Marylène Patou-Mathis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marylène Patou-Mathis
Marylène Patou-Mathis Semaine de la Science Saint-Michel-sur-Orge.JPG
Marylène Patou-Mathis, lors de la Semaine de la science à Saint-Michel-sur-Orge en janvier 2016.
Fonction
Directrice de recherche au CNRS
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Marylène PatouVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Marylène Patou-Mathis, née à Paris, est une préhistorienne française spécialiste des comportements des Néandertaliens et des Sans. Directrice de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), elle est rattachée au département Préhistoire du Muséum national d'histoire naturelle (MNHN).

Biographie[modifier | modifier le code]

Marylène Patou-Mathis obtient une maîtrise de géologie à l’université Pierre-et-Marie-Curie (Paris VI), puis se spécialise en Préhistoire avec un diplôme d'études approfondies (DEA) de géologie du Quaternaire, paléontologie humaine et préhistoire, à l'université Paris VI en 1981. Elle soutient sa thèse de doctorat en Préhistoire, dans cette même université, en 1984[1].

Avant d'entrer au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) en 1989, elle part vivre trois mois chez les Sans, chasseurs-cueilleurs du Kalahari (Botswana).

Au sein du département Préhistoire du Muséum national d'histoire naturelle (MNHN), elle a été la vice-présidente du Conseil scientifique de 2011 à 2014[2]. Elle est[Depuis quand ?] directrice de l’équipe « Comportements des Néandertaliens et des Hommes anatomiquement modernes replacés dans leur contexte paléoécologique » de l’UMR 7194 du CNRS[2].

Dans le cadre de la rénovation du musée de l'Homme, elle a été membre du Comité d'orientation, du Conseil scientifique et du Commissariat des expositions permanentes[réf. nécessaire].

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

  • Organisation ou co-organisation de 15 rencontres internationales, en France (dont, en août 2011, le 11th International Conference of Archaeozoology - ICAZ) et à l’étranger
  • Jusqu’en octobre 2013, gestion scientifique des collections ostéologiques (faunes actuelles et fossiles) du département de Préhistoire du MNHN
  • Expert pour des prix de thèse, des dossiers ANR, de Referee (Research Grant application, Leakey Science Foundation)
  • 2008-2009 : expert judiciaire, nommée par la 1re Chambre du Tribunal de Paris pour l’expertise du mobilier (matériel archéologique) de la grotte Chauvet (Ardèche)
  • Responsabilités éditoriales : membre de comité éditorial de plusieurs revues internationales et nationales

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La Préhistoire, Paris, Éditions Fleurus, Coll. « Voir l’Histoire », 2005
  • Néandertal. Une autre humanité, éditions Perrin, 2006
  • Une mort annoncée, à la rencontre des Bushmen, derniers chasseurs-cueilleurs du Kalahari, Perrin, 2007
  • Lascaux : histoires d'une découverte, Fleurus, 2008
  • Mangeurs de viande : de la Préhistoire à nos jours, Perrin, 2009
  • Le sauvage et le préhistorique, miroir de l'homme occidental: De la malédiction de Cham à l'identité nationale, éditions Odile Jacob, 2011
  • Préhistoire de la violence et de la guerre, Odile Jacob, 2013
  • avec Denys Christiane (dir), Manuel de Taphonomie. Éditions Errance, 2014
  • Histoires de mammouth, Fayard, 2015
  • Neandertal de A à Z, Allary Éditions, , 640 p. (ISBN 978-2370731609).

Divers[modifier | modifier le code]

  • Au temps des mammouths (exposition), avec Alain Foucault, préface d'Yves Coppens, 2004
  • La Préhistoire, DVD avec un livre de 79 p., 2008
  • Madame de Néandertal, journal intime, roman (avec Pascale Leroy), Nil, 2014
  • Marylène Patou-Mathis, « Non, les hommes n’ont pas toujours fait la guerre : Déconstruire le mythe d’une préhistoire sauvage et belliqueuse », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]