Lac de Guéry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lac de Guéry
Image illustrative de l’article Lac de Guéry
Le lac de Guéry.
Administration
Pays Drapeau de la France France (Massif central)
Subdivision Puy-de-Dôme
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Géographie
Coordonnées 45° 36′ 55″ nord, 2° 49′ 20″ est
Type Naturel
Origine Volcanique
Superficie 25 ha
Altitude 1 244 m
Profondeur 16 m
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Lac de Guéry
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
(Voir situation sur carte : Auvergne-Rhône-Alpes)
Lac de Guéry
Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme
(Voir situation sur carte : Puy-de-Dôme)
Lac de Guéry

Le lac de Guéry est un lac de montagne d’origine volcanique situé dans les Monts Dore, au cœur du Massif central. C'est le plus haut des lacs d'Auvergne. Il se trouve dans le département du Puy-de-Dôme, en région administrative Auvergne-Rhône-Alpes, à huit kilomètres du centre-bourg de la commune de Mont-Dore, en direction de Clermont-Ferrand. Depuis 2021, le lac est la propriété du conseil départemental du Puy-de-Dôme.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2020, le conseil départemental du Puy-de-Dôme vote l'achat du lac à Électricité de France (EDF) pour 200 000 euros[1]. L'achat est effectif en 2021 et l'Union européenne a aidé le conseil départemental pour le financement[2].

Formation[modifier | modifier le code]

Le lac de Guéry résulte de l'obstruction de deux cours d'eau par une coulée de lave il y a deux millions d'années. Il s'est créé à la suite de l'érosion par surcreusement glaciaire.

Situation[modifier | modifier le code]

Le lac de Guéry.

Situé à une altitude de 1 244 m, ce lac de 25 hectares est dû à une coulée de lave qui a barré le cours d'un torrent venu du puy Gros. Il est de forme presque parfaitement ovale, et peu profond puisque sa profondeur maximum est de 18 m.

Le lac de Guéry, qui s'étend sur les communes de Mont-Dore, Orcival, Perpezat et Saulzet-le-Froid, se situe à proximité des roches Tuilière et Sanadoire et de la Banne d'Ordanche. Il est bordé sur près d'un tiers par la RD 983.

Climatologie[modifier | modifier le code]

La zone du lac subit de nombreux orages en raison de l'effet de foehn très marqué en fond de la vallée de la Dordogne. Ceux-ci sont en général très violents et accompagnés de grêle, piégeant les randonneurs.

Activités de loisirs[modifier | modifier le code]

En hiver, le ski de fond et la raquette peuvent se pratiquer à proximité sur le domaine du Guéry.

La pêche y est ouverte de début mars au . On peut y pêcher la truite arc-en-ciel, la truite fario, le saumon de fontaine, l'omble chevalier, la perche, le brochet et la carpe.

Début mars, lorsque le lac est complètement gelé — la glace doit atteindre au minimum 15 cm d'épaisseur —, il est possible d'y pratiquer la pêche au trou[3],[4]. La pratique de cette technique est unique en France.

Équipements[modifier | modifier le code]

Une auberge se trouve à l'extrémité sud du lac[5].

Sports[modifier | modifier le code]

L'ascension du col de Guéry, voisin du lac, est au programme de la 13e étape du Tour de France 2020, avec des coureurs grimpant le col depuis Orcival.

Le lac de Guéry est également la première des difficultés du trail hivernal du Sancy, qui se déroule chaque année au mois de janvier.

Protection[modifier | modifier le code]

Par arrêté du , le lac, ses abords jusqu'au col de Guéry constitue un site classé de 145,44 ha[6].

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Faucon, « L'acquisition du lac de Guéry par le Département pour 200.000 € votée par le conseil départemental du Puy-de-Dôme », La Montagne,‎ (ISSN 0767-4007, lire en ligne, consulté le 11 mars 2021).
  2. « Le site propriété du Département », Puy-de-Dôme en mouvement, no 206,‎ , p. 21 (ISSN 1158-0720, lire en ligne).
  3. Puy-de-Dôme : la pêche au trou ravit les passionnés au Lac de Guéry, France 3, 3 mars 2018
  4. Pêche au trou sur le lac du Guéry : 650 amateurs ont brisé la glace !, Le journal du Centre, 4 mars 2012
  5. L’Auberge du Lac de Guéry a été reprise, La Montagne, 18 juillet 2016
  6. Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, « Lac de Guéry et ses abords », sur auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr, (consulté le 11 mars 2021).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :