Le Peuple de l'abîme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Peuple de l'Abîme
Image illustrative de l’article Le Peuple de l'abîme
Dorset Street de Londres dans le fameux quartier Whitechapel, photographié en 1902 pour Le Peuple de l'abîme

Auteur Jack London
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Version originale
Langue Anglais américain
Titre The People of the Abyss
Éditeur Macmillan Publishers
Lieu de parution New York
Date de parution 1903
Version française
Traducteur Paul Gruyer et Louis Postif
Éditeur G. Grès et Cie
Lieu de parution Paris
Date de parution 1926

Le Peuple de l'abîme (The People of the Abyss) est un livre de Jack London publié en 1903.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Peuple de l'abîme est un livre de Jack London sur la vie dans l'East End de Londres de 1902. Il a écrit ce témoignage de première main après y avoir vécu (y compris le quartier de Whitechapel) pendant plusieurs mois, logeant parfois dans les hospices pour pauvres ou dormant dans la rue. Les conditions de vie qu'il a connues et décrites sont celles qui étaient endurées par les quelques 500 000 Londoniens pauvres de l'époque.

Pour cet ouvrage, Jack London s'est notamment inspiré de How the Other Half Lives de Jacob Riis, qui avait fait de même dans les quartiers pauvres de New York ; lui aussi avait accompagné ses textes de photographies.

Éditions[modifier | modifier le code]

Éditions en anglais[modifier | modifier le code]

  • The People of the Abyss, dans le Wilshire's Magazine[1], onze épisodes de mars 1903 à janvier 1904.
  • The People of the Abyss, un volume chez Macmillan Publishers, New York, octobre 1903.

Traductions en français[modifier | modifier le code]

  • Le Peuple de l'Abîme, en feuilleton dans Le Quotidien en mars 1926.
  • Le Peuple de l'Abîme, traduit par Paul Gruyer et Louis Postif, juin 1926 (avec des coupures).
  • Le Peuple de l'Abîme, traduit par François Postif, 1975.
  • Le Peuple de l'Abîme, traduit par Véronique Béghain, Gallimard, 2016[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Une publication de Gaylord Wilshire (en).
  2. Jack London, Romans, récits et nouvelles, tome I, édition publiée sous la direction de Philippe Jaworski, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 2016 (ISBN 9782070146475)