Gloria al bravo pueblo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gloria al bravo pueblo (es)

Gloire au peuple brave

Hymne national du Venezuela Venezuela
Autre(s) nom(s) La Marsellesa Venezolana (es)
La Marseillaise vénézuelienne
Paroles Vicente Salias
1810
Musique Juan José Landaeta
1810
Adopté en 1881
Fichiers audio
Gloria al bravo pueblo (Instrumental)
Des difficultés à utiliser ces médias ? Des difficultés à utiliser ces médias ?

Gloria al Bravo Pueblo (Gloire au Peuple brave) est l'hymne national du Venezuela.

Il fut adopté par le président Antonio Guzmán Blanco en 1881. Ses paroles ont été écrites par Vicente Salias vers 1810. La musique est une composition de Juan Landaeta. La mélodie était connue sous le nom de Marsellesa Venezolana (Marseillaise vénézuelienne) jusqu'en 1840.

Paroles[modifier | modifier le code]

Gloria al bravo pueblo
Paroles : Vicente Salias
Musique : Juan José Landaeta
Paroles officielles en espagnol Paroles traduites en français
Refrain Refrain

Gloria al bravo pueblo
que el yugo lanzó,
la Ley respetando
la virtud y honor.
(Repetir todo)

Gloire au peuple brave
Qui s'est défait du joug,
en respectant la Loi
La vertu et l'honneur.
(Répéter tout)

Couplet I Couplet I

¡Abajo cadenas! (bis)
gritaba el Señor; (bis)
y el pobre en su choza
libertad pidió:
A este santo nombre
tembló de pavor
el vil egoísmo
que otra vez triunfó.

A bas les chaînes ! (bis)
Cria le Seigneur ; (bis)
Et le pauvre dans sa hutte
Demanda la liberté :
A ce saint nom
Trembla de terreur
Le vil égoïsme
Qui autrefois triomphait .

Couplet II Couplet II

Gritemos con brío (bis)
¡Muera la opresión! (bis)
Compatriotas fieles,
la fuerza es la unión;
y desde el Empíreo,
el Supremo Autor
un sublime aliento
al pueblo infundió.

 Crions avec force : (bis)
Mort à l'oppression ! (bis)
Fidèles compatriotes,
La force est dans l'union ;
Et depuis l'Empyrée
Le Créateur suprême
Un souffle sublime
Insuffla au peuple.

Couplet III Couplet III

Unida con lazos (bis)
que el cielo formó (bis)
la América toda
existe en Nación;
Y si el despotismo
levanta la voz,
seguid el ejemplo
que Caracas dio.

Unie par les liens (bis)
Que créèrent les cieux, (bis)
L'Amérique entière
Forme une Nation ;
Et si le despotisme
Elève la voix,
Suivez l'exemple
Que donna Caracas.

Lien externe[modifier | modifier le code]