Les Fougerêts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page en date du 18 mai 2013 à 22:59 et modifiée en dernier par AntonyB-Bot (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

47° 44′ 23″ N, 2° 12′ 44″ O

Les Fougerêts
Les Fougerêts
Le château de Villechauve.
Blason de Les Fougerêts
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Morbihan
Arrondissement Vannes
Canton La Gacilly
Intercommunalité Communauté de communes du pays de La Gacilly
Maire
Mandat
Alain Greffion
2008-2014
Code postal 56200
Code commune 56060
Démographie
Gentilé Fougerêtais, Fougerêtaise
Population
municipale
940 hab. (2014)
Densité 47 hab./km2
Population
aire urbaine
10 480 hab.
Géographie
Coordonnées 47° 44′ 25″ nord, 2° 12′ 31″ ouest
Altitude 4 452 m
Min. −4 552 m
Max. 101 m
Superficie 19,91 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte administrative du Morbihan
City locator 14.svg
Les Fougerêts

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte topographique du Morbihan
City locator 14.svg
Les Fougerêts

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Les Fougerêts

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Les Fougerêts
Liens
Site web Site officiel

Les Fougerêts [lɛ fuʒʁɛ] est une commune française, située dans le département du Morbihan et la région Bretagne.

Ses habitants se nomment les Fougerêtais et Fougerêtaises.

Son nom breton est Felgerieg-al-Lann selon la politique de signalisation bilingue du Conseil général du Morbihan[1],[2],[3].

Les Fougerêts se trouve dans la partie gallaise de la Bretagne.

Économie

Secteur agricole (élevage et céréales, usine CECAB), industriel (Entreprise Françoise Saget et proximité société Yves Rocher) et artisanal (couverture, menuiserie, ébéniste et maître d'œuvre).

Histoire

Le site de la commune est un emplacement particulier pour l'implantation humaine : coteaux orientés au sud, présence d'une rivière, l'Oust, et d'un espace forestier important.

Les plus anciennes traces d'occupations humaines remonteraient à l'époque romaine selon les sources orales locales (voie, villa et tuiles romaines).

La toponymie de la commune comporte 23,8 % de noms d'origine bretonne[4].

Mais c'est au Moyen Âge que cette paroisse prend une relative importance : présence des Templiers au Pont d'Oust, présence de la maison de Rieux, quelques châteaux ou manoirs ruraux.

Au milieu du XXe siècle ce village connaît un exode rural important. La population parvient à se fixer à partir des années 1970 grâce à l'entreprise locale Yves Rocher.

Blasonnement

Blason ville fr Les-Fougerêts (Morbihan).svg

Les armoiries de Les Fougerêts se blasonnent ainsi :

D’or au plant de fougère arraché de trois feuilles de sinople, à la champagne coupée ondée d’hermine et d’azur à un poisson d’argent ; au chef denché de sinople à cinq palis d’ardoise d’argent accolés.
Conc. J.P. Fernandez.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 - Alain Greffion MoDem Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 940 habitants, en augmentation de 0,53 % par rapport à 2009 (Morbihan : 3,36 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7591 0581 0621 0041 1051 0219311 0481 041
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0121 0071 0591 0001 0051 0221 0791 1301 150
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1701 1841 1301 0231 011987986938852
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
777708644660739788928951940
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments

Présence de nombreuses anciennes carrières (« perrières » en langue gallèse) de schiste bleu, notamment à Saint-Jacob et à Croix-Fourché.

Au centre du cimetière, on trouve une « Pietà » classée monument historique. Nombreuses croix de chemins, lavoirs, fours, puits...

Personnalités liées à la commune

Sport

Les Fougerêts possèdent un club sportif : l'E.D.O. l'Espoir De l'Oust.

Ce club comporte différentes sections :

2011/2012 : Excellents résultats sportifs pour les deux équipes de football qui progressèrent d'une division chacune. Et pour la première fois dans l'histoire du club, l'équipe A ne connut pas la défaite du championnat.

2012/2013 : Le club atteint pour la première fois de son histoire le 5e tour de la coupe de France.

Présent sur internet par son « EDO Polo Tour »[10], qui met en scène des membres de l'EDO à travers le Monde entier avec le polo du club.

Notes et références

Notes

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références

  1. Association d'Opposition à la Signalisation Bilingue en pays gallo
  2. Article du Ouest-France du 8 juillet 2008 Edition Ploërmel
  3. Espaces bretons entre territorialisation et déterritorialisation
  4. Jean-Yves Le Moing, Les noms de lieux bretons de Haute-Bretagne, Coop Breizh, 1990, p. 350.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. Site Web du club
  10. EDO Polo Tour

Liens externes

Voir aussi