Larry Tremblay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Larry Tremblay
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
(68 ans)
Chicoutimi
Nationalité
Canadien
Formation
Activité
Dramaturge, écrivain, metteur en scène, comédien, romancier, poète
Autres informations
Genres artistiques
Distinctions
Œuvres principales
L'Orangeraie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Larry Tremblay est un dramaturge, metteur en scène, comédien, romancier, poète, professeur et écrivain québécois[1]. Il est né le (68 ans) à Chicoutimi[1]. Ses œuvres théâtrales, produites dans de nombreux pays, ont été maintes fois récompensées[1]. Son roman L'Orangeraie – désormais un incontournable de nos lettres – a notamment remporté le Prix des libraires du Québec et le Prix littéraire des collégiens[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Larry Tremblay est né le à Chicoutimi. Après avoir complété une maîtrise en théâtre à l'Université du Québec à Montréal, il fait plusieurs voyages en Inde où il se spécialise en kathakali, une forme de théâtre ancestral dansé[1]. Sa production sera imprégnée par cet art indien qui, même s'il n'en sera pas le principal sujet, influencera son écriture[1].

Il est d'abord reconnu comme comédien pour son incarnation solo des quatre personnages de Provincetown Playhouse, juillet 1919, j'avais 19 ans, une pièce écrite par Normand Chaurette et produite par la compagnie de théâtre saguenéenne Les Têtes Heureuses[3]. Avec le temps, l'auteur voit plusieurs de ses œuvres théâtrales traduites en différentes langues — plus d'une douzaine, dont l'anglais, l'allemand, l'italien, l'espagnol et le tamoul[1]. Elles ont également été produites dans de nombreux pays[2]. En plus de sa production artistique, il enseigne le jeu et l'écriture dramatique à l'École supérieure de théâtre de l'Université du Québec à Montréal[2].

En 2006, quatre de ses pièces sont présentées sur les scènes montréalaises dont La hache qu’il met en scène au Théâtre de Quat’Sous et qui récolte trois nominations au Gala des Masques 2006[4].

Larry Tremblay a publié un peu plus d'une vingtaine de livres de plusieurs genres, comme poésie, textes dramatiques, essais et romans[5]. Le Christ obèse a été finaliste au Prix littéraire des collégiens[2].

L'auteur est particulièrement préocupé par le travail corporel des comédiens[6]. Grâce à ses connaissances du kathakali et de d'autres approches occidentales, il affirme que le corps du comédien se transforme lorsque celui-ci doit incarner un personnage, ce qui permet l'apparition d'un nouveau corps imaginaire.[6]

L'Orangeraie est l'une de ses œuvres particulièrement appréciée par le public, car les enfants autant que les adultes peuvent s'y identifier[7]. Grâce à cette œuvre distribuée dans 12 pays, il a gagné le prix de la Culture et Bibliothèques pour tous[7]. L'Orangeraie a fait partie deux ans de suite de la liste des incontournables de l'émission Plus on est de fous, plus on lit! sur ICI Radio-Canada Première[7].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Romans et récits[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  • Le Crâne des théâtres : essais sur les corps de l'acteur, Montréal, Leméac, 1993 , 135 p. (ISBN 9782760903425)

Œuvres traduites par l'auteur[modifier | modifier le code]

  • Paroles volées (Une comédie de l'incertitude), traduction en français de l'œuvre originale espagnole Plagio de palabras (Una comedia de la incertidumbre) écrite par Elena Guiochíns.

Prix et honneurs[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Corps déjoué: Figures du théâtre de Larry Tremblay, dir. Gilbert David, Carnières-Morlanwelz (Belgique), Lansman, 2009.
  • Bibliographie commentée sur Larry Tremblay, Sophie Croteau, site duCentre des auteurs dramatiques du Québec, décembre 2010.
  • Dragonfly of Bombay : entretien sur le kathakali, Larry Tremblay, Laurent Lalanne, Jessie Mill, Carnières-Morlanwelz, Belgique, Lansman, 2011, 47 p. (ISBN 9782872828531 et 2872828532)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i « Larry Tremblay | l'Encyclopédie Canadienne », sur www.thecanadianencyclopedia.ca (consulté le )
  2. a b c et d « Recherche - L'Île », sur www.litterature.org (consulté le )
  3. La pièce fut présentée par les Têtes Heureuses du 25 octobre au 24 novembre 1984, à la Maison Carrée, à Chicoutimi, dans une mise en scène de Pierre Fortin. À ce sujet, voir Gilbert David, « Provincetown Playhouse, juillet 1919, j’avais 19 ans », Jeu: revue de théâtre, no 34,‎ , p. 140-142 (lire en ligne)
  4. « CEAD - Larry Tremblay », sur www.cead.qc.ca (consulté le )
  5. « Larry Tremblay », sur L'infocentre littéraire des écrivains québécois (consulté le )
  6. a et b (en) Alain Fournier, « Larry Tremblay. Le Crâne des Théâtres », Theatre Research in Canada / Recherches théâtrales au Canada,‎ (ISSN 1913-9101, lire en ligne, consulté le )
  7. a b c et d Claudia Larochelle, « 7 questions à Larry Tremblay », sur L’actualité, (consulté le )
  8. http://1erepsj.blogspot.com/2019/01/larry-tremblay-lorangeraie-lecture.html
  9. « Éditions La Table ronde - fiche livre de L'Orangeraie », sur http://www.editionslatableronde.fr (consulté le )
  10. a b et c « Récipiendaires des Prix littéraires – Salon du livre – Du Saguenay–Lac-Saint-Jean » (consulté le )
  11. Solange Lévesque, « Théâtre - Parole de fleuve », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  12. Communiqué de presse de l'Université du Québec à Montréal (consulté le 5 novembre 2012). et Communiqué de presse du Conseil des Arts du Canada (consulté le 5 novembre 2012
  13. « Vingt-six auteurs dramatiques en nomination pour le Prix Siminovitch de théâtre 2008   », sur nouvelles.bmo.com (consulté le )
  14. « CEAD - Prix Michel-Tremblay », sur www.cead.qc.ca (consulté le )
  15. « Titres en lice « Prix littéraire des collégiens », sur prixlitterairedescollegiens.ca (consulté le )
  16. « Larry Tremblay remporte le prix littéraire des collégiens », (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]