Kurt Hamrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hamrin.
Kurt Hamrin
Image illustrative de l'article Kurt Hamrin
Hamrin célébrant son but en demi-finale de la Coupe du monde 1958 contre la RFA
Biographie
Nom Kurt Roland Hamrin
Nationalité Drapeau : Suède Suédois
Naissance (82 ans)
Lieu Stockholm (Suède)
Taille 1,70 m (5 7)
Période pro. 19511972
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1946-1947 Drapeau : Suède Huvudsta IS
1947-1948 Drapeau : Suède Råsunda IS
1949-1951 Drapeau : Suède AIK
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1951-1955 Drapeau : Suède AIK 063 0(54)
1956-1958 Drapeau : Italie Juventus 023 00(8)
1957-1958 Drapeau : Italie Padoue 030 0(20)
1958-1967 Drapeau : Italie Fiorentina 289 (151)
1967-1969 Drapeau : Italie Milan 036 00(9)
1969-1971 Drapeau : Italie Naples 022 00(3)
1972 Drapeau : Suède IFK Stockholm 010 00(5)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1953-1965 Drapeau : Suède Suède 032 0(17)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1971-1972 Drapeau : Italie Pro Vercelli
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Kurt Roland Hamrin (né le à Stockholm en Suède) est un footballeur international suédois, qui évoluait au poste d'attaquant.

Il a joué ailier droit principalement pour la Fiorentina et le Milan AC. Il a fait partie de l'équipe de Suède qui a disputé la finale de la coupe du monde de football de 1958. Il est actuellement le sixième meilleur buteur de tous les temps du championnat d'Italie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Natif de la capitale suédoise, Hamrin est le cinquième fils d'un peintre, Karl. Adolescent, il travaille tout d'abord comme apprenti ouvrier puis comme zincographe (lithographie sur zinc) pour le journal suédois Dagens Nyheter[1]. En 1953, à 19 ans, il rencontre Marianne (d'un an sa cadette) qu'il épouse 2 ans plus tard (célébrant donc leurs noces d'or en 2005[1]). Le couple a 5 enfants : Susanna, Carlotta, Piero, Riccardo et Erika[1].

Il a marqué 54 buts en 62 matchs pour AIK Solna.

Après sa retraite, Hamrin devient commerçant, important et exportant entre la Suède et l'Italie des objets en céramique, avant de fermer boutique à cause de la compétition avec les produits chinois[2].

Hamrin a fait ses débuts dans le championnat d'Italie en septembre 1956 avec la Juve (il est le premier joueur suédois de l'histoire du club de Turin). Hamrin dispute le 1er match bianconero le lors d'un succès à l'extérieur 3-0 contre la Lazio (rencontre au cours de laquelle il inscrit un doublé). Il a joué 23 matchs avec la Juve, puis 30 matchs avec Padoue et 20 buts marqués, ce qui a permis à Padoue de terminer 3e du « calcio » en 1958.

Il a fait l’essentiel de sa carrière avec la Fiorentina, jouant 289 matchs de Série A et marquant 150 buts. Il a remporté 2 coupes d'Italie et la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes.

Avec le Milan AC il a remporté un « scudetto » (championnat d'Italie), une Coupe d'Europe des clubs champions et une Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes.

En Italie, il était surnommé « Faina », « Bimbo » ou encore « l’uccellino »[3] (le petit oiseau). Au total il a marqué 190 buts dans le « calcio », il est le 6e meilleur buteur de tous les temps en championnat d'Italie.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il a participé à la phase finale de la coupe du monde de football de 1958 et a disputé, et perdu, la finale contre l'équipe du Brésil de Pelé. Auparavant il avait été particulièrement brillant en quart de finale contre l’URSS et en demi-finale contre l'équipe d'Allemagne.

Entre 1953 et 1965, Hamrin a eu 32 capes et a marqué 17 buts[4].

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Hamrin eut, après sa carrière de joueur, une brève parenthèse en tant qu'entraîneur avec le club de Pro Vercelli, entre nov. 1971 et jan. 1972. Il fut ensuite licencié pour cause de mauvais résultats. Après cette expérience, il décide de ne pas poursuivre une carrière d'entraîneur[5].

Après le licenciement de la part de son club du Pro Vercelli, Hamrin retourne en Suède pour raisons d'affaires (il y gérait quelques magasins et devait s'occuper de faire de la publicité), et fut approché par le président du club de l'IFK Stockholm qui lui proposa de jouer pour le club (l'accord prévoyait comme rémunération un pourcentage sur les recettes des matchs auxquels il participait)[6]. Il y marque en tout 5 buts en 10 matchs[7].

Il vit aujourd'hui dans le quartier de Coverciano à Florence, où il enseigne le football à des enfants de l'équipe locale[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Suède AIK
 
Drapeau : Italie Fiorentina
 
Drapeau : Italie Milan AC

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Drapeau : Suède Suède

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Modèle:Autres projets-Commons=Category:Kurt Hamrin

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (it) Germano Bovolenta, « Quando Uccellino era Hamrin », La Gazzetta dello Sport,‎ (lire en ligne)
  2. a et b Pietro Cabras. (it) Vi ricordate Hamrin? Noi vi diciamo come vive. Corrieredellosport.it.
  3. (it) I SOPRANNOMI DEI GIOCATORI — Juworld.net
  4. (en) Sweden - Record International Players, RSSSF
  5. (it) Giuseppe Bagnati, « C'è Napoli-Fiorentina la gara di uccellino Hamrin », Gazzetta.it,
  6. (it) Walter Rosboch, « Hamrin in Svezia fa ancora cassetta », Stampa Sera,‎ , p. 10 (lire en ligne)
  7. (en) « Kurt Hamrin », sur Playerhistory.com