Ligue des droits du français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Ligue des droits du français est une organisation québécoise créée le 11 mars 1913 à Montréal (Québec) afin de défendre et d'encourager le respect de la langue française au Canada. La ligue se voulait le défenseur des « droits naturels et constitutionnaux de la langue française ».

À la suite de la publication, de mars 1912 à juin 1913, d'une série d'articles traitant surtout de la langue française, le Père Joseph-Papin Archambault formule l'idée d'un projet de secrétariat chargé de recevoir des plaintes concernant le mauvais usage (ou le non-usage) du français afin d'étudier les cas et de proposer des solutions en vue d’améliorer la situation. Il fait part de cette idée à deux amis, le docteur Joseph Gauvreau et le journaliste Omer Héroux. Ces derniers trouvent l'idée intéressante et décident d'agir. C'est ainsi que serait née la ligue, le 11 mars 1912.

Les fondateurs de la ligue sont Joseph-Papin Archambault, Joseph Gauvreau, Henri Auger, A.G. Casault, Léon Lorrain et Anatole Vanier. L'équipe se fera connaître rapidement et quelques entreprises commanderont la rédaction et la traduction de textes d’annonces, de prospectus, de catalogues, etc. dans un français dit « correct ».

En 1917, Lionel Groulx prend la direction de la ligue qui sera associée à la Ligue d'Action française qu'il crée au début des années 1920. Sous cette nouvelle direction, la Ligue des droits du français devient étroitement liée au clérico-nationalisme canadien-français dont l'idéologie est diffusée par Le Devoir d'Henri Bourassa et L'Action française, revue mensuelle de la Ligue d'Action française de Groulx.

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1913 - Le 11 mars, fondation de la Ligue des droits du français à Montréal.
  • 1913 - En juin, publication de La langue française au Canada. Faits et réflexions.
  • 1915 - Le 2 février, Omer Héroux et le Père Guillaume Charlebois rejoignent la ligue.
  • 1916 - En janvier, un Almanach de la langue française est publié.
  • 1917 - En janvier, la revue L'Action française voit le jour.
  • 1917 - En mars, l’abbé Lionel Groulx remplace Léon Lorrain et se joint à la ligue.
  • 1921 - En mai, les membres de la ligue demandent une charte provinciale pour la « Ligue d'action française », qui est alors constituée en corporation sans capital-actions.

Bibliographie[modifier | modifier le code]