chanoine d'Agde, reconnait à l'évêque le droit de trancher un litige au sein du chapitre. A. Castaldo consulat méridional d’Agde p. 172.A. Castaldo consulat méridional d’Agde p. 172
  67. 29 juin 1328, Guillaume-Pierre de Montbrun apparaît lors d'un hommage au vicomte de Montbrun. DV HGL X p. 450. Acte de l’hommage rendu par Guillaume Pierre de Montbrun, seigneur de Maureilhan et de Saint-Martin entre deux Eaux.
  68. 2 juillet 1341, Pierre-Raymond de Montbrun, seigneur du lieu-dit. J. Roman inventaire des sceaux de la collection des pièces originales↵ du cabinet des titres à la Bibliothèque nationale. T.2944, D. 65363, ↵p. 2.J. Roman inventaire des sceaux de la collection des pièces originales du cabinet des titres à la Bibliothèque nationale. T.2944, D. 65363, p. 2
  69. Catherine de Montbrun, seigneuresse de Maureilhan, apporte la seigneurie de Maureilhan par son mariage à la Maison de Beaumont. AD34, extrait conforme à la sénéchaussée de Carcassonne en 1747 du dénombrement de Béziers de 1521 à 1548.AD34, extrait conforme à la sénéchaussée de Carcassonne en 1747 du dénombrement de Béziers de 1521 à 1548
  70. En 1313, Pierre-Raymond de Montbrun, devient seigneur de Gaïx, Burlas et Boissezon. G. de Blay de Gaïx : Études Historiques sur les seigneurs et barons de Gaïx près Castres, page 43.G. de Blay de Gaïx : Études Historiques sur les seigneurs et barons de Gaïx près Castres, page 43
  71. 12 octobre 1361, testament de Pierre-Raymond de Montbrun. Base Roglo (J.L. Degas) qui m’a écrit avoir consulté les archives des↵ châteaux de Tauriac et St Urcisse (81) récemment publiées, dépouillées ↵par M. du Guerny.Base Roglo (J.L. Degas) qui m’a écrit avoir consulté les archives des châteaux de Tauriac et St Urcisse (81) récemment publiées, dépouillées par M. du Guerny
  72. En 1464, dénombrement de Girmon de Montbrun. Bibl. Munic. d’Albi 1898, page 10-29 note.
  73. En 1373, Agnès de Montbrun devient abbesse de l'abbaye d'Olieux. G. de Blay de Gaïx : Études Historiques sur les seigneurs et barons de Gaïx près Castres, page 50.G. de Blay de Gaïx : Études Historiques sur les seigneurs et barons de Gaïx près Castres, page 50
  74. En 1389, mariage de Philippe de Montbrun avec Catherine de Durfort. (Bibl. de Toulouse ms. 637). Bessery « La communauté de Cambounès et Lavalette » Bibl. Munic. d’Albi 1898, page 10-29 note.(Bibl. de Toulouse ms. 637). Bessery « La communauté de Cambounès et Lavalette » Bibl. Munic. d’Albi 1898, page 10-29 note
  75. G. de Blay de Gaïx : Études Historiques sur les seigneurs et barons de Gaïx près Castres, page 64.
  76. En 1471, le cadet de Montbrun prêta son concours pour éloigner les troupes du capitaine de Saint-Gelays. Bibl. Munic. d’Albi 1898, page 4.
  77. 17 novembre 1538, Violante de Hautpoul vent une métairie à sa fille Ysabeau de Montbrun. Lobeyrie 5169.
  78. En 1540, dénombrement de Hugues de Montbrunde la moitié de Rouairoux. Doat volume 252 f°513 (diocèse d’Albi). AD 11 microfilm, planche 18.Doat volume 252 f°513 (diocèse d’Albi). AD 11 microfilm, planche 18
  79. 14 septembre 1542, Ysabeau de Montbrun devient la tutrice de son fils devenu majeur, Antoine des Guillots. Lobeyrie 5199.
  80. 22 janvier 1534 : Transaction avec Mme de Montaut, veuve d'Adrien de Montbrun et Antoine de Montbrun, suite à procès. Mandinelli 5434.
  81. 20 janvier 1551, procuration de Marguerite de Montbrun au sujet d'un arrêt du Grand Conseil en faveur d'Ysabeau de Montbrun. Astruc 9954.
  82. 29 janvier 1549, contrat de mariage entre Jean de Montbrun et Marie de Rafelin reçu par Maître Viguier notaire.reçu par Maître Viguier notaire
  83. 1er septembre 1558, Arrêt de la cour des Aides de Montpellier entre Jean de Montbrun sgr de Roquecourbe et la communauté de Roquecourbe, concernant la propriété de certains biens situés dans le terroir de la dite communauté Mémoire sur procès. Cartul Mahul vol. I p. 367.
  84. Famille de Cardaillac
  85. mariage déclaré vers 1374. G. de Blay de Gaïx : Études Historiques sur les seigneurs et barons de Gaïx près Castres, page 52.G. de Blay de Gaïx : Études Historiques sur les seigneurs et barons de Gaïx près Castres, page 52
  86. « Seigneurs de Palaja », sur Guillaume de Villeneuve,‎ (consulté en 2014)
  87. « Famille de Villeneuve », sur seigneurs de Villeneuve,‎ (consulté en 2014)
  88. Histoire généalogique de la maison de Villeneuve en Languedoc  Par M. Pavillet [1]
  89. « Archives Civiles », sur Internet Archive,‎ (consulté en 1663)
  90. « Seigneur de Potier », sur Françoise de Potier,‎ (consulté en 2014)
  91. « Hôtel particulier de Trégoin », sur Lycée Beauséjour,‎ (consulté en 2014)
  92. Famille de Frégose
  93. « référence des ouvrages consacrés à Montbrun-des-Corbières », sur Montbrun des Corbières,‎ (consulté en 1998)
  94. lettre du diocèse de Narbonne, Narbonne, diocèse, , 1 p. (lire en ligne), lettre
  95. « Notaires de Lézignan », sur Notaires de Lézignan aux Archives de l'Aude,‎ (consulté en 1998)

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Notre-dame-de-Colombier, Janie Mayer.
  • Abbé Sabarthes, dictionnaire topographique de l’Aude, Paris 1912, p. 240.
  • Charles Boyer, répertoire archéologique du département de l’Aude, Montpellier, 1941, p. 35.
  • Archives de l’Aude, Compoix de Montbrun, 1782.
  • Cité par Madeleine Mas, les Églises audoises de style lombard, diplôme d’études supérieures, faculté de Lettres de Montpellier, 1955, p. 63.
  • Monseigneur Jean Rivière, Notre Dame en Pays de l’Aude, Carcasonne, 1946.
  • Archive des monuments historiques, dossier Montbrun : Classement du 26 juin 1950, consolidation, rejointement et couverture du cloche, 1951-1952.
  • Roger Hyvert, Métrologie monumentale en Languedoc, dans les monuments historiques de la France, 1961, no 3, p. 111-122.
  • Bulletin de la Commission archéologique de Narbonne, 1971, p. 77-113.
  • Canton de Lézignan-Corbières, Opération Vilatges al Pais, Francis Poudou.
  • Armorial du Languedoc, Montpellier 1, Louis de la Roque
  • G Moynes série BB, inventaire des archives communales antérieures à 1790.
  • Armorial Narbonnais, feuille 8 de Quies à Sevin. Extrait : Recherche générale du diocèse de Narbonne 1537 (copie de l’époque révolutionnaire).
  • Correspondance à la faction du Compoix WXIIIème siècle.
  • Jean-Pierre de Trégoin, baron de Montbrun, 1690.
  • Mahul Cartulaire de Carcassonne, volume 1.
  • Cahier des Doléances audois, Gilbert Larguier.
  • Études généalogiques de Vresse concernant les familles nobles, bourgeoises et ségneuriales de l’Aude, Sigean, Durban, Narbonne, Jean-Marie Blad-Lancelin.
  • Armorial du Languedoc, Louis de la Roque, Toulouse.
  • Mémoire de la Société des Arts et Sciences de Carcassonne Tome III, 1931.
  • Toponyme, département de l’Aude, abbé Sabarthés.
  • Compoix de 1758, 1790 et 1791.
  • Histoires et avenir des vins du Languedoc, Jean Clavel, Robert Baillard, Privat.
  • Bulletin des Sociétés d’études scientifiques de l’Aude, Rigal.
  • Bulletins de la commune de Narbonne.
  • Minervois, Histoire, André Bounery.
  • Histoire et généalogie en Minervois, Pierre Armant-Clément.
  • Église oubliée du Languedoc, Louis Gavoy.
  • Église et Chapelle romane autour de Narbonne, J. Balmitgère.
  • Montbrun-Roquecourbe, Henry Roquecourbe.
  • Société d’Étude Scientifique de l’Aude, 1903.
  • Mémoire de la Société des Arts et Sciences de Carcassonne, 1931.
  • Annales du Midi, Privat.
  • Centre d’études cathares, maison des Mémoires, Meresis.
  • Société d’études scientifiques de l’Aude, Carcassonne.
  • Généalogies françaises, E. Arnaud.
  • Bulletin du centre de recherche général et héraltique.
  • Académie des arts et des sciences de Carcassonne.
  • Étude historique sur Fontfroide, E. Cauvet, 1875.
  • Les seigneurs de Palaja, M. le chanoine A. Sabarthès.
  • Voies romaines du Rhône à l’Ebre.
  • Via Domitia et Agustia, actes d’un Colloque, Maison des Sciences de l’Homme, 1997.
  • La Voie Dominitienne, Presses du Languedoc, Clément P.A / Peyre A., 1998.
  • Armorial de la Noblesse du Languedoc, Louis de la Roque.
  • Histoire générale de Languedoc par Dom Devic et Dom Vaissette (Paris 1749) édition augmentée et annotée, 15 volumes (Toulouse, Privat) = DV HGL.
  • Fond Doat (Paris, Bibliothèque nationale) = Copie des actes du Languedoc établie à la demande de Colbert en 1669, 258 volumes, source citée par DV HGL non consultée directement, sauf certains éléments microfilmés et consultés à Carcassonne.
  • Mahul Cartulaire du diocèse de Carcassonne, 7 volumes (Paris, 1867).
  • Inventaire des archives municipales de Narbonne antérieures à 1790, ouvrage de 477 pages, consultable sur Internet (gallica.bnf.fr, aller sur catalogue et rechercher Narbonne dans les mots du titre).
  • Études généalogiques concernant les familles nobles, bourgeoises et seigneuriales de l’Aude (Sigean, Durban, Narbonne) Jean-Marie Blad-Lancelin de Vresse ; Édition Lacour/Rediviva 1994. Contient la liste complète des consuls de Narbonne année par année depuis 1221.
  • Michel Berrut : La maison de Narbonne, une histoire millénaire, Ed. Lacour 1995.
  • André Navelle : Familles nobles et notables du midi toulousain au XVe et XVIe siècle, tome VIII, pages 220 à 222, notices sur quatre familles de Montbrun.
  • Fredric L. Cheyette : Ermengard of Narbonne and the world of troubadours, Cornell University Press ; traduction : Ermangarde de Narbonne et le monde des troubadours, Perrin 2006.
  • Correspondances avec M. Colombié, historien de Maureilhan et auteur d’une monographie sur son village ; et avec M. Jean Louis Dega.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :