La Liberté (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Die Freiheit – Bürgerrechtspartei für mehr Freiheit und Demokratie
Image illustrative de l’article La Liberté (Allemagne)
Logotype officiel.
Présentation
Président René Stadtkewitz
Fondation
Disparition décembre 2016
Siège Berlin
Idéologie Conservatisme,
National-libéralisme,
Euroscepticisme,
Populisme
Adhérents 1 600 (mars 2011)
Couleurs bleu et orange
Site web http://www.diefreiheit.org

La Liberté (Die Freiheit) est un petit parti politique conservateur allemand. Le nom complet du parti est La Liberté - Parti des Droits Civiques pour plus de Liberté et de Démocratie (Die Freiheit – Bürgerrechtspartei für mehr Freiheit und Demokratie)

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est fondé à Berlin en par René Stadtkewitz, lors des débats sur l'immigration entamés par Thilo Sarrazin (SPD), alors membre du conseil d'administration de la Deutsche Bundesbank. Stadtkewitz est expulsé de l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne en 2010 après avoir invité le politicien néerlandais controversé Geert Wilders à faire un discours à Berlin. Le parti défend la démocratie directe du modèle suisse, une politique d'immigration et d'intégration plus stricte, et la lutte contre l'« islamisation de l'Allemagne ».

Le parti participe pour la première fois à une élection en 2011, dans le cadre de des élections régionales de 2011 à Berlin, sans toutefois parvenir à obtenir des élus.

En 2016, le parti déclare que ses objectifs sont largement repris par le parti Alternative pour l'Allemagne (AfD). Ses membres décident alors de sa dissolution[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Die Freiheit: Islamfeindliche Partei löst sich auf », (consulté le 30 avril 2020).