LXXXe millénaire av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

CXXe millénaire av. J.-C. | CXe millénaire av. J.-C. | Ce millénaire av. J.-C. | XCe millénaire av. J.-C. |
LXXXe millénaire av. J.-C.
| LXXe millénaire av. J.-C. | LXe millénaire av. J.-C. | Le millénaire av. J.-C. | XLe millénaire av. J.‑C.

Voir aussi : Liste des millénaires, Chiffres romains


Au sens strict, le LXXXe millénaire av. J.-C. commença en 80 000 av. J.-C.

Toutefois, les dates n’étant pas précises à cette échelle, cet article couvre une période de dix millénaires :
du LXXXe (80e) au LXXIe (71e) millénaire inclus, soit jusqu’en 70 001 av. J.-C. compris.

Évènements[modifier | modifier le code]

80 000 av. J.-C.[modifier | modifier le code]

  • Réchauffement climatique[1].
  • La Grotte des pigeons, à Taforalt, au Maroc, livre des perles en coquillage (Nassarius gibbosulus) ocrés et percés datées de 82 000 ans avant le présent considérés comme parmi les plus anciens objets de parure[2].

75 000 av. J.-C.[modifier | modifier le code]

Bloc d'ocre gravé de la grotte de Blombos.
  • Début de la dernière période de transition glaciaire de la glaciation de Würm[1].
  • Apparition en Europe et Asie occidentale des caractères constants des Néandertaliens « classiques » (75 000 ou 70 000 ans à 40 000 ou 35 000 ans)[3].
  • Obi-Rakhmat 1, restes fossiles d'homme de Néandertal datant d'environ 75 000 ans, trouvés en 2003 dans la grotte d'Obi-Rakhmat en Ouzbékistan.
  • Le site de la grotte de Blombos en Afrique du Sud fournit des blocs d’ocre gravés, de perles en coquillage et des outils en os dans des niveaux datant de 75 à 80 000 ans avant le présent, période dite du Middle Stone Age.

73 000 av. J.-C.[modifier | modifier le code]

Reconstitution de ce qui aurait pu ressembler à l'éruption du Toba.
  • éruption volcanique cataclysmique du supervolcan Toba en Indonésie. Selon la théorie de la catastrophe de Toba, cette éruption aurait causé une extinction planétaire du fait de l'émission massive de dioxyde de soufre qui a provoqué, par réaction avec la vapeur d'eau, la formation d'un manteau de nuages d'acide sulfurique tout autour du globe, lequel a provoqué une baisse globale des températures de l'ordre de °C et une glaciation qui a pu durer jusqu'à un millénaire[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Yves Lagabrielle, René Maury, Maurice Renard, Mémo visuel de géologie - 2e éd. : L'essentiel en fiches et en couleurs, Dunod, (ISBN 9782100772728, présentation en ligne)
  2. Henry de Lumley, Etchegaray, Marcello Sanchez, Sur le chemin de l'humanité, CNRS Editions (ISBN 9782271087782, présentation en ligne)
  3. Yvonne Rebeyrol, Lucy et les siens : Chroniques préhistoriques, La Découverte, , 336 p. (ISBN 9782707155795, présentation en ligne), p. 217
  4. Anthony N. Penna, Jennifer S. Rivers, Natural Disasters in a Global Environment, John Wiley & Sons, (ISBN 9781118327548, présentation en ligne)