Côte des Mosquitos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis La Mosquitia)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mosquito.
image illustrant l’Angleterre image illustrant le Nicaragua
image illustrant le Honduras image illustrant l’histoire
Cet article est une ébauche concernant l’Angleterre, le Nicaragua, le Honduras et l’histoire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Vue satellite d'une partie de la Mosquitia.

La Côte des Mosquitos (en espagnol : Costa de Mosquitos), aussi appelée La Mosquitia, est une région située pour sa plus grande partie sur le littoral est du Nicaragua ainsi que sur le littoral nord-est du Honduras. Elle comptait au XVIIe siècle parmi les repaires de corsaires, pirates et flibustiers, huguenots ou puritains.

Sa partie hondurienne est une région de forêt humide, fortement sous-développée, avec peu de routes. Divers indiens Mosquitos y habitent, tels les Pechs (es) et les Tawahkas (es). La réserve de la biosphère Río Plátano se trouve dans cette région.

Histoire[modifier | modifier le code]

Côte des Mosquitos
Mosquito Coast en

18341894

Drapeau
Description de l'image Mapa Miskito.png.
Informations générales
Statut Monarchie constitutionnelle
Capitale Bluefields
Langue Anglais (officielle), Miskito (vernaculaire)
Monnaie Livre sterling
Histoire et événements
1655 Colonisation
1834 Occupation
1894 Intégration au Nicaragua

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Cette région fut à partir de 1661 le siège d'un royaume indigène, connu parfois sous le nom de royaume de Mosquitie (es). Celui-ci se plaça dès 1668 (ou 1678) sous le protectorat de l'Angleterre, qui ne s'exerça toutefois que de manière relativement informelle et intermittente jusqu'au milieu du XIXe siècle.

En 1848, les Mosquitos s'emparèrent de la ville nicaraguayenne de San Juan del Norte (Greytown) avec l'aide des Anglais, ce qui faillit entraîner l'intervention des États-Unis: la crise déboucha sur la signature du Traité Clayton–Bulwer, en 1850. L'Angleterre ayant finalement renoncé à ses droits sur la région par le traité de Managua, signé en 1860, le dernier roi des Mosquitos, George Augustus Frederick, dut abandonner son titre l'année suivante pour adopter celui de "chef héréditaire". L'ancien royaume conserva néanmoins une certaine autonomie jusqu'en 1894, date à laquelle il fut définitivement incorporé au Nicaragua.

La capitale du royaume était Bluefields, mais les trois derniers rois des Mosquitos furent couronnés à Belize, au Honduras britannique, entre 1816 et 1845.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]