Antonina Krivoshapka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Antonina Krivoshapka
Image illustrative de l’article Antonina Krivoshapka
Antonina Krivoshapka en 2013.
Informations
Disciplines 400 m
Nationalité Drapeau : Russie Russe
Naissance (31 ans)
Lieu Rostov-sur-le-Don
Taille 1,68 m
Poids 59 kg
Palmarès
Championnats du monde - - 1
Championnats d'Europe 1 - 1
Championnats d'Europe en salle 2 - -

Antonina Vladimirovna Krivoshapka (en russe : Антонина Владимировна Кривошапка, Antonina Vladimirovna Krivochapka, née le à Rostov-sur-le-Don) est une athlète russe, spécialiste du 400 mètres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle se distingue durant l'année 2003 en remportant la médaille d'argent du 400 m lors des Championnats du monde jeunesse, compétition internationale mettant aux prises les meilleurs athlètes de moins de dix-huit ans.

Elle signe son premier succès lors d'une compétition internationale majeure en début de saison 2009 à l'occasion des Championnats d'Europe en salle de Turin. Elle remporte tout d'abord la finale du 400 mètres dans le temps de 51 s 18 devant l'Ukrainienne Nataliya Pyhyda[1], puis devient championne d'Europe en salle du relais 4 × 400 mètres aux côtés de Natalya Antyukh, Darya Safonova et Yelena Voynova. Auteur de 49 s 29, le 23 juillet lors des Championnats de Russie de Tcheboksary[2], nouveau record personnel sur le tour de piste, Antonina Krivoshapka monte sur la troisième marche du podium des championnats du monde de Berlin, début août, où elle finit en 49 s 71 d'une course remportée par l'Américaine Sanya Richards[3]. Alignée par ailleurs sur 4 × 400 m, elle remporte une nouvelle médaille de bronze avec Anastasiya Kapachinskaya, Tatiana Firova et Lyudmila Litvinova.

En début de saison 2010, Antonina Krivoshapka est victime d'un accident lors d'un stage d'entrainement en salle. Effectuant des séries de sprint, elle se blesse après avoir percuté un jeune enfant traversant la piste[4]. Elle décide de faire l'impasse sur les Championnats de Russie en salle et sur les Championnats du monde en salle de Doha. De retour à la compétition en mai, la Russe remporte deux médailles lors des Championnats d'Europe se déroulant au mois d'août à Barcelone. Troisième du 400 mètres derrière Tatyana Firova et Kseniya Ustalova[5], elle s'adjuge le titre continental du relais 4 × 400 mètres en compagnie de ses deux compatriotes et de Anastasiya Kapachinskaya. L'équipe de Russie, qui établit la meilleure performance mondiale de l'année en 3 min 21 s 26, devance l'Allemagne et le Royaume-Uni.

Créditée d'un temps inférieur à 50 secondes (49 s 92) à Tcheboksary peu avant les Championnats du monde 2011 de Daegu, la Russe se classe cinquième du 400 m en 50 s 66, et remporte en fin de compétition la médaille de bronze du relais 4 × 400 m, associée à Natalya Antyukh, Lyudmila Litvinova et Anastasiya Kapachinskaya.

En juillet 2012, Antonina Krivoshapka remporte le 400 m des Championnats de Russie en 49 s 16, signant un nouveau record personnel ainsi la meilleure performance mondiale de l'année que détenait l'Américaine Sanya Richards-Ross en 49 s 28[6]. Lors des Jeux de Londres, elle signe le meilleur temps en demi-finale en 49 s 81 mais ne parvient pas à monter sur le podium en finale alors qu'elle est première après 300 m de course. Elle finit alors 6e. Dans le relais 4 × 400 m, elle va prendre la médaille d'argent en compagnie de Yuliya Gushchina, Tatyana Firova et Natalya Antyukh derrière les États-Unis.

Aux Championnats du monde à Moscou, elle va décrocher la médaille de bronze sur 400 m en 49 s 78 derrière la Britannique Christine Ohuruogu et la Botswanaise Amantle Montsho. Sur 4 × 400 m, dans un stade Loujniki en fusion, en compagnie de Gushchina, Firova et Kseniya Ryzhova, Krivoshapka dernière relayeuse résiste à l'Américaine Francena McCorory pour remporter la médaille d'or en min 20 s 19 devant les États-Unis (min 20 s 41) et le Royaume-Uni (min 22 s 61)[7].

Elle participe aux Jeux mondiaux militaires en octobre 2015, soit trois mois après la naissance de sa première fille. Sur 400 m, elle réalise 53 s 03. Avec le relais 4 x 400 m, elle remporte le titre.

Dopage[modifier | modifier le code]

Le 1er février, Antonina Krivoschapka est disqualifiée des Jeux olympiques de Londres 2012 pour dopage. Elle et ses coéquipières sont déchues de leur médaille d'argent. Sa suspension prend durera 2 ans, du 7 septembre 2016 au 7 septembre 2018[8]. En avril 2017, elle est également disqualifiée pour ses médailles obtenues lors des championnats du monde de 2013 à Moscou[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2003 Championnats du monde jeunesse Sherbrooke 2e 400 m 53 s 54
3e r. medley 2 min 07 s 52
Fest. olympique de la jeunesse euro. Paris 1re 400 m 53 s 37
2009 Championnats d'Europe en salle Turin 1re 400 m 51 s 18
1re 4 × 400 m 3 min 29 s 12
Championnats du monde Berlin 3e 400 m 49 s 71
4 × 400 m DQ
2010 Championnats d'Europe Barcelone 3e 400 m 50 s 10
4 × 400 m DQ
Coupe continentale Split 2e 4 × 400 m 3 min 26 s 58
2011 Championnats du monde Daegu 5e 400 m 50 s 66
4 × 400 m DQ
2012 Jeux olympiques Londres 400 m DQ
4 × 400 m DQ
2013 Championnats du monde Moscou 400 m DQ
4 × 400 m DQ
2015 Jeux mondiaux militaires Mungyeong 1re 4 x 400 m 3 min 28 s 75

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Temps Date Lieu
400 m Plein air 49 s 16 5 juillet 2012 Tcheboksary
Salle 50 s 55 15 février 2009 Moscou

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Résultats des Championnats d'Europe en salle 2009, eaa.org, consulté le 3 septembre 2010
  2. (en) « Krivoshapka runs 49.29 in 400m at Russian Championships », eaa.org, 23 juillet 2009
  3. (en) Berlin 2009 - Event Report - Women's 400m - Final, iaaf.org, 18 août 2009
  4. (en) « Russia's Krivoshapka almost back in shape », eaa.org, 4 avril 2010
  5. (en) Résultats du 400 m des Championnats d'Europe 2010, site de l'EAA
  6. (en) Nickolai Dolgopolov et Rostislav Orlov, « Four world season leads and one national record at Russian championships – Day 3 », sur iaaf.org, (consulté le 6 juillet 2012)
  7. (en) « Russia win women's 4x400m relay world gold », sur channelnewsasia.com, (consulté le 17 août 2013)
  8. (ru) « Russian athletes’ doping abuse confession to help with reinstatement of ARAF — official », TASS,‎ (lire en ligne)
  9. (ru) « IAAF strips Russia of 2013 Championship gold in women’s 4x400 m relay over doping », TASS,‎ (lire en ligne)