Lea Sprunger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Léa Sprunger)
Aller à : navigation, rechercher
Léa Sprunger
Image illustrative de l'article Lea Sprunger
Lea Sprunger aux Championnats du monde en salle 2018
Informations
Disciplines Sprint, heptathlon
Période d'activité depuis 2007
Nationalité Drapeau : Suisse Suisse
Naissance (28 ans)
Lieu Nyon
Taille 1,83 m
Poids 70 kg
Entraîneur Laurent Meuwly
Records
Détentrice des records de Suisse du :

• 200 m en plein air (2016)

• 200 m en salle (2018)

• 400 m en plein air (2017)

• 400 m en salle (2018)

• 300 m haies en plein air (2017)

• Relais 4 x 200 m en plein air
Palmarès
Championnats d'Europe - - 1

Lea Sprunger, née le à Nyon, est une athlète suisse, spécialiste du sprint et des épreuves combinées.

Biographie[modifier | modifier le code]

Léa Sprunger en 2012

Lea Sprunger passe son enfance dans la région nyonnaise. Elle commence la pratique du sport à l'âge de 10 ans sur incitation de ses parents. Elle débute avec la gymnastique avant de suivre sa sœur en rejoignant le club d'athlétisme de Nyon[1].

Lors des Jeux olympiques d'été de 2012, elle est capitaine de l'équipe suisse du relais 4 × 100 mètres[2]. Elle s'y est préparée depuis 2010 pour obtenir sa participation. Néanmoins, elle reconnaît dans une interview que tout cela a vraiment débuté lorsqu'elle bat le record de Suisse durant le meeting d'Athletissima 2011. En tant que petite sœur d'Ellen Sprunger, elle reconnaît avoir tiré beaucoup de l'expérience de son aînée notamment par des sessions d'entraînement en commun[3].

En parallèle de ses activités sportives, Lea Sprunger exerce la profession d'organisatrice d'événements pour des manifestations sportives[1].

Éclosion (2016)[modifier | modifier le code]

Elle se lance ensuite sur l'épreuve du 400 m où elle réalise 55 s 60 en 2015 à La Chaux-de-Fonds puis descend sous les 55 secondes pour la 1re fois de sa carrière le 11 juin 2016 à Genève en 54 s 92.

Lea Sprunger fait partir d'une des rares athlètes au niveau international à courir le 400 m haies sur 15 foulées. Le 10 juillet 2016, la Suissesse remporte la médaille de bronze des Championnats d'Europe d'Amsterdam en 55 s 41, derrière la Danoise Sara Slott Petersen (55 s 12) et la Polonaise Joanna Linkiewicz (55 s 33)[4].

Records de Suisse du 200 m et du 300 m haies[modifier | modifier le code]

Peu après ces championnats, la Nyonnaise participe aux Championnats de Suisse sur 200 m où elle réalise l'incroyable performance de 22 s 38 (+ 0,4 m/s) et améliore le record national de Mujinga Kambundji (22 s 67 en 2015) ainsi que son record personnel réalisé en 2012 (23 s 08)[5]. Cette performance lui aurait permis de décrocher l'argent de la discipline aux Championnats d'Europe la semaine précédente.

Le 3 août suivant, elle bat le records de Suisse du 300 m haies en 38 s 93 à Langenthal[6].

4e chrono de tous les temps sur 300 m (2017)[modifier | modifier le code]

Le 4 février 2017, elle établit la meilleure performance mondiale de l'année en salle du 400 m en 51 s 46, son record personnel et réussit 23 s 06 sur 200 m[7]. Elle échoue de peu aux records de Suisse sur les 2 épreuves, respectivement de 5 et 10 centièmes[7].

Léa Sprunger en finale du 400 m de l'Euro en salle 2017

Elle améliore de nouveau son record personnel sur 200 m à l'occasion des Championnats de Suisse le 19 février, où elle court en 22 s 98, échouant pour 2 centièmes à nouveau du record national[8].

Le 25 mai, Lea Sprunger participe à Langenthal sur 300 m : elle réalise le temps de 35 s 70, qui est la 4e meilleure performance mondiale de tous les temps (derrière Ana Guevara 35 s 30, Kathy Cook et Chandra Cheeseborough 35 s 46 et Irena Szewińska 35 s 70 également)[9]. Il s'agit par ailleurs d'un record de Suisse et une meilleure performance mondiale de l'année[10]. Deux jours plus tard, elle signe à Oordegem 55 s 21 sur 400 m haies, son deuxième chrono de sa carrière[11].

Le 8 juin, elle s'aligne au 400 m du Golden Gala de Rome, sa 1re course officielle en plein air sur cette discipline. Elle termine 7e en 51 s 56[12]. Deux jours plus tard, sur 400 m haies lors du meeting de Genève, là où elle avait battu son record l'année précédente, Sprunger porte son record à 54 s 63 mais est toutefois battue par sa compatriote Petra Fontanive (54 s 56)[13].

Le 2 juillet, elle bat à La Chaux-de-Fonds le record de Suisse du 400 m d'Anita Protti (51 s 32 en 1990) en réalisant le temps de 51 s 09[14]. 5 jours plus tard, elle est alignée au 400 m haies du meeting Athletissima de Lausanne, étape de la Ligue de diamant : possédant le record personnel le plus bas (54 s 63 réalisé un mois plus tôt), elle surprend les athlètes en terminant 2e de la course derrière l'Américaine Ashley Spencer (53 s 90), en réalisant son nouveau record personnel à 54 s 29, échouant de peu au record national d'Anita Protti (54 s 25)[15].

Le 22 juillet, elle devient vice-championne de Suisse du 200 m en 22 s 56, battue par Mujinga Kambundji (22 s 42)[16].

Le 10 août 2017, elle termine 5e de la finale des championnats du monde de Londres sur 400 m haies, en 54 s 59[17].

Saison 2018[modifier | modifier le code]

Saison hivernale[modifier | modifier le code]

Le 8 février 2018, à Madrid, Léa Sprunger réalise la meilleure performance européenne de l'année sur 400 m, en 51 s 61[18]. La semaine suivante, lors de l'étape de Toruń du circuit mondial en salle de l'IAAF, Léa Sprunger fait la course en tête tout le long des 400 m et coupe la ligne d'arrivée en 51 s 28, nouvelle meilleure performance mondiale de l'année ainsi qu'un nouveau record de Suisse en salle, effaçant des tablettes les 51 s 41 d'Anita Protti de 1991[19]. Invaincue sur ses 3 courses dans le circuit (Düsseldorf, Madrid et Toruń), la Suissesse est assurée de remporter le classement général et d'avoir sa place aux championnats du monde en salle, ainsi qu'une récompense de 20.000 dollars[20].

Le 18 février, lors des championnats de Suisse en salle à Macolin, Léa Sprunger remporte le titre et améliore le record de Suisse en salle du 200 m en 22 s 88[21]. Après l'avoir manqué de deux centièmes en 2017, la meilleure sprinteuse mondiale de l'hiver améliore ainsi de 8 centièmes les 22 s 96 de Mireille Donders réalisés en 1998[21].

Disqualification aux mondiaux de Birmingham[modifier | modifier le code]

Aux championnats du monde en salle de Birmingham, Léa Sprunger fait figure de favorite, au même titre que les Américaines. Le 2 mars, lors de son entrée en lice, la Suissesse négocie parfaitement sa série en s'imposant en 52 s 46[22]. Lors des demi-finales, elle termine 2e de sa course en 51 s 71, derrière l'Américaine Shakima Wimbley (51 s 34) et se qualifie dans un premier temps pour la finale[23]. Mais après visionnage des vidéos, elle est disqualifiée pour avoir posé son pied sur le couloir intérieur[24]. Les disqualifications lors de ces championnats créeront une très grosse controverse et polémique[25], puisque 20 athlètes seront disqualifiés pour cette raison, un record[26]. L'athlète parle « d'injustice » et a du mal à l'accepter[27].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a 2 sœurs et 1 frère. Sa sœur aînée, Ellen Sprunger, est également spécialiste de l'heptathlon et a participé aux Jeux olympiques et aux championnats du monde. Son autre sœur, cadette, se prénomme Nadia[28]. Son frère Ralph est joueur de football.

Elle est la cousine de la cavalière Janika Sprunger[28], du joueur de foot Michel Sprunger et joueur de hockey sur glace Julien Sprunger[28].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2007 Championnats du monde cadets Ostrava 13e Heptathlon 4 878 pts
Fest. olympique de la jeunesse euro. Belgrade 1re 4 x 100 m 46 s 17
2008 Championnats du monde juniors Bydgoszcz 10e Heptathlon 5 451 pts
2009 Championnats d'Europe juniors Novi Sad 3e Heptathlon 5 552 pts
2012 Championnats d'Europe Helsinki 6e 4 × 100 m 43 s 61
2013 Jeux de la Francophonie Nice 2e 200 m 23 s 83
2e 4 × 100 m 45 s 01
2014 Relais mondiaux de l'IAAF Nassau 5e 4 × 200 m 1 min 31 s 75
Championnats d'Europe Zürich 9e 200 m 23 s 02
finale 4 x 100 m DNF
2015 Relais mondiaux de l'IAAF Nassau 8e 4 × 100 m 43 s 74
Championnats d'Europe par équipes Heraklion 5e 400 m 53 s 49
3e 4 x 100 m 44 s 07
2e 4 x 400 m 3 min 33 s 18
2016 Championnats d'Europe Amsterdam 3e 400 m haies 55 s 41
2017 Championnats d'Europe en salle Belgrade 5e 400 m 53 s 08
Championnats d'Europe par équipes Vaasa 1re 400 m 51 s 61
3e 4 x 400 m 3 min 33 s 10
Championnats du monde Londres 5e 400 m haies 54 s 59
2018 Circuit mondial en salle de l'IAAF 1re 400 m détails

Records[modifier | modifier le code]

Épreuve Performance Lieu Date
100 m Plein air 11 s 34 Drapeau : Suisse Bulle 12 juillet 2014
200 m Plein air 22 s 38 (NR) Drapeau : Suisse Genève 17 juillet 2016
En salle 22 s 88 (NR) Drapeau : Suisse Macolin 18 février 2018
300 m Plein air 35 s 70 (NR) Drapeau : Suisse Langenthal 25 mai 2017
400 m Plein air 51 s 09 (NR) Drapeau : Suisse La Chaux-de-Fonds 2 juillet 2017
En salle 51 s 28 (NR) Drapeau : Pologne Toruń 15 février 2018
300 m haies Plein air 38 s 93 (NR) Drapeau : Suisse Langenthal 3 août 2016
400 m haies Plein air 54 s 29 Drapeau : Suisse Lausanne 6 juillet 2017
Heptathlon Plein air 5 651 pts Drapeau : Autriche Götzis 29 mai 2011

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Léa Sprunger, l'athlète qui fait courir La Côte ! » [html], Déclics, sur romande-energie.ch, (consulté le 9 mars 2015)
  2. Fabrice Jaton, « Jeux olympiques de Londres : portrait de Léa Sprunger, Ellen Sprunger et Clélia Reuse, membres de l'équipe suisse de relais » [vidéo], Sport dimanche, sur rts.ch, (consulté le 9 mars 2015)
  3. Aline Gagnebin, « Ellen & Léa Sprunger, 2 sœurs dans la course » [html], sur rts.ch, (consulté le 9 mars 2015)
  4. « Sara Slott Petersen titrée sur 400m haies aux Championnats d'Europe » (consulté le 11 juillet 2016)
  5. « Léa Sprunger bat le record de Suisse sur le 200 m », sur 24heures.ch/ (consulté le 4 août 2016)
  6. « ÉNORME RECORD SUISSE pour Sprunger – Rard-Reuse aussi prête pour les JO », sur ATHLE.ch (consulté le 4 août 2016)
  7. a et b « IAAF: Lisek joins the six-metre club in Potsdam – indoor round-up| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 6 février 2017)
  8. « IAAF: Klosterhalfen storms to German indoor 1500m title - national indoor championships round-up| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 février 2017)
  9. « Women's 300m », sur www.alltime-athletics.com (consulté le 26 mai 2017)
  10. S.Vu/ats, « Quatrième chrono de tous les temps pour Sprunger sur 300m », Le Matin,‎ (ISSN 1018-3736, lire en ligne)
  11. « liveresults.be », sur www.liveresults.be (consulté le 27 mai 2017)
  12. « Athlétisme: Lea Sprunger, Mujinga Kambundji et Nicole Büchler auraient pu faire mieux à la Ligue Diamant de Rome », sur www.lacote.ch (consulté le 10 juin 2017)
  13. « Petra Fontanive sort de l'ombre de Lea Sprunger », 24Heures, 24heures, VQH,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne)
  14. « Lea Sprunger bat le record de Suisse du 400m », 24Heures, 24heures, VQH,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne)
  15. « IAAF: Van Niekerk and Lasitskene break Diamond League records in Lausanne| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 7 juillet 2017)
  16. « Athlétisme: Kambundji frôle le record, Wilson en est privé », RTSSport.ch,‎ (lire en ligne)
  17. « Lea Sprunger a tout donné pour sa 5e place », tdg.ch/,‎ (lire en ligne)
  18. « IAAF: Husillos and Lasitskene excel in Madrid while Dos Santos jumps world lead | News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 9 février 2018)
  19. « IAAF: Lisek and Bukowiecki dominate in Torun| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 16 février 2018)
  20. « Une Lea Sprunger de gala efface le record de Protti », 24Heures, 24heures, VQH,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne)
  21. a et b « Athlétisme: Lea Sprunger signe un nouveau record de Suisse », RTSSport.ch,‎ (lire en ligne)
  22. « IAAF: 400 Metres Result | IAAF World Indoor Championships | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 5 mars 2018)
  23. « IAAF: 400 Metres Result | IAAF World Indoor Championships | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 5 mars 2018)
  24. « Athlétisme: le ciel tombe sur la tête de Lea Sprunger. Disqualifiée! », RTSSport.ch,‎ (lire en ligne)
  25. (en) « Controversy reigns thus far at the World Indoor Championships: Oregon track & field rundown », OregonLive.com,‎ (lire en ligne)
  26. « Athletics: Disqualification chaos continues to the end of... », Reuters,‎ sun mar 04 20:13:18 utc 2018 (lire en ligne)
  27. « Lea Sprunger: «On m'a enlevé quelque chose» », Le Matin,‎ (ISSN 1018-3736, lire en ligne)
  28. a, b et c Eva Breintenstein, « Lea Sprunger ne pense qu'au tour de piste », sur illustre.ch, (consulté le 13 mars 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]