Ko Yong-hui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ko Young-hee)
Aller à : navigation, rechercher
Ko Yong-hui
Hangeul 고영희
Hanja 高英姬
Romanisation révisée Go Yeong-hui
McCune-Reischauer Ko Yŏnghŭi

Ko Young-hee (26 Juin 1952 – 24 Mai 2004)[1],[2],[3] était l'une des épouses de Kim Jong-il.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Osaka au Japon dans une famille d'origine coréenne, elle arriva en Corée du Nord en 1961[4]. Au début des années 1970, elle intègre la troupe de danse Pyongyang Mansudae Art [5].

C'est en 1975[5] que Ko Young-hee rencontre Kim Jong-il avec qui elle eut deux enfants : Kim Jong-chol et Kim Jong-un, qui a été désigné pour prendre la succession de son père à la tête du pays[6]. Elle reste le grand amour de Kim Jong-il.

La propagande nord-coréenne a instauré un culte de la personnalité la désignant comme « la mère respectée de Pyongyang » ou encore comme « la mère de la nation »[5].

En août 2004, elle décède à Paris d'un cancer du sein.

Arbre généalogique[modifier | modifier le code]

Arbre généalogique de la famille Kim

 
 
 
 
Kim Hyŏng-jik
 
Kang Pan-sŏk
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Kim Sŏng-ae
 
Kim Il-sung
 
Kim Jong-suk
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Kim Young-sook
 
 
Song Hye-rim
 
Kim Jong-il
 
Ko Young-hee
 
Kim Ok
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Kim Sul-song
 
Kim Jong-nam
 
Kim Jong-chol
 
Kim Jong-un
 
Ri Sol-ju
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Kim Han-sol

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ko) Yoo Kwang-seok, « 김정은 이모부 “고영희 본명은 고용희…권력 비정함 때문에 망명” », KBS News, Seoul,‎ (lire en ligne)
  2. (ko) Kim Jong-hyeon, « 北 김정은 어머니 고영희 묘비명은 '고용희' », Yonhap, Tokyo,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Ko Young-ki, « Happy Birthday, Koh Young Hee », Daily NK,‎ (lire en ligne)
  4. Kokita Kiyohito, Tessa Morris-Suzuki et Mark Selden, Ko Tae Mun, Ko Chung Hee, and the Osaka Family Origins of North Korean Successor Kim Jong Un, The Asia-Pacific Journal Vol 9, 1 No 2, 3/1/ 2011.
  5. a, b et c "Corée du Nord : le petit prince rouge de Pyongyang", Le Figaro, 2 juillet 2009
  6. "Corée du Nord : Kim Jong-il aurait choisi son troisième fils pour successeur", Le Monde, 15 janvier 2009.