Florian Hollard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hollard et Monod.
Florian Hollard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Père
Parentèle
Auguste Hollard (grand-père)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Florian Hollard (né le à Montrouge) est un musicien, professeur de musique et chef d'orchestre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Florian Hollard est le fils du résistant Michel Hollard, qui était le fils du chimiste Auguste Hollard[1],[2] et de Pauline Monod.

Il dirige durant plusieurs années l'Orchestre symphonique de Tours[3] et est professeur au conservatoire régional de cette ville. Il est maître de chapelle de l'église protestante de l'Oratoire du Louvre à Paris[4], et professeur à l'École normale de musique[5],[6].

Il est l'auteur d'un livre sur son père, Michel Hollard, dont les activités de résistance ont permis le démantèlement, par l'armée britannique, d'une rampe de lancement de fusées V1[7]. Il consacre un article au musicien Anton Bruckner dans l'Encyclopædia Universalis.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Michel Hollard, le Français qui a sauvé Londres, Paris, Le Cherche midi, 2005, 315 p.[2].
  • Florian Hollard, « Bruckner (Anton) 1824–1896 », dans Encyclopædia Universalis, t. 3 : Corpus, Paris, (ISBN 2-85229-282-3)[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mathieu Nival, « Généalogie de Mathieu Nival : Florian Hollard », sur gw.geneanet.org (consulté le 8 août 2017).
  2. a et b « Comptes-rendus de lecture Michel Hollard. Le Français qui a sauvé Londres », sur www.fondationresistance.org (consulté le 16 décembre 2018).
  3. « Archives de l'opéra de Tours » (consulté le 22 décembre 2018).
  4. Édith Weber, « Les 70 ans du chœur de l'Oratoire du Louvre: Itinéraire et profils », Bulletin de la Société de l'histoire du protestantisme français, vol. 151, no 3,‎ , p. 489-500 (lire en ligne, consulté le 22 décembre 2018).
  5. Florian Hollard, sur le site de la Bibliothèque nationale de France.
  6. « Florian Hollard », sur Babelio (consulté le 16 décembre 2018).
  7. John Lichfield, « The man who saved London », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le 22 décembre 2018).
  8. Fiche Légifrance
  9. Anton Bruckner, dans l'Encyclopedia Universalis.

Liens externes[modifier | modifier le code]