Les Concerts de poche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Concerts de poche est une association reconnue d'utilité publique, créée et dirigée par la pianiste Gisèle Magnan. Elle se définit comme un « outil culturel de lien social » et travaille à l’accessibilité et à l’appropriation des musiques dites « savantes », la musique classique, le jazz et l’opéra. Elle intervient dans toute la France.

Historique[modifier | modifier le code]

L’association Les Concerts de poche est créée en 2002 par la pianiste Gisèle Magnan, accompagnée par le compositeur claveciniste Pierre-Alain Braye-Weppe, alors âgé de 20 ans[1]. La concertiste souhaite combler le fossé qui se creuse entre la musique classique et le grand public[2]. Elle veut rendre cet art accessible à tous et faire tomber les a priori[3].

Au départ entièrement bénévole[4], l’association se professionnalise et démarre véritablement ses activités en 2005. Lancée en Seine-et-Marne, l’activité de l’association s’étend rapidement à l’Ile-de-France, l’Est, le Nord… Elle couvre désormais plus de 260 communes par an, à travers toute la France[5].

L’association est reconnue d’utilité publique depuis juin 2015[6], labellisée « La France s’engage »[7], agréée et soutenue par le ministère de l’Éducation nationale[8],[9], soutenue par le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, le ministère de la Culture et le ministère de l’Agriculture[10].

Activité[modifier | modifier le code]

L’association a développé une double activité autour de la musique classique, du jazz et de l’opéra : elle organise des ateliers musicaux auprès de publics éloignés des musiques dites « savantes », suivis de concerts tout public[11]. Elle intervient là où ces musiques sont généralement absentes, dans les campagnes et les quartiers[12].

Les ateliers[modifier | modifier le code]

Les ateliers sont destinés aux jeunes, aux adultes en difficulté sociale et isolés, aux personnes en situation de handicap, aux personnes âgées…. Basés sur la création et l’improvisation, ils sont animés par les concertistes, par un duo comédien-musicien ou par un chef de chœur[13]. Ils développent le goût de la création artistique[14], tout en donnant des clés de compréhension du concert[15]. Des ateliers d’écriture et de chant choral organisés pendant plusieurs mois permettent à des néophytes de tous âges et de tous horizons[16] de monter sur scène pour chanter, accompagnés par les musiciens, en ouverture du concert[17].

Les concerts[modifier | modifier le code]

Les concerts sont donnés par des artistes de renommée internationale et par de jeunes talents[18]. Ils se déroulent dans des salles de proximité (salles des fêtes, maisons de quartier…)[19] et s’achèvent par un verre de l’amitié, qui permet la rencontre entre le public et les artistes.

Mission sociale[modifier | modifier le code]

L’association Les Concerts de poche est un outil de lien social[20]. Elle crée une mixité sociale[21] et générationnelle[22] en permettant à des publics très éloignés de la musique de s’approprier de nouveaux répertoires, de fréquenter les concerts aux côtés de mélomanes et découvrir de nouvelles pratiques artistiques. Le travail en atelier apporte bien-être et confiance en soi aux participants[23]. Il leur donne également envie de s’investir dans de nouvelles activités culturelles et facilite leur parcours d’insertion sociale et professionnelle[24].

Chiffres[modifier | modifier le code]

En 2005, l’association Les Concerts de poche organise sa première saison avec 21 ateliers et 8 concerts en Seine-et-Marne et dans le Val-de-Marne[25]. En 2017, elle réalise 1500 ateliers et 97 concerts, touchant 41 000 personnes[26].

Durant ses 10 premières années d'activité, de 2005 à 2015, l’association Les Concerts de poche a organisé 5 000 ateliers et 500 concerts et représentations d’opéra, pour un total de 200 000 participants aux ateliers et spectateurs[27].

Artistes[modifier | modifier le code]

Des artistes de renom s’associent à la démarche[28]: Caroline Casadesus (soprano), Philippe Cassard (piano), Gérard Caussé (alto), Thibaut Cauvin (guitare), Michel Dalberto (piano), Henri Demarquette (violoncelle), Karine Deshayes (soprano), Natalie Dessay (soprano), Augustin Dumay (violon), Thomas Enhco (piano), Till Fellner (piano), Jonathan Fournel (piano), Philippe Graffin (violon), Joël Grare (percussions), David Grimal (violon), Andrea Hill (soprano), Gary Hoffman (violoncelle), Wolfgang Holzmair (baryton), Adam Laloum (piano), Romain Leleu (trompette), Thomas Leleu (tuba), Didier Lockwood (violon), Felicity Lott (soprano), Jean-Marc Luisada (piano), Arnaud Marzorati (baryton), Pascal Moraguès (clarinette), Bogdan Nesterenko (accordéon), Jérôme Pernoo (violoncelle), Michel Portal (clarinette), Nemanja Radulovic (violon), Emmanuel Rossfelder (guitare), Vassilena Serafimova (percussions), Victor Villena (accordéon), David Walter (hautbois), Jean-François Zygel (piano), le Quatuor Ebène (cordes), le Quatuor Modigliani (cordes), le Quintette Moraguès (vents)…

Brigitte Engerer (piano) et Gustav Léonhardt (clavecin) ont également participé aux Concerts de poche, avant leur disparition.

Références[modifier | modifier le code]

  1. La Lettre du musicien n°293, "Les multiples activités de Gisèle Magnan", février 2004
  2. Le Journal de l'Union, "Le classique en terre inconnue", 23 mars 2014
  3. Version Femina"Ces femmes qui changent le monde", mai 2012
  4. La Croix, "Petites salles, grandes émotions", 2 novembre 2012
  5. L'Union, "Les Concerts de poche ont 10 ans", 15 mars 2015
  6. « Décret du 5 juin 2015 portant reconnaissance d'une association comme établissement d'utilité publique », sur legifrance.gouv.fr, .
  7. « Les Concerts de poche récompensés à l'Elysée », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  8. « Les Concerts de poche », sur Eduscol, ministère de l'Education Nationale
  9. « Liste des associations agréées par le ministère de l'Education nationale », sur education.gouv.fr.
  10. « De la musique classique, du jazz et de l'opéra au lycée agricole », sur Ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt
  11. « La musique classique, ce n'est pas que pour les vieux », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  12. Le Parisien Magazine, "La musique classique pour tous", 9 mai 2014
  13. « Schubert, c'est dans la poche! », L'Humanité,‎ (lire en ligne)
  14. « La musique classique comme les Amandinois ne l'ont jamais entendue », L'Observateur du valenciennois,‎
  15. « La cantatrice star initie les gamins des cités à l'opéra », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  16. « La musique classique s'ouvre à tous les publics avec Les Concerts de poche », sur France 3, édition nationale du 19/20,
  17. « 50 choristes des quartiers de Soissons en lever de rideau des Airs d'opéra de Mozart », L'Axonais,‎
  18. « L'invitée de la matinale: Gisèle Magnan », sur LCI, la matinale,
  19. « Le classique se démocratise », Le journal de l'Union,‎
  20. « Les Concerts de poche en banlieue: créateurs de lien social », sur France musique,
  21. « Concerts de poche, ou comment sortir la musique classique des salles traditionnelles », Télérama,‎ (lire en ligne)
  22. « Petits et grands aux Concerts de poche », sur France 5, Les Maternelles,
  23. « Soissons: le chant rapproche les gens », sur France 3 Picardie,
  24. « Les Concerts de poche, la musique classique pour tous! », Le Point,‎ (lire en ligne)
  25. « Rencontre avec Gisèle Magnan, fondatrice et directrice des Concerts de poche - Là où l'on aime la musique », sur Concertclassic.com,
  26. « L'invitée de la matinale: Gisèle Magnan », sur France Musique,
  27. « Musique: célébration des 10 ans des Concerts de poche », sur Radio France Internationale,
  28. « Les Concerts de poche jouent avec les grands », La Vie,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel