Premier Empire mexicain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Empire mexicain
Imperio Mexicano

18221823

Drapeau
Drapeau de l'Empire mexicain.
Blason
Armoiries de l'Empire mexicain.
Devise en espagnol : Religión, Independencia, Unión (« Religion, Indépendance, Union »)
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte du Premier Empire mexicain.
Informations générales
Statut Empire
Monarchie constitutionnelle
Capitale Mexico
Langue Espagnol
Religion Catholicisme
Monnaie Real mexicain (es)
Superficie
Superficie 5 000 000 km2
Histoire et événements
Indépendance du Mexique
Proclamation d'Augustin Ier
Couronnement d'Augustin Ier
Abdication d'Augustin Ier
Empereur
1822-1823 Augustin Ier
Premier ministre
José Manuel de Herrera
José Cecilio del Valle

Entités précédentes :

Le Premier Empire mexicain (en espagnol : Imperio Mexicano) désigne le régime monarchique que connut le Mexique indépendant de 1822 à 1823.

Histoire[modifier | modifier le code]

La guerre d'indépendance mexicaine débuta en 1810 par le Grito de Dolores du curé Miguel Hidalgo, qui était surtout une réaction à l'éviction de Ferdinand VII et à l'invasion de l'Espagne par les Français, et continua jusqu'en 1821, lorsque les troupes insurgées entrèrent dans la ville de Mexico.

L'indépendance du Mexique fut reconnue la même année par Juan O'Donojú, gouverneur et capitaine général de la Nouvelle-Espagne, lors de la signature du traité de Córdoba. Le général Agustín de Iturbide, créole né au Mexique qui avait combattu dans les forces royalistes pro-espagnoles avant de rejoindre les rebelles vers la fin de la guerre, fut élu chef du gouvernement provisoire mexicain.

Après la déclaration d'indépendance (), le Parlement mexicain avait l'intention d'établir un commonwealth avec l'Espagne : le roi d'Espagne Ferdinand VII serait devenu empereur du Mexique et les deux pays auraient été gouvernés par leurs propres lois et par des gouvernements différents. En cas de refus du roi d'Espagne, la loi prévoyait de donner le trône du Mexique à un membre de la famille Bourbon. Cependant Ferdinand VII ne reconnut pas l'indépendance du Mexique et déclara que l'Espagne n'autoriserait pas un prince européen à monter sur le trône mexicain. Parallèlement, la Capitainerie générale du Guatemala, nouvellement indépendante elle aussi, se rallia à l'Empire mexicain à cause principalement de sa faiblesse dans la région : ses anciennes provinces de Costa Rica, Nicaragua et El Salvador avaient en effet opté pour l'annexion au Mexique, qui leur offrait une situation politique enviable Plan d'Iguala.

Établissement[modifier | modifier le code]

Dans la nuit du , une importante manifestation dirigée par le régiment de Celaya eu lieu pour réclamer le couronnement d'Agustín de Iturbide. Le Congrès le nomma Empereur le et passa un décret le pour confirmer cette décision. Cette nomination était officiellement temporaire, en attendant qu'un monarque européen accepte de régner sur le Mexique. Agustín de Iturbide fut couronné Empereur du Mexique le à Mexico sous le nom d'Augustin Ier. Son titre était: "Par la Divine Providence et par le Congrès de la Nation, Premier Empereur Constitutionnel du Mexique" (en espagnol : "Por la Divina Providencia y por el Congreso de la Nación, Primer Emperador Constitucional de México").

Le Premier Empire mexicain n'eut qu'une courte durée de vie, ne durant que 8 mois (du au ). Il ne connut qu'un seul et unique empereur, le Mexicain Augustin Ier (Agustín de Iturbide). Le territoire de l'Empire mexicain comprenait les territoires et dépendances de la Nouvelle-Espagne, ainsi que les provinces de la Capitainerie générale du Guatemala.

Titulature et style des membres de la famille impériale[modifier | modifier le code]

Le Congrès constituant, réuni à partir du , décrète le [1].

  • La monarchie mexicaine en plus d'être modérée et constitutionnelle, est également héréditaire.
  • Par conséquent, la nation appelle à la succession de la couronne, par décès de l'actuel empereur, son fils aîné Don Agustín Jerónimo de Iturbide. La constitution de l'empire fixera l'ordre du successeur à la couronne.
  • Le prince héritier sera appelé Prince Impérial et aura le traitement d'Altesse Impériale.
  • Les fils ou les filles légitimes de l'empereur sont appelés « princes mexicains » et auront le traitement d'Altesse.
  • Don José Joaquín de Itúrbide y Arreguí, père de l'empereur reçoit le titre de Prince de l'Union et le traitement d'Altesse pendant toute sa vie. On accorde le titre de Princesa Iturbide et traitement d'Altesa, pendant sa vie, à Doña María Nicolasa de Itúrbide y Arámburu, sœur de l'Empereur.

Dissolution[modifier | modifier le code]

Des factions du Congrès commencèrent à critiquer brutalement Iturbide et sa politique. Face à ces critiques, l'Empereur décida de dissoudre le Congrès le . Cette décision déplut à des chefs militaires locaux, tels que Guadalupe Victoria et Antonio López de Santa Anna, commandant de la garnison de Veracruz qui sera plus tard président du Mexique. Santa Anna et ses troupes se révoltèrent contre l'Empereur et proclamèrent la République le 1er décembre en la ville de Veracruz. Face à la rébellion de Santa Anna, Augustin Ier chercha à obtenir l'aide de l'Église, mais décida finalement de renoncer au trône. Il présenta son abdication au Congrès dans la nuit du avant de fuir vers l'Italie. La Première République fédérale succéda au Premier Empire mexicain.

Après la dissolution du Premier Empire mexicain, les provinces d'Amérique centrale décidèrent de quitter le Mexique et de créer leur propre fédération. Le Mexique ne chercha pas à reprendre ces territoires. Quelques décennies plus tard, un Second Empire mexicain fut créé. L'empereur Maximilien Ier et son épouse ne pouvant pas avoir d'enfants, ils adoptèrent deux des petits fils d'Augustin Ier. Ils devinrent princes et héritiers de l'Empire mexicain.

Collectivité territoriale[modifier | modifier le code]

Carte du Premier Empire mexicain 1821 Les Intendances fondatrices du Empire mexicain étaient :[2]
Political divisions of Mexico 1821-fr.png
# Intendences Adhésion Ratification
1 Les Californies 27-09-1821 28-09-1821
2 Nouveau-Mexico 27-09-1821 28-09-1821
3 Texas 27-09-1821 28-09-1821
4 Nouvelle-Biscaye 27-09-1821 28-09-1821
5 Nouveau Royaume de León 27-09-1821 28-09-1821
6 Nouvelle-Santander 27-09-1821 28-09-1821
7 Coahuila 27-09-1821 28-09-1821
8 San Luis Potosí 27-09-1821 28-09-1821
9 Guanajuato 27-09-1821 28-09-1821
10 Querétaro 27-09-1821 28-09-1821
11 Sonora 27-09-1821 28-09-1821
12 Zacatecas 27-09-1821 28-09-1821
13 Puebla 27-09-1821 28-09-1821
14 Guadalajara 27-09-1821 28-09-1821
15 Oaxaca 27-09-1821 28-09-1821
16 Valladolid 27-09-1821 28-09-1821
17 Veracruz 27-09-1821 28-09-1821
18 Mexico 27-09-1821 28-09-1821
19 Mérida de Yucatán 27-09-1821 28-09-1821
20 Guatemala 29-10-1821 02-01-1822
21 El Salvador 29-10-1821 02-01-1822
22 Honduras 29-10-1821 02-01-1822
23 Nicaragua 29-10-1821 02-01-1822
24 Costa Rica 29-10-1821 02-01-1822

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) ESTUDIOS GENEALÓGICOS, D. Ricardo Ortega y Pérez Gallardo, IMPR. EDUARDO DUBLAN, México, 1902
  2. (es) La Diputación Provincial y el Federalismo Mexicano (présentation en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Lucas Alamán, Historia de México desde los primeros movimientos que prepararon su independencia en 1808 hasta la época presente, México D.F., Fondo de Cultura Económica,
  • (es) Carmen Blázquez Domínguez, Veracruz, una historia compartida, Gobierno del Estado de Veracruz, Instituto Veracruzano de Cultura, , 369 p. (ISBN 978-968-6173-60-4)
  • (es) Francisco Bulnes, La guerra de Independencia, México D.F.,
  • (es) Carlos María de Bustamante, Cuadro histórico de la Revolución mexicana, México D.F., INEHRM, (réimpr. 1985)
  • (es) Luis Garfias Magana, Guerrilleros de México : Personajes famosos y sus hazanas, desde la Independencia hasta le Revolución mexicana, México D.F., Panorama, , 138 p.
  • Alexander Von Humboldt, Essai politique sur le royaume de la Nouvelle-Espagne, Paris,
  • (es) Luis Pazos, Historia sinóptica de México : de los Olmecas a Salinas, México D.F., Diana, , 165 p. (ISBN 978-968-13-2560-2)
  • (es) Guillermo Prieto, Memorias de mis tiempos, Editorial Pátria, (réimpr. 1906)
  • Vicente Rivas Palacio (coord.), Julio Zárate, México a través de los siglos, vol. III : La guerra de independencia (1808 - 1821), México D.F., Cumbre, (réimpr. 1970)
  • Vicente Rivas Palacio (coord.), Juan de Dios Arias, Enrique de Olavarría y Ferrari, México a través de los siglos, vol. IV : México independiente (1821 - 1855), México D.F., Cumbre, (réimpr. 1970)
  • (es) Alejandro Villaseñor y Villaseñor, Biografías de los héroes y caudillos de la Independencia, México D.F., Editorial del Valle de México, (réimpr. 2004) (ISBN 978-968-6406-55-9).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]