Pic Carlit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les Pyrénées image illustrant la montagne
Cet article est une ébauche concernant les Pyrénées et la montagne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Pic Carlit
Face nord, sommet à droite, chemin en lacets au milieu des éboulis.
Face nord, sommet à droite, chemin en lacets au milieu des éboulis.
Géographie
Altitude 2 921,66 m[1]
Massif Massif du Carlit
Pyrénées
Coordonnées 42° 34′ 11″ Nord, 1° 55′ 55″ Est[1]
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Département Pyrénées-Orientales
Ascension
Première 1864 par Henry Russell
Voie la plus facile Par le lac des Bouillouses
Géologie
Roches Granite, schiste

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

(Voir situation sur carte : Pyrénées-Orientales)
Pic Carlit

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Pic Carlit

Le pic Carlit (ou Puig Carlit) est un sommet granitique des Pyrénées françaises dans le massif du Carlit. C'est le point culminant du département des Pyrénées-Orientales.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Vue des lacs et étangs autour des Bouillouses depuis le sommet du Carlit.

Le Carlit est le point culminant de l'ancienne région Languedoc-Roussillon (département des Pyrénées-Orientales) ainsi que du massif du Carlit. Il est situé sur la commune d'Angoustrine-Villeneuve-des-Escaldes, au nord-ouest de Font-Romeu, et culmine à 2 921 mètres d'altitude.

Le fleuve Têt prend sa source au pied du sommet.

Géologie[modifier | modifier le code]

Le pic Carlit est composé de roches de types granites dans la vallée et schistes au sommet.

Climat[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La première ascension de ce sommet a été réalisée par le pyrénéiste Henry Russell en 1864. Il est alors fasciné par sa vision de l'Estany de Lanós[2]. Dans son ouvrage où il décrit des aventures de montagne, il écrit[3] : « Le pic Carlitte [est] grâce à son isolement et à son altitude, un des plus beaux sommets des Pyrénées. »

Voies d'accès[modifier | modifier le code]

L'ascension est possible même à des randonneurs peu expérimentés. Elle s'effectue :

  • par l'est à partir du lac des Bouillouses, qui permet de découvrir un ensemble d'étangs qui s'échelonne en paliers ;
  • ou par l'ouest à partir de l'étang de Lanoux qui dessert la face Nord qui est la plus difficile. De ce côté, il faut compter 300 mètres de dénivelé dans les éboulis dans la partie finale, sans difficulté majeure à part la pente et le terrain instable. La partie finale demande cependant l'utilisation des mains car le terrain n'est pas si facile même pour un randonneur.

Du refuge CAF des Bouillouses, une boucle est possible en gravissant le Carlit, en longeant les étangs du Lanoux, en passant par la Portella de la Grava et en longeant le lac des Bouillouses.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Source : Géoportail avec carte IGN au 1:25000
  2. Fabricio Cárdenas, 66 petites histoires du Pays Catalan, Perpignan, Ultima Necat, coll. « Les vieux papiers », , 141 p. (ISBN 978-2-36771-006-8, notice BnF no FRBNF43886275)
  3. Henry (1834-1909) Auteur du texte Russell, Souvenirs d'un montagnard / par le comte Henry Russell..., (lire en ligne), p. 260 à 262

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]