Le Quart d'heure américain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Quart d'heure américain est un film français réalisé par Philippe Galland[1] sorti en 1982.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ferdinand (Gérard Jugnot), « laissé-pour-compte » et chômeur de longue durée habitant dans un taudis de la banlieue parisienne, rencontre par hasard Bonnie (Anémone) sur une route, lors d'un jeu radiophonique itinérant dont elle est l'une des animatrices.

Sélectionné pour le jeu, dans l'euphorie il panique et fait une sortie de route au volant de sa Peugeot 404 break. Complètement sonné, Ferdinand est interpellé par celle-ci afin de participer à son jeu auquel il ne gagnera finalement qu'une misérable enveloppe d'argent. Se sentant responsable de l'accident puis abandonnée sur place par ses collègues, Bonnie décide d'aider Ferdinand à repartir avec sa voiture et elle apprend lors de sa reconduite qu'il ne supporte plus ses conditions d'existence, préférant fuir Paris pour une destination lointaine afin d'y refaire sa vie.

Par grandeur d'âme et par pitié, Bonnie invite Ferdinand chez elle. Ce dernier très touché par la générosité de Bonnie, devient entreprenant et Bonnie finit par céder.

À sa grande surprise, Ferdinand s'avère être un excellent amant. Cette situation met très mal l'aise Bonnie compte tenu de l'attirance physique qu'elle éprouve pour Ferdinand et du niveau social désastreux de ce dernier parfaitement incompatible avec ses fréquentations branchés de son milieu radiophonique parisien. Malgré cette opposition et ce décalage, Bonnie n'arrivera pas à se détacher de Ferdinand…


Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Ferdinand : Homme âgé d'une trentaine d'années et pas très présentable, il occupe un loft sordide situé en banlieue (vraisemblablement situé dans le Val-de-Marne…). Il survit tant bien que mal à l'aide de boulots éphémères, avec un savoir-faire dont quiconque peut douter. Cependant, il se révèle être un fin dessinateur d'architecture navale : il aime concevoir des bateaux destinés à la pêche et a même commencé la construction d'un trimaran pouvant servir à cette tâche, un travail qui restera à jamais inachevé. Il se déplace au volant d'une vieille Peugeot 404 commerciale dont l'état général laisse à désirer, avec laquelle il envisage sans crainte, de voyager avec celle-ci pour son périple routier à destination de Bangkok
  • Bonnie : Animatrice de Radio 1 d'apparence sexy et résolument carriériste, elle vit dans un appartement à la décoration branchée. D'abord sous l'emprise de son compagnon d'animation, elle tient à s'affirmer au sein de la station et s'apprêtera à créer une nouvelle émission avec l'aide (de loin…) de François-Albert. Lors d'une énième dispute avec Ferdinand, elle révèle avoir vécu dans la pauvreté durant toute son enfance.
  • François-Albert : Il est dirigeant d'un des départements de Radio 1. Dans la pratique, il représente davantage l'archétype du responsable peu impliqué professionnellement mais gagnant très bien sa vie. Il parvient même à se faire hospitaliser pour une simple brûlure au doigt, une douleur qui le perturbe curieusement dans son comportement. Il vit dans un appartement assez coquet à Garches où l'on peut le voir avec Bonnie dans une voiture de collection transformée en lit au milieu de son salon.
  • Joël : Ami de Ferdinand aussi macho que railleur, il est dépanneur et mécanicien automobile à son compte dans un garage assez vague de la banlieue parisienne. Il roule au volant d'une superbe voiture de sport des années 1960 et vit avec une jeune femme pour le moins aguicheuse. Pour ses prochains, il prouve sans complexe ses talents professionnels pour truquer ou voler des voitures, ce qui lui vaudra plus tard la visite mémorable d'une brigade de police sur son lieu de travail.
  • Léa : Elle est l'ex-compagne de Ferdinand qui a été délaissée par ce dernier et dont les relations demeurent tendues. Elle laisse facilement exploser sa colère, en particulier lorsque Ferdinand tente d'obtenir de sa part le remboursement d'un réfrigérateur prétendument acheté lors de leur vie en couple. Outrée d'entendre une telle chose, elle lui rend immédiatement cet appareil ménager et chasse son ex-compagnon qui doit tant bien que mal transporter son lourd chargement à l'aide… d'un vélo !

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le jeu itinérant animé par Bonnie Roulez avec Radio 1 est librement inspiré du jeu Europe Stop diffusé sur Europe 1 pendant les années 1970 et les années 1980.

Pendant l'émission de nuit animé par Sophie (Michèle Moretti), un auditeur au fort accent espagnol ou portugais passe à l'antenne pour exprimer ses déboires. On peut aisément reconnaître que la voix de l'auditeur est celle de Thierry Lhermitte, l'acolyte et l'ami de Gérard Jugnot et Anémone.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]