Le Fils du loup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

.

Le Fils du loup
Publication
Auteur Jack London
Titre d'origine
The Son of the Wolf
Langue Anglais américain
Parution Boston (États-Unis)
Houghton, Mifflin and Co.
1900
Recueil
Traduction française
Traduction M. S. Joubert
Parution
française
Paris
Éditions Crès
1926
Intrigue
Genre Nouvelle d'aventure
Nouvelle précédente/suivante

Le Fils du loup (titre original : The Son of the Wolf) est une nouvelle américaine de Jack London publiée aux États-Unis en 1900. En France, elle a paru pour la première fois en 1926[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Scruff Mackenzie est un aventurier chercheur d’or, il parcourt le grand nord depuis vingt ans. Un jour, las de sa solitude il décide de trouver une femme. Pour cela, il se rend dans la tribu des Sticks « Les Fils du corbeau » qui n’aime pas « les fils du loup » les hommes blancs. Il offre un « Pollach » une fête très réputée et des cadeaux au chef. Il reste dans cette tribu pendant deux ans, il a compris tout leur vocabulaire. Mais la méfiance des jeunes de la tribu se transforme en jalousie quand ils comprennent que l’étranger a l’intention de demander la belle Zarinska, la fille du chef…

Les personnages[modifier | modifier le code]

Dans ce livre, Jack London brosse le portrait de plusieurs personnages :

  • le shaman : le shaman est un prêtre médecin.
  • Zarinska : la fille du chef. Scruff Mackenzie tombe amoureux d’elle.
  • Scruff Mackenzie : le fils du loup, il aime Zarinska.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Notice n°: FRBNF41663001 de la Bibliothèque nationale de France