Alcanadre (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alcanadre.

Alcanadre
(espagnol : río Alcanadre)
Illustration
L'Alcanadre au salto de Bierge.
Carte.
Bassin du río Cinca dans le bassin collecteur de l'Èbre
Caractéristiques
Longueur 147 km
Bassin ?
Bassin collecteur Èbre
Débit moyen 15 m3/s
Cours
Source Sierra de Galardón, province de Huesca
· Altitude 1 700 m
Confluence Cinca
· Localisation Ballobar
· Coordonnées 41° 37′ 03″ N, 0° 12′ 20″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de l'Espagne Espagne
Province province de Huesca
Régions traversées Aragon Aragon

L'Alcanadre (en espagnol : río Alcanadre) est une rivière de la province de Huesca, en Aragon (nord de l'Espagne), et un sous-affluent de l'Èbre via le Cinca et le Sègre.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Alcanadre prend sa source dans la sierra de Galardón et se jette dans le Cinca près de la ville de Ballobar.

Canyonisme dans l'Alcanadre[modifier | modifier le code]

Río Alcanadre, début de la section de canyoning nommée Barrasil (au nord-ouest et à l'ouest du village de Rodellar). Le point de vue est situé entre La Piscineta et l'arrivée du sentier d'accès (dans les roches ocre, à gauche, en haut de l'image)
Le río Alcanadre, juste en amont de El Puente de Pedruel, direction de vue vers le nord
El Puente (El Puente de Pedruel), pont au-dessus de l'Alcanadre, au sud de Rodellar, qui marque la fin de la descente sportive du Barrasil (prise de vue en aval du pont, vers le nord)
El Puente (El Puente de Pedruel), pont au-dessus de l'Alcanadre, au sud de Rodellar, qui marque la fin de la descente sportive du Barrasil ; vue du cours descendant de l'Alcanadre, vers le sud
Vue plongeante, depuis le mirador de San Martín del Alcandre, sur le río Alcandre (l'amont est à droite de la photo, l'aval à gauche). Une voie équipée de chaînes, permet, sur la gauche, de descendre jusqu'au pont métallique visible dans le coin inférieur gauche de l'image (une autre voie existe, sur la droite, qui mène en amont du pont) ; la traversée de l'Alcanadre (sur le pont, ou dans l'eau en amont) permet de rejoindre l'Ermita de San Martín, visible à l’extrême gauche de l'image, dans le tiers bas.

En traversant la sierra de Guara l'Alcanadre a formé de profonds ravins, canyons, gorges et chaos, qui sont très prisés par les pratiquants de canyonisme. La portion de l'Alcanadre située entre Bara et Bierge tranche la partie orientale de la sierra de Guara du nord au sud. Les descentes sportives qui s'y pratiquent sont divisées en quatre sections, nommées : Gorgas Negras, Barrasil, Peonera supérieure et Peonera inférieure.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Ses principaux affluents sont les rivières :


Des ravins alimentent également le río, selon les précipitations, selon les saisons :

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le río Alcanadre, était autrefois nommé río Canadre[1].
Le terme Canadre serait une déformation du mot arabe kanater, kanatre, qanater/qanatir[2] ou qanatre (قناطر), signifiant aqueduc.
El kanater / El kanatre / Al kanater / Al kanatre devenant alors Alcanadre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]