La Dessalinienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Dessalinienne (fr)
Hymne national de Drapeau d'Haïti Haïti
Paroles Justin Lhérisson (1873-1907)
1904
Musique Nicolas Geffrard
Adopté en 1904
Fichier audio
La Dessalinienne
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Fichier audio externe La Dessalinienne (instrumental)

La Dessalinienne est l'hymne national d'Haïti, adopté comme tel en 1904.

L'avocat, journaliste et lodyanseur Justin Lhérisson (1873-1907) en a écrit les paroles[1] à l'occasion du centenaire de l'indépendance haïtienne, et Nicolas Geffrard a composé la musique.

L'hymne a reçu son nom en l'honneur de Jean-Jacques Dessalines (1758-1806), premier empereur d'Haïti (1804-1806) et un des « pères » de son indépendance.

En tant qu'hymne national, La Dessalinienne a succédé à Quand nos Aïeux brisèrent leurs entraves.

Paroles[modifier | modifier le code]

Pour Haïti, la terre des ancêtres
Marchons main dans la main
Nous ne devons pas être perfides
Nous devons être nos propres maîtres
Marchons main dans la main
Pour qu'Haïti devienne plus belle
Unissons-nous, unissons-nous
Pour Haïti au nom de tous les Ancêtres.

Pour Haïti au nom des ancêtres
Tondons, plantons
Nous sommes assis par terre de toutes nos forces
Il nous nourrit
Trébuchons, jetons les roues
Avec joie, la terre doit donner.
Tondre, eau, femmes et hommes
Vivre avec la force de nos bras.

Pour Haïti et pour les ancêtres
Nous devons être courageux
Les gens ne sont pas censés être avec les gens
C’est pourquoi toutes les mères et tous les pères
Doit envoyer les enfants à l'école
Apprendre, savoir
Que Toussaint, Dessalines, Christophe, Potion
Conçu pour les Haïtiens mouillés sous des bottes blanches.

Pour Haïti au nom des ancêtres
Levons les yeux
Pour tout le monde, demandez au Seigneur
Pour nous protéger
Car les mauvais anges veulent nous détourner
Pour que nous puissions marcher dans la bonne direction
Car la liberté peut être la liberté
La justice doit être répandue sur le territoire.

Nous avons un drapeau comme tous les peuples.
Aimons-le, mourons pour lui.
Les blancs ne nous ont pas fait de cadeau
Le sang de nos ancêtres a été versé
Pour garder notre drapeau haut
Travaillons ensemble.
Pour d'autres, les pays peuvent le respecter
Ce drapeau est l'âme de tous les Haïtiens.

Pou Ayiti peyi Zansèt yo
Se pou n mache men nan lamen
Nan mitan n pa fèt pou gen trèt
Nou fèt pou n sèl mèt tèt nou
An nou mache men nan lamen
Pou Ayiti ka vin pi bèl
An nou, an nou, met tèt ansanm
Pou Ayiti onon tout Zansèt yo.

Pou Ayiti onon Zansèt yo
Se pou n sekle se pou n plante
Se nan tè tout fòs nou chita
Se li k ba nou manje
Ann bite tè, ann voye wou
Ak kè kontan, fòk tè a bay.
Sekle,wouze, fanm kou gason
Pou n rive viv ak sèl fòs ponyèt nou.

Pou Ayiti ak pou Zansèt yo
Fò nou kapab vanyan gason
Moun pa fèt pou ret avèk moun
Se sa k fè tout Manman ak tout Papa
Dwe pou voye Timoun lekòl
Pou yo aprann, pou yo konnen
Sa Tousen, Desalin, Kristòf, Petyon
Te fè pou wet Ayisyen anba bòt blan.

Pou Ayiti onon Zansèt yo
Ann leve tèt nou gad anlè
Pou tout moun, mande Granmèt la
Pou l ba nou pwoteksyon
Pou move zanj pa detounen n
Pou n ka mache nan bon chimen
Pou libète ka libète
Fòk lajistis blayi sou peyi a.

Nou g'on drapo tankou tout Pèp.
Se pou n renmen l, mouri pou li.
Se pa kado, blan te fè nou
Se san Zansèt nou yo ki te koule
Pou nou kenbe drapo nou wo
Se pou n travay met tèt ansanm.
Pou lòt, peyi, ka respekte l
Drapo sila a se nanm tout Ayisyen.

Paroles en français Paroles en créole haïtien

Autres hymnes d'Haïti[modifier | modifier le code]

En plus de La Dessalinienne, l'hymne national, Haïti fait également usage de deux autres hymnes protocolaires : l'hymne présidentiel, Quand nos Aïeux brisèrent leurs entraves, et l'Hymne à la jeunesse, également intitulée Fière Haïti.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]