Étang de Lanoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lac de Lanoux)

Estany de Lanós
Étang de Lanoux
Image illustrative de l’article Étang de Lanoux
Lac du Lanoux, entre le pic Carlit
et le col de Puymorens.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Subdivision Angoustrine-Villeneuve-des-EscaldesVoir et modifier les données sur Wikidata
Département Pyrénées-Orientales
Géographie
Coordonnées 42° 35′ 21″ nord, 1° 54′ 14″ est
Type Barrage
Montagne PyrénéesVoir et modifier les données sur Wikidata
Superficie 1,71 km2
Altitude 2 213 m
Profondeur 75 m
Volume 73 millions de m3
Hydrographie
Alimentation Font Vive
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées
(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Estany de Lanós Étang de Lanoux
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales
(Voir situation sur carte : Pyrénées-Orientales)
Estany de Lanós Étang de Lanoux

Situé dans les Pyrénées-Orientales, le lac ou étang de Lanoux (en catalan Estany de Lanós[1]), est le plus grand lac des Pyrénées françaises. Il mesure 2 500 mètres de longueur, 500 mètres de largeur et 75 mètres de profondeur. Sa superficie est de 1,71 km2 et son altitude de 2 213 mètres[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Selon le Nomenclàtor toponímic de la Catalunya del Nord de l'université de Perpignan, le nom du lac est estany de Lanós en catalan et étang du Lanoux en français[3]. L'IGN, dans sa carte topographique à 125000, utilise « Estany de Lanós ou Étang de Lanoux », et Estany de Lanós dans les autres cartes. Lluís Basseda le nomme llac Lanós[4]. EDF, qui gère le barrage et les installations hydroélectriques associées, parle de l'étang du Lanoux[5].

La description de la ZNIEFF « vallée du Lanoux » utilise aussi bien lac du Lanoux que étang de Lanoux[6].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le lac se trouve entièrement sur la commune d'Angoustrine-Villeneuve-des-Escaldes.

Son bassin versant est celui du Carol, affluent du Sègre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le lac Lanoux fit l'objet d'un différend entre la France et l'Espagne en 1957. La France voulait dévier le cours d'eau afin de le faire passer via une usine hydroélectrique. La conduite traverserait la ligne de partage des eaux Méditerranée-Atlantique pour déboucher dans la vallée de l'Ariège, privant ainsi l'Espagne de cet apport en eau. Celle-ci opposa alors son véto, bien que la France ait fait des concessions, entre autres que l'eau soit restituée au Carol et à son bassin versant naturel. Après un passage au Tribunal arbitral, l'Espagne est déboutée et celui-ci donne raison à la France[7]. Depuis, une partie des eaux du Carol partent dans l'Ariège via l'usine de l'Hospitalet, elles sont compensées au m3 près par une dérivation partielle des eaux de l'Ariège vers le Carol via un tunnel en aval du village de Porté.

Barrage[modifier | modifier le code]

A l’origine un lac naturel, le lac Lanoux était déjà le plus grand des Pyrénées françaises avec 84 ha pour 20 millions de m3. Surélevé par un barrage construit de 1957 à 1960. il est passé à 172 ha et 70,7 millions de m3 avec une longueur de 2800 m, une largeur moyenne d’environ 500 m et une profondeur de 93 m .

La hauteur du barrage est de 45 m, sa longueur de crête de 176 m, sa largeur de crête de 2 m avec une largeur à la base de 6.00 m pour un volume de 25 000 m3.

Voies d'accès[modifier | modifier le code]

Par le sud-ouest, on peut l'atteindre en suivant des sentiers balisés soit depuis le col de Puymorens (1 919 m), en franchissant la Portella de Lanós (2 468 m), soit depuis le village de Porté-Puymorens (1 600 m), en suivant le GR 7.

Par l'est, on peut le rejoindre depuis le lac des Bouillouses (2 025 m) par deux itinéraires différents. Soit en gravissant le pic Carlit (2 921 m), soit par le GR 10, en franchissant la Portella de la Grave (2 426 m).

Randonnée[modifier | modifier le code]

Venant du Donezan, le sentier de grande randonnée 7 (sentier européen E4) passe par l'étang dans l'étape de Mirepoix à Andorre-la-Vielle..

Galerie[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Gervais, « L'affaire du lac Lanoux, étude critique de la sentence arbitrale du Tribunal arbitral. », Annuaire français de droit international, vol. 6,‎ , p. 372-434 (DOI 10.3406/afdi.1960.911, lire en ligne, consulté le 1er mars 2014)
  • Lluís Basseda, Toponymie historique de Catalunya Nord, t. 1, Prades, Revista Terra Nostra, , 796 p.
  • Fédération des Réserves Naturelles Catalanes, Groupe Ornithologique du Roussillon et Soldanelle, « 910030138, Vallée du Lanoux » [PDF], Paris, INPN, SPN-MNHN

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Par comparaison, la superficie du lac Léman est d'environ 580 km2.
  3. (ca)(fr)Institut d’Estudis Catalans, Université de Perpignan, Nomenclàtor toponímic de la Catalunya del Nord, Barcelone, (lire en ligne)
  4. Basseda 1990, p. 303, 304.
  5. « Aménagement hydroélectrique de l'Hospitalet » [PDF], sur edf.fr, EDF.
  6. Fédération des Réserves Naturelles Catalanes, Groupe Ornithologique du Roussillon et Soldanelle.
  7. L'affaire du lac Lanoux