Le Bal des vampires (musical)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Bal des vampires (homonymie).

Le Bal des vampires
Image décrite ci-après
Steve Barton (Krolock) à l'avant-première du Bal des Vampires à Vienne, en 1997.

Titre original Tanz der Vampire
Livret Michael Kunze
Sources Le Bal des vampires (1967)
Musique Jim Steinman
Mise en scène Roman Polanski
Chorégraphie Dennis Callahan
Décors William Dudley
Costumes Sue Blane
Première
Raimund Theater, Vienne, Autriche
Langue d’origine Allemand
Pays d’origine Drapeau de l'Autriche Autriche

Le Bal des vampires est une comédie musicale de Jim Steinman et Michael Kunze, tirée du film réalisé par Roman Polanski en 1967. Le musical a été créé le 4 octobre 1997 dans une mise en scène de Roman Polanski à Vienne au Raimund Theater. Le spectacle s'est produit ensuite en Allemagne, à Stuttgart, Hambourg et Berlin.

Le 8 octobre 2005, traduit sous le titre Taniec Wampirów, s'est célébré la Première à Varsovie (Pologne). En juin 2007 la première hongroise a eu lieu à Budapest sous le titre Vámpírok Bálja. Depuis septembre 2010 le spectacle peut se voir dans sa version flamande au Stadsschouwburg d'Anvers (Belgique) sous le nom Dans der Vampieren.

La société de production Stage Entertainment annonce la venue du spectacle en France pour l'automne 2014, dans une version traduite en français et remise en scène par Roman Polanski au théâtre Mogador[1].

La comédie musicale a été nommée aux Globes de Cristal en 2015 dans la catégorie Meilleure Comédie Musicale.

Le Bal des vampires dans le monde[modifier | modifier le code]

Le spectacle a eu lieu dans les pays suivants :

Final du Bal des vampires (Taniec wampirów) à Varsovie

L'Histoire[modifier | modifier le code]

Alfred, étudiant apeuré est à la recherche de son compagnon et mentor le professeur Abronsius perdu dans la neige de Transylvanie. Celui-ci est en expédition scientifique dans le but de prouver aux incrédules de Königsberg ses théories sur le vampirisme. Alfred le retrouve complètement gelé et l'emporte avec lui.

Dans une auberge, où ils sont recueillis, le professeur et son étudiant trouvent un premier indice de la présence de vampires: l'abondance d'ail. Mais chacun des clients présent nie l'existence de vampires et l'aubergiste, Chagal, refuse même de reconnaître la présence d'un château à proximité.

Pendant que le professeur Abronsius continue ses tentatives de localisation des vampires, Alfred tombe amoureux de Sarah, la charmante fille de l'aubergiste. Mais le jeune étudiant a un rival de taille, le Comte von Krolock, un vampire qui a également des vues sur la jolie Sarah. Krolock enlève la jeune fille et l'enferme dans son château…

Thèmes musicaux[modifier | modifier le code]

De nombreuses chansons et morceaux musicaux viennent d'œuvres antérieures de Jim Steinman :

  • Une des chansons les plus célèbres et thème récurrent de la comédie musicale, Totale Finsternis (Eclipse totale) correspond à la chanson Total Eclipse of the Heart, succès de Bonnie Tyler en 1983.
  • La chanson du Comte von Krolock Unstillbare Gier (Insatiable avidité) semble avoir pour modèle Objects In The Rear View Mirror May Appear Closer Than They Are, chanté par Meat Loaf.
  • Le final du Bal des Vampires est à l'origine dans la bande originale du film Les Rues de feu, avec Tonight is what it means to be young.
  • Les morceaux Gott ist tot (Dieu est mort), Einladung zum Ball (Invitation au bal) et Tanzsaal (Salle de danse) sont basés sur la chanson Original Sin qui se trouve sur l'album du même nom du groupe Pandora's Box, repris plus tard par Meat Loaf dans Welcome to the Neighbourhood.
  • La chanson Ewigkeit (Éternité) vient d'un autre musical de Steinman intitulé Neverland et se trouve également chanté par Meat Loaf dans Great Boleros of Fire (Live Intro) extrait de Bat Out of Hell – 25th Anniversary Edition.
  • Vor dem Schloss (Devant le château) provient également du musical de Steinman Neverland et correspond au titre City Night. La ligne mélodique est aussi dans Left In The Dark de l'album Bad For Good (retravaillée plus tard par Meat Loaf dans Welcome to the Neighbourhood mais cette fois sans la mélodie).
  • L'Ouverture du musical, équivalent de la chanson The Storm, est souvent reprise dans les productions de Steinman, par exemple :
    • L'original du morceau se trouve dans le Musical de Steinman The Dream Engine sous la forme d'un solo de guitare électrique.
    • Premier titre de l'album solo de Steinman Bad for Good
    • Un extrait est utilisé au début du deuxième acte du musical de Steinman et Andrew Lloyd Webber Whistle down the Wind.
    • Intro de Seize the Night de l'album de Meat Loaf Bat Out of Hell III: The Monster Is Loose
  • L'introduction de la chanson Carpe Noctem ainsi que le morceau Sink mit mir ins Meer der Zeit basés sur la chanson Come with me, we know love des musicals de Steinman More than you deserve et Neverland.
  • La rapide intro au piano et guitare électrique de Carpe Noctem se trouve dans la version de Meat Loafs de Good Girls Go The Heaven (Bad Girls Go Everywhere) tiré de l'album Bat Out of Hell II: Back Into Hell, mais pas dans l'original de l'album solo de Steinman.
Marjan Shaki & Lukas Perman à Vienne en 2009
  • La partie rapide au piano et guitare électrique du milieu de Carpe Noctem initialement parue en 1984 dans la chanson de Steinman Nowhere Fast, se trouve sur l'album Streets of Fire – Original Motion Picture Soundtrack interprétée par Fire Inc. Cette chanson est aussi l'air d'ouverture du film Les Rues de feu chanté par Diane Lane. Elle se retrouve plus tard sur l'album de Meat Loaf Bat Out of Hell II: Back Into Hell de 1993 ré-intitulé Back into Hell.
  • Le morceau Das Gebet (la prière) et Stärker als wir sind (plus forts que nous) ont été ajoutés au musical 2000 pour la production de Stuttgart.
  • La chanson Carpe Noctem est apparue en 2006 comme Seize the Night sur l'album de Meat Loaf Bat out of Hell III: The Monster is Loose, cette fois-ci, c'est la version du musical qui est donc l'originale.
  • La chanson Wenn Liebe in dir ist (quand l'amour est en vous) vient de la chanson Little Bombardier, écrite par David Bowie.
  • La chanson Für Sarah (pour Sarah) vient de Milady du musical de Jim Steinman The Confidence Man.
  • La Chanson Draussen ist Freiheit (Dehors, c'est la liberté) emprunte des éléments de Something of this Masquerade may follow, également de The Confidence Man.

Chansons principales[modifier | modifier le code]

Premier acte[modifier | modifier le code]

  • Ouverture, Orchestre
  • Hé, Ho, Hé, Professeur!, Alfred
  • De l'ail, Rebecca, Magda, Chagal, Villageois
  • Dieu m'a donné une fille, Chagal
  • Je crois qu'on m'a souri..., Alfred, Sarah, Chagal, Rebecca, Magda, Professeur Abronsius, Voix des Vampires
  • Je t'attends, Comte Von Krolock, Sarah, Voix des Vampires
  • Tout est si clair, Chagal, Rebecca, Magda, Koukol
  • La logique et la science, Professeur Abronsius, Chagal, Magda, Rebecca
  • Vous êtes vraiment un ange, Alfred, Sarah
  • Invitation au bal, Comte von Krolock, Sarah
  • Le grand air, Sarah, Alfred
  • Les bottines rouges, Sarah, Comte Von Krolock
  • La prière, Rebecca, Magda, Alfred, Sarah, Comte Von Krolock, Ensemble
  • La fuite de Sarah, Chagal, Rebecca
  • Wuscha Busha, Villageois, Bûcherons, Abronsius, Alfred, Rebecca, Magda
  • La mort vous change un homme, Magda
  • La vérité si je meurs, Chagal
  • Devant le château, Comte Von Krolock, Professeur Abronsius, Alfred, Herbert
  • Crois en moi!, Comte Von Krolock, Alfred

Deuxième acte[modifier | modifier le code]

  • Cette nuit restera éternelle, Portraits des Ancêtres, Sarah, Comte von Krolock
  • Carpe Noctem, Vampires
  • Une bonne journée, Alfred, Koukol, Professeur Abronsius
  • Pour Sarah, Alfred
  • Des jours comme ça, Alfred, Professeur Abronsius
  • La loi de la nature, Chagal, Magda
    Tanz der Vampire, Theater des Westens à Berlin, juin 2013
  • La mort vous change une femme, Magda
  • Qu'est-ce que tu veux...!, Chagal, Magda
  • Des livres!, Professeur Abronsius, Alfred
  • Sarah dans la salle de bains, Alfred, Sarah
  • Encore des livres!, Professeur Abronsius
  • Quand l'amour est en toi, Alfred, Herbert
  • Bien vu Professeur!, Comte Von Krolock, Professeur Abronsius, Alfred
  • Longue est la nuit, Vampires
  • L'insatiable apétit, Comte von Krolock
  • La salle de bal, Comte von Krolock, Vampires
  • Cette nuit restera éternelle (reprise), Vampires, Comte Von Krolock, Sarah
  • Le grand air (reprise), Alfred, Sarah
  • Le bal des vampires (final) Troupe

Disques[modifier | modifier le code]

  • 1998 Tanz der Vampire – Die Höhepunkte der Welt-Uraufführung - Sélections des meilleures chansons du spectacle.
  • 1998 Tanz der Vampire – Gesamtaufnahme – Uraufführung - Album original
  • 2005 Castalbum de la production polonaise
  • 2006 Castalbum de la production japonaise
  • 2007 Castalbum de la production hongroise
  • 2007 10 Jahre Tanz der Vampire – Das Jubiläumskonzert - Concert anniversaire pour les dix ans du spectacle.
  • 2010 Tanz der Vampire – Enregistrement live pour la nouvelle version viennoise
  • 2010 Castalbum de la production belge

Le Bal des vampires en France[modifier | modifier le code]

Le spectacle se joue en français au Théâtre Mogador à Paris du 16 octobre 2014 au 28 juin 2015 dans une mise en scène de Roman Polanski, et une adaptation française de Ludovic-Alexandre Vidal et Nicolas Nebot. Il reçoit le Molière de la création visuelle en 2015[2].

Rôles principaux

Ensemble

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Bal des vampires à Paris « Copie archivée » (version du 3 mars 2016 sur l'Internet Archive), sur stage-entertainment.fr
  2. Palmarès complet, sur europe1.fr, consulté le 28 avril 2015

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) « Musical-Onlineabstimmung. „Tanz der Vampire“ bleibt ein Musicalhit », Stuttgarter Zeitung,‎ (lire en ligne).
  • « Roman Polanski sur Le Bal des vampires à Mogador : "J'ai fait ce qui me plait à moi" », RTL,‎ (lire en ligne).
  • Marie-Lou Azais, « Le Bal des Vampires de Polanski au théâtre de Mogador », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  • Emmanuelle Jardonnet, « Polanski revient à son « Bal des vampires », version comédie musicale », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Laurence Le Saulx, « “Le Bal des vampires” en comédie musicale à Mogador en 2014 », Télérama,‎ (lire en ligne).
  • Stéphane Leblanc, « Avec «Le Bal des vampires», ça va saigner à la rentrée », 20 minutes,‎ (lire en ligne).
  • Karele Fitoussi, « "Le bal des vampires", the musical. Roman Polanski, mordu de vampires », Paris Match,‎ (lire en ligne).
  • « Le Bal des Vampires: la comédie musicale signée Polanski pour 2014 », L'Express,‎ (lire en ligne).
  • (en) Michael Riedel, « Hate at 1st bite: how ‘Vampires’ goty drained of itd blood », New York Post,‎ (lire en ligne).
  • (en) Jesse McKinley, « 'Dance of the Vampires,' a $12 Million Broadway Failure, Is Closing », New York Times,‎ (lire en ligne).
  • (nl) « Mogelijk 150 medewerkers musical zonder job door boycot Studio 100 », De Morgen,‎ (lire en ligne).

Webographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]